UniversVivant

Matthieu GIROUX
L’Univers est Vivant !


Éditions LIBERLOG
Éditeur n° 978-2-9531251


Droits d'auteur 2021-2022
Creative Common by SA


Matthieu GIROUX
13 Rue François Tanguy PRIGENT
35000 RENNES
02 23 46 06 54


Dépôt légal PARIS
FRANCE – Septembre 2021



Notes de l'auteurModifier

Ce livre s’adresse à ceux qui se sont déjà intéressé à la science de l’univers, l’astrophysique, à ceux qui ont tout exploré sur l’univers.

Si vous avez du mal à croire le titre vous pouvez commencer par le deuxième chapitre sur la réalité et l’âme.

Les mots entièrement en majuscules sont les noms.

Du même AuteurModifier

  • La Bataille (Sortie en 2022)
  • Morale Économique des Métiers
  • L'Économie pour les Collégiens
  • L'Économie pour les Petits
  • Pourquoi un Dieu ?
  • Expliquer sa Religion Chrétienne
  • Devenir un Génie
  • Favoriser la Créativité
  • L'Économie est Physique.
  • La généalogie c'est gratuit, avec les logiciels libres
  • France - Fonctionnement de notre société
  • Les Deux France
  • La Restauration
  • LAZARUS FREE PASCAL
  • LAZARUS et le Développement Rapide
  • L'astucieux LINUX
  • Comment écrire des histoires
  • Poèmes et Sketchs – De 2003 à 2008
  • Nos Nouvelles Nos Vies
  • Nouvelles Courtes



Visibles sur livrels.fr, en wikilivres, les sources sur archive.org.


À liberlog.fr, comment-ecrire.fr, favorisercreativite.fr, simplifierlecole.com, pourquoidieu.fr, etrechrist.com, lazarus-components.org, devenirgenial.fr, ecoreel.fr, courseconomie.com, ecopetits.fr, france-analyse.com, ethiquetravail.com, informalibre.com, histoire.ovh.

Du même ÉditeurModifier

  • Alors vous voulez tout savoir sur l'économie ? Lyndon Larouche
  • Mon Père m'a Dit
    Elliott Roosevelt
  • Les Principes de la Science SocialeHenry Charles Carey
  • Le Droit Des GensEmer De Vattel

PréfaceModifier

Ce livre est un résumé du livre "Connaissance de la totalité : Pourquoi l’univers fonctionne comme une totalité vivante." de Serge CARFANTAN. J’y ajoute l’âme en plus de la conscience et l’univers comme plante. Je souhaite améliorer la portée de ce livre en montrant ce qui fait que l’univers est vivant et en prouvant que l’univers est une plante. Je garde la connaissance de la conscience du livre que je veux expliquer de façon plus compacte. J’essaye d’être plus optimiste avec l’économie.


Platon avait décelé ce qui rendait l’Égypte forte. On peut dans notre esprit émettre une hypothèse supérieure qui chamboule complètement notre monde, afin d’émettre la possibilité d’un autre monde pour se sortir du suivisme dans lequel on était. Platon a osé écrire cette démarche scientifique de l’hypothèse supérieure. Ce livre vous chamboule parce qu’il émet des hypothèses supérieures. À vous de réfléchir et de méditer autour du livre pour l’apprivoiser.



Jean-Pierre PETITModifier

La théorie quantique des champs est la théorie idéale pour Jean-Pierre PETIT. En effet elle est quantique, un peu voire moyennement relativiste, elle inclut une opposition des forces comme le signale Jean-Pierre PETIT, opposition des forces remplacée par la théorie des cordes et le modèle standard en 2021.


Donc cette théorie est l’idéale pour que Jean-Pierre PETIT puisse créer son modèle de l’univers grâce aux mathématiques de Nathalie DELBERGH. Il s’agira de transformer des champs d’interactions faible et électromagnétique, c’est à dire des liens faibles de particules, puis d’interaction nucléaire forte, c’est à dire des liens durs de particules en lagrangiens, en déplacements dans l’espace.


En redéfinissant peut-être l’intérieur des atomes afin de créer des champs positifs mais aussi négatifs à l’intérieur des étoiles pour permettre les explosions d’étoiles et le big-bang par la gravitation liée à l’âme selon le Métaphysicon, problème résolu par la création d’un modèle programmé de galaxie, on peut élaborer un modèle de galaxies, puis de big-bang, puis un modèle intermédiaire.



IntroductionModifier

Qu’est-ce que l’Ordre ?Modifier

L’ordre est l’inverse du chaos. Tout ce qui permet de sortir du chaos est ordre. Il y a différentes hiérarchies d’ordre. De la même manière, la vie ordonne la matière. Seulement la vie est aussi savoir que l’on existe. La vie est un miracle car l’univers aurait pu exister sans que rien ne se passe.


Ainsi on peut voir que le monde est bien là autour de nous. Si notre ego existe et qu’il a été créé par nos parents, c’est que les autres ego existent. La vie est partout sur terre en réalité.


