Différences entre les versions de « Drogues et Expériences/Amphétamines »

m
Correction de lien vers redirect: USA
m (Correction de lien vers redirect: USA)
 
=== Vers l'interdiction ===
Devant le développement de la [[toxicomanie]] aux amphétamines aux [[États-Unis d’Amérique|USA]], le Controlled Substance Act fut pris en [[1970]] pour mettre fin à la vente des amphétamines sans ordonnance et les préparations injectables furent retirées de la vente en [[1973]]. En [[Europe]], à la suite d’affaires spectaculaires comme le décès, sous amphétamines, du coureur britannique Simpson dans la montée du [[mont Ventoux]] lors du [[Tour de France]] [[1967]], des mesures législatives ou réglementaires furent adoptées à la même époque. En [[France]], dans un premier temps, les formes orales d’amphétamines furent inscrites au Tableau A de la pharmacopée tandis que les formes injectables étaient inscrites au Tableau B des stupéfiants. Toutefois, comme il restait facile de se procurer des amphétamines orales avec de fausses ordonnances et de transformer les comprimés en solution injectable, un arrêté du 6 avril [[1971]] mit fin à ces pratiques en inscrivant tous les médicaments à base d’amphétamines au Tableau B. En [[Angleterre]], ce sont les pharmaciens d’officine eux mêmes qui refusèrent de les distribuer plus longtemps lorsque le nombre de toxicomanes aux amphétamines augmenta brutalement en [[1968]].
Si les mesures de contrôle dans les différents pays ont mis fin à l’approvisionnement légal en amphétamines, un lucratif commerce clandestin s’y est désormais substitué. La synthèse de multiples dérivés amphétaminiques est relativement aisée à réaliser et les laboratoires clandestins se sont multipliés dans le monde entier y compris dans des zones comme le Triangle d’or jusqu’ici spécialisées dans la fabrication d’[[héroïne]]. Dans certains anciens pays communistes la synthèse d’amphétamines est une des activités illicites en plein essor.
 
0

modification