Code de la route/Signalisation

Code de la route

Code de la route
Code de la route
Sommaire
  1. Introduction historique
  2. Dangers de la route
  • Législation
  1. Législation française
  2. Principes juridiques
  3. La structure
  4. Les tendances de l'évolution
  5. Conflits
  6. Accidents
  7. Assurance
  • Les usagers
  1. Les piétons
  2. Les deux roues & autres cycles
  3. Animaux
  4. Véhicules
  • Le conducteur
  1. Permis de conduire
  • Usage de la chaussée
  1. Signalisation
  2. Liste des panneaux
  3. Signalisation dynamique
  4. Signalisation internationale
  5. Intersections et priorités
  6. Règles de circulation
  7. Croisements et dépassements
  8. Arrêt et stationnement
  9. Visibilité, éclairage et avertissements
  10. Conduite pratique
  • Annexes
  1. Glossaire
  2. Questions
  3. Réponses
  4. Autres lectures sur le code de la route 📖
Modifier ce modèle ce sommaire


La signalisation routière permet de gérer l'utilisation des routes par les usagers (automobiles et camions, deux-roues ou piétons). Elle consiste en deux grands ensembles, à savoir la signalisation routière verticale, qui comprend les panneaux, les balises et les feux tricolores et la signalisation routière horizontale, constituée des marquages au sol.

AgentsModifier

Les agents sont prioritaires sur toute autre forme de signalisation, leur intervention est généralement temporaire.

Signaux imposant l'arrêtModifier

  • l'agent lève le bras
  • l'agent est de face ou de dos, les bras écartés
  • l'agent tient un feu rouge clignotant

Autres signauxModifier

  • l'agent est de profil : passage autorisé
  • l'agent agite légèrement le bras de haut en bas : ralentir
  • l'agent vous indique une direction : serrer à droite ou à gauche
  • l'agent tend un bras et fais de grands mouvements de l'autre : accélérer

Note : un motard peut également vous faire signe de vous arrêter en tendant un bras devant vous.

FeuxModifier

Les feux servent à réguler la circulation aux intersections.

Feux tricoloresModifier

Les feux ont trois couleurs différentes, s'animant en cycle du bas vers le haut :

Formes particulièresModifier

  • Symboles : le feu concerne seulement les véhicules représentés
  • Flèches : le feu ne concerne que les véhicules s'engageant sur les voix indiquées

Cas particuliersModifier

  • Jaune clignotant : vous pouvez passer, mais avec prudence, cela indique souvent un danger, une panne au niveau du feu ou des travaux.
  • Feu éteint : vous devez suivre le reste de la signalisation tout en restant prudent bien sûr (panneaux, priorité à droite).

Feux bicoloresModifier

Ces feux permettent aux véhicules de passer un par un (lors d'un péage, de l'accès à un bac ou à un poste de douane par exemple).

  • Rouge : accès impossible pour l'instant
  • Vert : vous pouvez avancer, sous réserve d'absence de danger

Feu rouge clignotantModifier

Il est interdit d'avancer tant que ce feu est allumé. Il protège généralement l'accès à une zone à risques.

Autres feuxModifier

Et quand le feu clignotant n'est ni jaune ni rouge, mais entre les deux, c'est-à-dire plutôt orange, comme certains feux pour le passage des tramways de Clermont-Ferrand ?

En tant que conducteur automobile dois-je passer prudemment comme pour un feu jaune clignotant ou stopper impérativement comme pour un feu rouge clignotant ?


PanneauxModifier

Voir la liste des panneaux.

Indications généralesModifier

Formes et couleursModifier

La forme et la couleur des panneaux définit leur fonction :

  • Triangle
    •   Rouge : danger
    •   Rouge et jaune : danger temporaire
  • Rond
    •   Rouge : interdiction
    •   Bleu : obligation
  • Carré/rectangle : indication/direction

PanonceauxModifier

 
Un panneau muni d'un panonceau

Les panonceaux s'ajoutent à un panneau afin de compléter son information. Un panonceau n'agit que sur le panneau situé directement au dessus de lui, sauf lorsque qu'un panneau de danger se trouve au dessus d'un panneau d'interdiction/obligation, alors le panonceau agit sur les deux panneaux.

Les différents types de panonceaux :

  • Panonceau de distance : indique la distance à laquelle agit le panneau
  • Panonceau d'étendue : indique la distance sur laquelle agit le panneau
  • Panonceau de direction : indique la voie sur laquelle agit le panneau
  • Panonceau de catégorie : indique la catégorie de véhicule concernée par le panneau
  • Panneau d'indication : contient un texte précisant l'indication du panneau
  • Panneau d'identification : indique l'accès à une route ou à un lieu (ce sont les seuls panonceaux qui sont placés au-dessus du panneau)

Panneaux de dangerModifier

Ils servent à attirer l'attention du conducteur sur un danger particulier et lui conseillent généralement de ralentir et d'augmenter sa vigilance.

ImplantationModifier

Les panneaux de danger sont placés :

  • En agglomération : 50 mètres avant le danger
  • Hors agglomération : 150 mètres avant le danger

La distance peut parfois être différente, elle est alors annoncée par un panonceau.

