Photographie/Fabricants/Agfa/Surfaces sensibles et procédés

PHOTOGRAPHIE

Un wikilivre pour ceux qui veulent apprendre la photographie de façon méthodique et approfondie.

Enrichissez-le en mettant votre propre savoir à la disposition de tous.

Si vous ne savez pas où intervenir, utilisez cette page.

Voyez aussi le « livre d'or ».


Aujourd'hui 28/10/2020, le Wikilivre de photographie comporte 7 103 articles
plan du chapitre en cours

Fabricants et marques

N'hésitez pas à compléter les fiches des appareils !

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Ca.a CZ Ep Fu Ko.a.f Le Mi Ni.a Ol Pa Pe Ri Sa Si So Ta




Quelques sites de référence :


Crystal Clear action find.png
Quoi de neuf
Docteur ?


ajouter une rubrique

les 10 dernières mises à jour notables
  1. Southworth & Hawes (2 mars)
  2. Showa Optical Works (29 février)
  3. Bradley & Rulofson (4 janvier, MàJ)

- - - - - - - - - -

  1. Lucien Lorelle (10 décembre, MàJ)
  2. Groupe des XV (10 décembre)
  3. MàJ de la liste des APN Sony (10 décembre)
  4. Alfred Stieglitz (17 novembre)
  5. Classement et archivage (12 novembre)
  6. ADOX (24 août)
  7. Hippolyte Bayard (22 août)
cliquez sur les titres ci-dessous pour dérouler les menus




Plaques photographiquesModifier

Pellicules négatives noir et blancModifier


Agfapan 100Modifier

Agfapan 1000 (1968)Modifier

Cette émulsion conçue par le Dr Daehr a fait partie de la série des émulsions professionnelles. Elle était, au moment de sa présentation, l'émulsion noir et blanc la plus rapide au monde. Elle comporte deux couches d'émulsion dont l'épaisseur totale est de 18 µm ; la couche externe est plus granuleuse et plus contrastée que la couche interne. Le pouvoir séparateur atteint 80 paires de lignes par mm.

Les films comportent aussi une couche dorsale anti-halo vert sombre qui se décolore pendant le développement ainsi qu'une couche de gélatine protectrice traitée de façon que l'on puisse la retoucher directement au crayon, ce qui est bien sûr intéressant surtout pour les plan-films.

Annoncée avec une sensibilité de 1.000 ISO (31 DIN), cette émulsion peut toutefois être poussée largement au-delà de cette valeur, au prix évidemment d'une augmentation du grain et du contraste. Il est possible d'augmenter de 50 % la durée du développement en conservant des qualités acceptables. D'une manière générale les révélateurs relativement doux sont les plus indiqués pour le traitement de cette émulsion, en particulier ceux qui contiennent de la phénidone.

Les courbes caractéristiques obtenues en traitant ce film avec les révélateurs Rodinal, Atomal et Refinal montrent une partie centrale très linéaire, avec un pied de courbe très peu accentué.

Agfa Scienta 52 A 86Modifier

Film infrarouge dont la sensibilité maximale allait de 725 à 840 nm, avec un maximum à 920 nm, qui en faisait en 1969 le film infrarouge noir et blanc dont la sensibilité était la plus étendue. Sensibilité 12 à 25 ISO, vendu en rouleaux de 30 m en 1968.

Agfa Ortho 25Modifier

Agfa APX 25Modifier

Pellicules inversibles noir et blancModifier

Dia-Direkt (1968)Modifier

Film inversible noir et blanc de sensibilité 16 DIN (32 ISO). Livré en cartouches 135 de 36 vues, il est vendu développement compris et traité par le fabricant.


Pellicules négatives couleursModifier

Agfacolor CK 20Modifier

Pour lumière artificielle, avant 1968.

Agfacolor CN 17 universelModifier

Pellicule négative non masquée pour amateurs (avant 1968).

Agfacolor Professionnel 80 SModifier

Pour lumière naturelle, vendu sous forme de plan-films (1968).

Agfacolor 80 LModifier

Pour lumière artificielle et poses longues, vendu sous forme de plan-films (1968).

Agfacolor CN 17 spécialModifier

Pellicule à double masquage améliorée en 1968 sous le nom d'Agfacolor CNS.

Agfacolor CNSModifier

Pellicule négative à double masquage (20 DIN, 80 ISO).

  • Agfacolor CNS 400 (1978) : film de haute sensibilité, pouvant être éventuellement poussé à 800 ISO, aux risques et périls du demandeur. Traitement possible par l'amatreur avec les produits dédiés ou avec le traitement C41 Kodak.

Scientia ColorModifier

Pellicule issue des usines Gevaert et destinée aux travaux scientifiques (métallographie, microphotographie, etc.) livrable en rouleaux 35 mm de 10 m et en pellicules semi-rigides.

Agfacolor XRG 100Modifier

Pellicules inversibles couleurModifier

Agfacolor CT 18Modifier

Pour lumière naturelle, avant 1968.

Agfachrome CT18Modifier

Agfachrome Professionnel 50 SModifier

Pellicule pour poses courtes. En poussant le développement les couleurs dérivent vers le cyan, les jaunes et rouges perdent en saturation et les détails sont altérés dans les ombres et dans les hautes lumières.