L’univers aurait pu être ordonné avec des lois physiques sans qu’il y ait la vie. Seulement nous ne serions pas là pour le savoir. Il existe sûrement des univers du chaos où il ne vaut mieux pas aller.


Les animaux ne se posent peut-être pas cette question de l’existence. Seulement ils ne veulent pas perdre la vie. Donc la vie a un sens pour eux. La conscience des animaux est faite pour survivre. Ainsi l’existence de l’animal est son réflexe de survie.


Qu’est-ce que l’Univers ?Modifier

Nous allons analyser des sujets peu abordés. L’univers est une explosion qui s’organise donc ça n’est pas une explosion, puisque une explosion s’autodétruit. Autrement dit, l’univers possède une force de type gravitationnel qui le compose pour l’organiser.


Tout d’abord, le vide fait la majeur partie des atomes donc de l’univers. La matière est composée à 99 % de vide. Le plein est rempli de vide. Donc il paraît normal que l’univers organise les atomes aussi dans le vide. Les ordres de grandeur sont semblables. L’organisation peut agir de façon très éloignée.


Ensuite, les galaxies, les systèmes d’étoiles et leurs planètes ne peuvent exister tels quels comme on nous le disait. Nous disions qu’il n’y avait pas de planètes autour des étoiles alors que les galaxies devraient éjecter leurs étoiles comme une toupie le ferait. En effet, les galaxies sont plates parce qu’elles tournent très vite. Si elles tournent très vite, cela voudrait dire que les étoiles partiraient hors des galaxies. Ça n’est pas le cas.


Maintenant prenons ce qui permet à ces étoiles de tenir. La gravitation agit dans le vide sur tout l’univers visible. Je ne vais pas dire comme Étienne Klein que le vide n’est pas le vide. Non ! Il existe quelque chose que nous ne voyons pas et qui fait la gravité.


Nous nous dirigeons vers un amas galactique situé très loin et qui nous attire par la gravité de très loin. Il y a donc un univers qui crée la gravité dans le nôtre. En effet, comment la gravité pourrait-elle agir dans tout l’univers en même temps autrement ?


Le fait que l’on aille vers un amas[1] était prédit par l’apocalypse selon Saint-Jean. Cet amas créerait un monde nouveau bien mieux fait que le premier, selon Saint-Jean. Notre monde serait temporaire. Des créatures mieux conçues verraient le jour ensuite. Les justes autour de Dieu auraient de la concurrence plus tard.


La lumière agit avant d’être arrivée. Donc elle est vivante puisqu’elle détermine ce qu’elle va faire. Autrement dit, la lumière choisit le plus court chemin. Elle est donc dépendante d’une entité qui la fait bouger.


La conscience intervient ici. On ne sait pas où elle est. On ne la trouve pas. On ne la trouve que lorsqu’elle s’exprime. Il convient de dire ici que nous savons que les particules ou quarks sont les plus petits éléments de matière après les ondes qui les forment. Donc la conscience est autre part. Elle est dans un autre univers.


Autrement dit il existe un univers pour notre univers, un univers pour nos âmes, un univers pour la lumière. Voilà l’unique et la folle explication qui rend tout possible. La vie nécessite un autre univers. Notre univers est vivant par la gravité qui évolue en corps galaxies et en corps d’étoiles associées à leurs planètes.


Tout ceci va contre les postulats du stoïcisme parce que la vie sert à contrôler la matière par la créativité, du matérialisme parce que la matière ne suffit pas pour expliquer tout, du réalisme parce que nous ne pouvons savoir tout sur l’âme.


Si on y réfléchit, ne nous sommes nous pas créé des prisons mentales ? Il s’agit de se libérer comme le ferait Platon, Platon qui est pourtant resté réaliste. Il s’agit de créer ce qui fera notre monde par l’hypothèse supérieure englobant l’ensemble des hypothèses, en comprenant le réalisme de la matière et de l’âme.



Les Égyptiens et l’ÉnergieModifier

Les égyptiens avaient vu que tout était vie. Il avaient imaginé le chaos et voyaient qu’il n’y en avait pas. La matière agit de façon déterminée sans créer un bordel qui devrait être notre univers. Les lois de la matière ne suffisent pas à expliquer cet ordre.


On constate pourtant que la matière agit de façon indéterminée selon des lois physiques. Les égyptiens avaient vu qu’il fallait déceler ces lois qui créaient cet ordre insuffisant pour créer la vie.


Il s’agit de suivre ceux qui parlent d’infini et de créativité de l’univers, comme Platon, Nicolas DE CUSE, LEIBNIZ Henry Charles CAREY, RIEMANN, EINSTEIN dans la deuxième partie de sa vie.


Avant Jésus Christ, très tôt les égyptiens voyaient le monde comme un échange d’énergie. Alors qu’ils ne savaient pas comment étaient faits les atomes, les égyptiens avaient imaginé que l’âme se retrouvait dans un autre monde, que la lumière de RA, le Dieu soleil, faisait vivre le monde, RA renaissant chaque jour après un voyage où on ne le voyait plus.


