« Planétologie/Les chutes d'astéroïdes » : différence entre les versions

m
Sur un corps sans atmosphère, la chute d'un météore est bien décrite par les équations de Newton. Les équations de la chute libre d'un corps sont assez faciles à résoudre et beaucoup de lycéens les connaissent, au moins superficiellement. Globalement, le corps accélère à une vitesse quasi-constante, ce qui fait que sa vitesse augmente proportionnellement avec le temps de chute. Mais la présence d'une atmosphère change la donne. Divers phénomènes vont ralentir le météore lors de sa chute et entrainer des modifications de la trajectoire.
 
====LesLe bilan des forces en présence====
 
L'entrée d'un météore dans l'atmosphère est, formellement, un cas particulier de mouvement d'un objet dans un fluide. Ici, le fluide est l’atmosphère, et l'objet le météore. La chute d'un météore est donc décrite par les équations de la mécanique des fluides, et plus précisément de la mécanique des fluides dans un champ gravitationnel. Sans rentrer dans les détails techniques, l'on peut dire qu'un objet en mouvement dans un fluide subit, en plus de la gravité, deux forces : une force de trainée et une force de portance.
41 129

modifications