Différences entre les versions de « Physique quantique »

616 octets ajoutés ,  il y a 10 ans
 
Pour en comprendre l'origine, il faut s'intéresser à la structure hamiltonienne des équations classiques qui est préservée en mécanique quantique. Une formulation mathématique du passage d'une théorie classique à une théorie quantique ("principe de correspondance"), est morphisme de C*-algèbre.
 
signification: l'algèbre en question est sensée être l'algèbre des observable: dans l'évolution d'un système est symétrique sous l'action des rotations, le théorème de Noether permet de définir une quantité conservée qui est le moment cinétique (pour un système lagrangien). Les trois générateurs du groupe de rotation sont les opérateurs spin à un coefficient h barre près, ce sont trois vecteur d'une algèbre de Lie. Cepandant, même si le système n'était pas symétrique par rotation, il semble intuitif de pouvoir définir un vecteur moment cinétique, d'où cette histoire de C*-algèbre
 
= Le comportement quantique =
Utilisateur anonyme