Ouvrir le menu principal
Montre la position du mercure dans le tableau périodique.
Le symbole du mercure dans le tableau périodique
Ébauche

Cette page est considérée comme une ébauche à compléter. Si vous possédez quelques connaissances sur le sujet, vous pouvez les partager en éditant dès à présent cette page (en cliquant sur le lien « modifier »).

Ressources suggérées : Aucune (vous pouvez indiquer les ressources que vous suggérez qui pourraient aider d'autres personnes à compléter cette page dans le paramètre « ressources » du modèle? engendrant ce cadre)

Sections

De quoi il a l'air ? (aspect, toucher, gout, odeur)Modifier

Le mercure est un métal. Son état est liquide à température ambiante normale.

Comment a-t'il été découvert ?Modifier

D'où vient son nom ?Modifier

Son nom provient du grec et du latin

Où est-il trouvé ?Modifier

Quelles sont ses utilisations ?Modifier

Il est connu pour son utilisation dans les thermomètres car comme tous les métaux, le mercure se dilate légèrement quand la température augmente.

Est-il dangereux ?Modifier

LE DANGER du mercure, métal liquide, provient de son caractère volatile à température ambiante.

Ainsi, il peut affecter les reins, le foie, le système nerveux central. De même, il fragilise le système immunitaire.

La dose tolérable de mercure par adulte a été fixée par l'OMS (Organisation mondiale de la santé) à 0,2 milligramme par jour.

Le mercure est présent à plusieurs niveaux : Thermomètres, baromètres, densimètres : dangers liés au bris des thermomètres, en particulier dans les établissements de soins ; Piles électriques et accumulateurs : ce mercure doit être récupéré et recyclé à temps ; Poissons : le plancton consommé par ces derniers absorbe la forme organique du mercure, qui est le méthylmercure ; Amalgames dentaires : un plombage moyen contient 1 000 000 microgrammes (mcg) de mercure par litre, alors que l'eau potable ne doit pas dépasser 1 mcg/l ! La Suède et les Etats-Unis interdisent l'utilisation des amalgames dentaires. Il existe une association qui informe des dangers des amalgames et qui regroupe les victimes : Association "Non au mercure dentaire", BP 6051, 34 030 Montpellier Cedex 1. Industrie chimique, surtout celle faisant intervenir le chlore.