Agfachrome 100Modifier

Commercialisé en 1979 ou 1980. Traitement P 41

Agfachrome 100 RS ProfessionalModifier

Film pour diapositives équilibre pour la lumière du jour (5 500 K)

  • sensibilité ISO 100/21°
  • correction d'exposition pour l'effet Schwarzschild :
Durée d'exposition (s) 1/1 000 1/100 1/10 1 10
Prolongation d'exposition (IL) - - - +2/3 +4/3
filtrage correcteur 5 Y - - 7,5 B 15 B
  • traitement Agfachrome Process 44 ou Kodak E6
  • traitement poussé possible par allongement de la durée du premier développement : + 3 min ≈ 1 IL

Agfachrome Professionnel 50 LModifier

Pour poses longues et lumière artificielle.

Agfachrome CT 100Modifier

Agfachrome CTX 100Modifier

Agfa Moviechrome 40Modifier

Procédé P 41Modifier

Les deux pellicules 50 S et 50 L étaient facilement traitées par les amateurs à l'aide du procédé P 41, le kit de développement pour 10 à 12 films coûtait environ 40 F à la fin des années 1970 et au début des années 1980. Nous en rappelons ici les étapes, pour mémoire :

procédé Agfa P 41
Opérations temps température
premier développement 18 à 20 min 20 °C ± 0,2
lavage 15 s 14 à 20 °C
bain d'arrêt 4 min 18 à 20 °C
insolation 5 min environ
révélateur chromogène 14 min 20 °C ± 0,5
lavage 20 min
blanchiment 5 min 18 à 20 °C
lavage 5 min 14 à 20 °C
fixateur 5 min 18 à 20 °C
lavage final 10 min 14 à 20 °C
stabilisation 1 min 18 à 20 °C
séchage

Le temps total du traitement proprement dit est donc voisin de 1 h ½. La zone grise est là pour rappeler que les opérations correspondantes doivent être réalisées dans l'obscurité complète.

Papiers noir et blancModifier

Codification à trois chiffres des papiers Agfa :

3.. : papier revêtu de polyéthylène (RC)
.1. : teinte blanche
..0 : brillant (glaçage naturel)
..2 : semi-mat

Multicontrast HSModifier

  • Multicontrast MC 310 RC : brillant, glaçage naturel
  • Multicontrast MC 312 RC : semi-mat
  • Ce papier comporte une émulsion de gélatinobromure d'argent (1,6 g Ag par m²) recouverte par une couche contenant un agent développateur ; il peut donc être traité dans des produits conventionnels ou par des procédés rapides utilisant un activateur. Sa sensibilité spectrale ne s'étend pas au-delà de 550 nm, ce qui permet l'usage de lanternes de sécurité au sodium. Sa sensibilité ISO sans filtre est P 640, elle tombe à P 320avec les filtres de 0 à 3,5 et à P 160 avec les filtres de 4 à 5.
  • Les agrandisseurs à lumière froide ne permettent pas d'exploiter toute l'étendue des gradations possibles. L'usage des tireuses à prélumination est possible.

Papiers couleurs Agfacolor pour tirage de négatifsModifier

Agfacolor CN 111Modifier

Utilisable avec le film négatif Agfacolor CN 17.

Agfacolor MCN 111Modifier

Utilisable avec le négatif masqué Agfacolor CNS.

Agfacolor MCN 111 type 7Modifier

Auparavant commercialisé en rouleaux, il a été disponible en feuilles aux formats habituels à partir de 1969. Ce papier est 4 fois plus rapide que le papier CN 111 et deux fois plus que le prédécesseur MCN 111 type 6. Ce papier est adapté aux négatifs masqués, il faut utiliser un filtre spécial pour l'utiliser avec des négatifs non masqués.

ChargeursModifier

Papiers couleurs inversiblesModifier

Agfacolor inversible CU 111Modifier

Papier pour tirages de positifs couleurs.

Agfachrome Speed (1982)Modifier

Procédé permettant de réaliser des agrandissements sur papier directement à partie de diapositives en couleurs.

La diapositive est montée inversée dans le passe-vues d'un agrandisseur, tandis que le papier est exposé par sa face dorsale. Une fois l'exposition réalisée, la feuille est traitée pendant 90 s par un activateur spécial, à une température qui peut aller de 18 à 24 °C, ce qui fait apparaître l'image positive en couleurs. On termine par un rinçage et un séchage.

BibliographieModifier

  • ASHLEY, Derek .- L'Agfapan 1000, une émulsion révolutionnaire. In : Photo-Ciné-Revue, septembre 1969, pp. 346-347.
  • CLÉMENT, Michel .- Un exemple de procédé de traitement, l'Agfachrome P 41. In : Chasseur d'Images, n° 3, décembre-janvier 1977, pp. 32-34.
  • COGNÉ, Guy-Michel .- Les nouvelles émulsions couleur rapides. In : Chasseur d'Images, n° 13, 1er décembre 1978 - 30 janvier 1979, pp. 32-35.
  • COGNÉ, Guy-Michel .- 100 ASA en Agfachrome. In : Chasseur d'Images, n° 20, 1er mars - 30 avril 1980, pp. 80-81.
  • 4 films inversibles au banc d'essai : Agfachrome 50 S, Fujichrome 100 RD, Ektachrome 64, Ektachrome 200. In : Chasseur d'Images, n° 15, avril-mai 1979, pp. 26-29.

AgfaModifier

Fabricants et marques

N'hésitez pas à compléter les fiches des appareils !

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Ca.a CZ Ep Fu Ko.a.f Le Mi Ni.a Ol Pa Pe Ri Sa Si So Ta




Quelques sites de référence :