ExceptionModifier
 
Circulation dans les 2 sens

Il existe une seule exception, le panneau indiquant une circulation dans les deux sens est toujours placé à l'endroit où débute cette circulation (sauf indication contraire via un panonceau).

Différents types de dangersModifier

Profil de la routeModifier
  •   Cassis ou dos-d'âne
  •   Descente dangereuse
  •   Passage piéton
Profil de la routeModifier
  •   Virage à droite
  •   Succession de virages dont le premier est à droite
  •   Chaussée rétrécie par la gauche
État de la chaussée ou environnement particulierModifier
  •   Chaussée particulièrement glissante
  •   Vent latéral
  •   Débouché sur un quai ou sur une berge
Passages à niveauModifier

Ils sont annoncés par une balise avec 1, 2 ou 3 traits rouges. Le nombre de balises dépend de l'implantation possible de ces balises. Si la distance est entre 100 et 150 m il y aura 3 balises : 1 à la distance maximale et les 2 autres réparties au tiers et aux deux tiers de la distance. Elles portent 1 (la plus près du passage à niveau), 2 et 3 traits rouges (la plus éloignée du passage à niveau). Si la distance est entre 50 et 100 m il y aura 2 balises : 1 à la distance maximale et la seconde à la moitié de la distance. Elles portent 1 (la plus près du passage à niveau) et 2 traits rouges (la plus éloignée du passage à niveau) Si la distance est inférieure à 50 m il n'y aura qu'une seul balise portant une seule bande rouge. Ces balises ne sont pas obligatoires en agglomération. Il arrive que les services locaux implantent 3 balises malgré une distance réduite.

  •   Passage à niveau muni de barrières à fonctionnement manuel
  •   Passage à niveau sans barrière
  •  Passage à niveau à voie unique : céder le passage
Autres voies de communication ou usagersModifier
  •   Avions à basse altitude ou roulant au sol
  •   Traversée de voies de tramways
  •   Pont mobile
  •   Endroit fréquenté par des enfants
  •   Débouché de cyclistes
  •   Passage de cavaliers
  •   Passage d'animaux sauvages
  •   Passage d'animaux domestiques

Panneaux d'interdictionModifier

De forme circulaire à fond blanc et couronne rouge, ils signalent une interdiction d'accès ou de manoeuvre, ou indiquent des règles de conduite spécifiques.

Blancs barrés de noir, ils annoncent la fin de l'interdiction.

Panneaux d'obligationModifier

Panneaux d'indicationModifier

Panneaux de directionModifier

Panneaux de localisationModifier

Balises et bornesModifier

Les balises comportent des bandes réfléchissantes pour une meilleure visibilité de nuit.

 
Implantation des chevrons dans un virage à droite.

La signalisation des virages varie selon sa courbure, définissant une limite de vitesse pour le prendre sans danger. Les virages sont classés en quatre catégories selon la différence entre la vitesse d’approche et la vitesse dans le virage. Pour les classes A et B, un panneau pour annoncer le virage peut être présent en cas de mauvaise visibilité à l'approche.

Marques sur la chausséeModifier

  • Ligne continue blanche: Impossible de doubler.
  • Ligne discontinue blanche: Possibilité de doubler.
  • Ligne discontinue avec flèches blanche: Se rabattre sur la voie de droite.
  • Ligne en zig-zag jaune: Arrêt de bus.

Marquage des voiesModifier

Le diagramme ci-dessous montre trois voies dans un sens de circulation. Une ligne discontinue à traits rapprochés marque la limite de la chaussée. Une ligne discontinue à traits plus espacés marque la limite entre les voies.

Lignes aux feux tricoloresModifier

La ligne d'effet de feux indique la limite d'arrêt du véhicule de tête. Cette limite permet d'aménager un passage aux autres usagers de la route.

Flèches directionnelles sur les voiesModifier

Aux croisements permettant un changement de direction, il y a une flèche par voie indiquant aux véhicules quelles directions sont autorisées dans chacune des voies. Si la voie sur laquelle il se trouve ne permet pas de prendre la direction voulue, le véhicule doit obligatoirement changer pour une voie permettant de la prendre. Si aucune voie ne convient, le véhicule doit prendre l'une des directions autorisées.

 

Marquage au sol d'un ralentisseurModifier

La présence d'un ralentisseur de type dos-d'âne est signalée par un marquage au sol constitué d'un ensemble de trois triangles blancs, disposés sur le ralentisseur dans l'axe de chaque voie de circulation et dont les pointes sont orientées dans le sens normal de la circulation. Ce marquage n'est pas obligatoire dans les zones limitées à 30 km/h.

 
Passage piétons sur un ralentisseur en ville.

 

Signalisation temporaireModifier

La signalisation temporaire utilise des panneaux avec un fond jaune vif indiquant le danger temporaire (intempérie, accident, travaux...) au moins 200 mètres avant, avec des panneaux de restrictions à respecter pour éviter tout danger de circulation (limitation de vitesse, rabattement sur une autre voie, céder le passage, feu tricolore pour circulation alternée...).

Le panneau de fin des restrictions temporaires est positionné au moins 50 mètres après le danger.