Différences entre les versions de « Climat et écocitoyens/Introduction »

Les collectivités locales sont des acteurs essentiels de la lutte contre l'effet de serre. Dans les décisions d'équipement qu'elles prennent (aménagement, urbanisme, transport…), au titre du patrimoine qu'elles gèrent (bâtiments, éclairages publics…) et du fait des activités pour lesquelles elles assurent une compétence de gestion (transports, déchets, chauffages urbains…).
 
Avant de définir ses actions, la collectivité doit commencer par quantifier les émissions faites depuis son territoire. Les collectivités peuvent agir sur plusieurs domaines pour maîtriser leurs émissions :
Les collectivités peuvent agir sur plusieurs domaines pour maîtriser leurs émissions :
* la politique énergétique, en effet, 75% de l’énergie consommée par la commune l’est par ses bâtiments ;
* les achats publics, en utilisant l'électricitédes d’origineressources renouvelablerenouvelables, des flottes de véhicules propres, des sources d’éclairage sobres ;
* l’urbanisme car en densifiant l’habitat, on réduit les besoins en mobilité et donc les émissions de gaz à effet de serre imputables aux moyens de transport ;
* les transports, : les collectivités territoriales peuvent investir dans des transports doux, créer de plate-forme multimodale pour limiter les flux de camions ou soutenir le concept d'autopartage et de mise à disposition de vélos.
* la gestion des déchets, : en fermentant, les ordures ménagères dégagent du méthane. En diminuant les flux de déchets putrescibles, on diminue tout à la fois les rejets de méthane et les besoins de collecte par camions.
* les espaces verts car ils sont gourmands en engrais et en carburants (camions, engins).
Pour l’heure, il n’est pas prévu de mesures financières spécifiques destinées à soutenir les opérations d’éco-construction ou de rénovation du patrimoine appartenant aux collectivités locales. Il existe différent guide pour aider les collectivités territoriales dans leur démarche tel que le guide RS4E, ou les fiches actions de la DRIEA.
 
La loi Grenelle 2 encourage les collectivités de moins de 50 000 habitants et les territoires de projets à élaborer volontairement des plans climat-énergie territoriaux. Pour aider les communes, Le MEDDTL, l’ADEME, l’Association des Maires de France, l’Assemblée des communautés de France, l’Association de promotion et de fédération des pays, la Fédération des maires des villes moyennes et la Fédération des parcs naturels régionaux de France ont ensemble rédigé un guide à leur attention.
 
</div>