Secourisme

Le secourisme est le fait de porter secours à une personne dont la santé, voire la vie, est menacée de manière imminente. Il s'agit essentiellement de gestes « réflexes » à mettre en œuvre en attendant une prise en charge spécialisée, typiquement en attendant l'arrivée d'une équipe médicale ou le transport de la victime à l'hôpital. On utilise aussi les termes de :

  • secours à personnes (SAP) : il s'agit d'aider des êtres humains ; en effet, les secours professionnels protègent aussi l'environnement (empêcher une pollution ou la destruction d'un environnement) et le biens (protéger les bâtiments et leur contenu), par exemple lorsque les pompiers combattent un incendie, ils protègent à la fois les vies humaines, les biens et l'environnement, le secours à personnes est une de leurs missions mais pas la seule ;
  • prompt secours : les gestes sont à faire tout de suite, le plus tôt possible ;
  • premiers secours : il s'agit des premiers gestes à faire en attendant une prise en charge par des médecins ;
  • secours civiques : il s'agit d'un acte citoyen, d'un acte de solidarité, tout le monde devrait pouvoir le faire.

Le secourisme est donc plus une question de gestes (conduite à tenir, CAT), de savoir-faire (compétences) et de savoir-être (attitude) que de connaissance. On ne saurait donc l'enseigner dans un livre ou en ligne. Toutefois, un texte et des illustrations peuvent servir de support à une formation ou à entretenir ses compétences, et certaines connaissances peuvent permettre de mieux comprendre les problèmes de santé et donc de mieux se souvenir des gestes, de les effectuer de manière plus efficace.

On distingue trois types de compétences :

  • pour les situations où le sauveteur seul et sans matériel ;
  • pour les secouristes intervenant en équipe et avec du matériel, au sein d'une association, d'un service public (par exemple les pompiers) ou une entreprise privée (par exemple une entreprise d'ambulances privée) ;
  • pour des situations particulières : en milieu aquatique (piscine, mer), en montagne, en situation de catastrophe (comme un tremblement de terre), en situation de guerre…

Se former au secourismeModifier

La formation doit être pratique, sous la forme d'exercices simulant des situations d'urgence (accidents, malaises). Les formations sont dispensées par des administrations, des associations ou des entreprises.

De manière générale, il faut être à l'écoute des campagnes de sensibilisation et d'information faites dans les média par les pouvoirs publics.

En FranceModifier

En France, on distingue trois types de formation de « premier niveau » (savoir agir seul et sans matériel) :

  • prévention et secours civiques de premier niveau (PSC1) : cette formation est délivrée par
    • des associations de sécurité civile agrées pour l'enseignement : Association nationale des premiers secours (ANPC), Comité français de secourisme et de premiers secours (CFSPC), Croix Rouge française (CRF), Fédération française de sauvetage et de secourisme (FFSS), Fédération nationale de protection civile (FNPC), Œuvres hospitalières françaises de l'ordre de Malte (ŒHFOM), Société nationale de sauvetage en mer (SNSM), Union nationale des associations de secouristes et sauveteurs des groupes La Poste et Orange (UNASS)… ;
    • des administrations, qui forment leurs employés et leurs usagers : Éducation nationale, Police nationale, Administration pénitentiaire, armée… ;
  • sauveteur secouriste du travail (SST) : ces formations sont quasiment identiques au PSC1 mais sont effectuées au sein des entreprises privées, l'employeur devant avoir des personnes formées dans les ateliers et chantiers présentant des activités à risque ; c'est aussi la formation de secourisme des agents de sécurité incendie (agents d'un service de sécurité incendie et d'assistance à personnes, SSIAP) ;
  • attestation de formation aux gestes et soins d'urgences (AFGSU) niveau 1 : il s'agit d'une formation délivrée au sein de l'hôpital pour des personnes n'ayant pas de formation médicale ou paramédicale, elle est assurée pas le Centre d'enseignement des soins d'urgence (CESU) dépendant du Service d'aide médicale urgente (Samu).

La formation initiale dure une douzaine d'heures.

La démarche s'apprend aussi à l'école, dès le plus jeune âge. Elle consiste en général à apprendre à :

  • reconnaître une situation dangereuse ;
  • se protéger ;
  • aller chercher de l'aide auprès d'un adulte.

Des formations PSC1 peuvent être proposées au collège ou à divers niveaux de la formation.

Table des matièresModifier

Voir aussiModifier

 

Wikiversité propose un module sur « Premiers secours ».