Photographie/Personnalités/G/Émile Gsell

PHOTOGRAPHIE

Un wikilivre pour ceux qui veulent apprendre la photographie de façon méthodique et approfondie.

Enrichissez-le en mettant votre propre savoir à la disposition de tous.

Si vous ne savez pas où intervenir, utilisez cette page.

Voyez aussi le « livre d'or ».


Aujourd'hui 12/08/2020, le Wikilivre de photographie comporte 7 096 articles
plan du chapitre en cours

Index des noms de personnes

Biographies, portfolios, publications, etc.

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Voir aussi les éditeurs de cartes postales

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Articles à créer


Crystal Clear action find.png
Quoi de neuf
Docteur ?


ajouter une rubrique

les 10 dernières mises à jour notables
  1. Southworth & Hawes (2 mars)
  2. Showa Optical Works (29 février)
  3. Bradley & Rulofson (4 janvier, MàJ)

- - - - - - - - - -

  1. Lucien Lorelle (10 décembre, MàJ)
  2. Groupe des XV (10 décembre)
  3. MàJ de la liste des APN Sony (10 décembre)
  4. Alfred Stieglitz (17 novembre)
  5. Classement et archivage (12 novembre)
  6. ADOX (24 août)
  7. Hippolyte Bayard (22 août)
cliquez sur les titres ci-dessous pour dérouler les menus



Émile Gsell était un photographe français né à Sainte-Marie-aux-Mines (Haut-Rhin) en 1838 et décédé en 1879. Il participa à plusieurs missions d'exploration en Asie du Sud-Est dont la première, l'expédition française du Mékong dirigée par Ernest Doudart de Lagrée et Francis Garnier, au cours de laquelle il fut le premier à effectuer de nombreux clichés des temples d'Angkor.

BiographieModifier

Fils d'imprimeur sur toile, il s'initia à la photographie lors de son service militaire en Cochinchine et fut alors remarqué pour la qualité de ses photographies par Ernest Doudart de Lagrée, responsable de la Commission d'exploration du Mékong. Doudart fit travailler Gsell à partir de 1866 à l'exploration photographique du temple abandonné d'Angkor. Cette expédition se déroula de juin à octobre 1866 et se révéla très fructueuse, apportant à Émile Gsell une certaine notoriété.

Il s'installa ensuite à Saïgon, où il ouvrit un atelier photographique ainsi qu'une boutique où il exposa ses photos d'Angkor et de la civilisation khmère. Gsell fut récompensé par la médaille du Mérite de l'Exposition universelle de 1873 à Vienne (Autriche) et fit ensuite de très nombreuses photographies de Saïgon et de sa région. Ses photos montraient la vie quotidienne et l'atmosphère qui y régnait, avec ses populations aux richesses et origines très variées. Il fut reconnu pour son art de saisir la vie quotidienne, les métiers, les coutumes.

En 1875 Émile Gsell fit un voyage à Hanoï, puis il remonta le Fleuve rouge sur une canonnière. Il prit à ces occasions de nombreuses photographies qu'il exposa ensuite à Saïgon dans sa boutique.

Touché par les fièvres des régions insalubres qu'il avait traversé, il tomba malade et mourut en 1879. Ses photographies continuèrent par la suite d'être vendues dans sa boutique.

Galerie de photographiesModifier

BibliographieModifier

  • LEFÉBURE, Antoine (dir.) .- Explorateurs photographes. Territoires inconnus. 1850-1930 .- Paris, La Découverte, 2003.
  pour en savoir plus : voir d'autres photos d'Emile Gsell sur Wikimedia Commons