Les égyptiens ne prospectaient pas sur les origines, même s’il s’y intéressaient pour prospecter sur la vie. Ils cherchaient ce qui les avait créés. Ils cherchaient l’être suprême qui régissait tout cet ordre naturel. Tout devait être vivant pour que tout soit organisé.


Pour les égyptiens, les atomes étaient constitués d’énergie. Les corps vivants nécessitaient de cette énergie pour pouvoir bouger. C’est l’énergie qui nous fait bouger.


Ils avaient décelés l’organisation parce qu’ils vénéraient celle qui donnait la vie, sachant que pour eux la maman avait une maman et qu’à l’origine il y a eu une maman suprême qui a créé l’humain, la Mâat. Un Dieu organise tout et a tout créé.


L’entropie de KELVIN paraît ici bien fragile. Oui organiser l’univers est un miracle. La vie est un miracle. Les égyptiens ont repéré que cette organisation relevait du miracle.


Les égyptiens cherchaient aussi un avenir, sachant qu’ils y ont donné des réponses avec les enfers, un lieu où résident les morts saints et les justes inanimés. Il y avait un long périple pour pouvoir atteindre la partie idéale des enfers, celle où l’on y vit idéalement. Quand Jésus est allé aux enfers, c’était les enfers des égyptiens.


Les égyptiens n’imaginaient sans doute pas qu’il y avait autant d’énergie dans chaque atome, mais qui pouvait y penser ? Mais on comprend cependant qu’il est possible de facilement penser à la solution énergie quand on sait l’énergie que procure un atome. Les égyptiens y avaient pensé bien avant.


RA est l’énergie. C’est le Dieu originel des égyptiens, le Dieu à vénérer dans une religion monogamique créée par OSIRIS, OSIRIS qui est un pharaon qui a institué des cultes à pratiquer dans les temples, principe élémentaire d’une religion. Le culte de RA a créé très tôt la monogamie des égyptiens.


Les grecs ne comprenaient pas comment une Mâat pouvait tout régir. C’est pour cela qu’ils ont créé une religion polygamique. Les grecs étaient sceptiques et apprenaient des égyptiens, civilisation qui a dominé les autres peuples le plus longtemps.


Les grecs étaient des noirs qui se sont installés en Europe. Il faut savoir que tous les protos-humains étaient noirs. Ils ont blanchi avec l’Europe par le manque de lumière, parce que la peau blanche permet de mieux gérer le manque de lumière. La peau blanche qui crée par ailleurs des cancers par la phéo-mélamine est une mutation génétique.


La pauvreté de penser des européens amenaient les grecs à devenir sceptiques, d’autant plus qu’ils se sont européanisés. Les grecs apportaient aux européens la culture égyptienne édulcorée par leur scepticisme.



Qu’est-ce qui Est le plus Petit ?Modifier

On devine la matière en scrutant l’univers qui déploie la luminosité énergétique de la matière. L’univers permet de déceler et de vérifier l’infiniment petit. L’univers montre l’infiniment petit.


Il faut donc définir ce qu’est un atome, atome qui permettra de créer les explosions d’étoiles et le big-bang. Les atomes expliquent ces phénomènes sachant que le big bang est vivant. Un atome est une boule d’énergie stable contenant des particules ou quarks. Ces quarks se regroupent en protons et en neutrons.


La matière qui est la plus petite est celle que l’on ne connaît pas. Donc l’onde est la plus petite existence de matière puisque c’est de la matière qui n’existe pas. Les ondes sont nombreuses et fusionnent pour donner une particule matérialisable. Une onde ne fusionne pas avec une particule comme on le constate. Les ondes plus petites que la particule augmenteraient alors la taille des atomes, ce qui n’est pas le cas. Cette onde fait alors partie du vide puisqu’on ne peut la déceler que lorsqu’elle se détruit. La particule est la matière formée d’ondes qui se matérialisent.


Tout ceci peut vous paraître étonnant mais c’est comme cela que la matière se crée, car la matière se crée, puisque nous existons. On l’a constaté avec la NASA. La NASA a découvert qu’il y avait de plus en plus de galaxies dans l’univers.


Nous sommes faits pour créer comme l’univers se crée. C’est en étant comme l’univers que nous pouvons créer. De nouvelles lois physiques sont à trouver.


Autrement dit des ondes nombreuses vont créer une particule, un quark. Deux, trois ondes ou quatre ondes peuvent fusionner en fonction des quarks qui existent.


La matière noire n’existe pas puisque nous ne la trouvons pas. Il existe des ondes qui s’opposent aux autres ondes. C’est l’anti-matière ou matière négative qui ne se détruit pas selon la coïncidence des opposés de Nicolas DE CUSE. Nous ne pouvons même pas créer une situation qui prouverait son existence.


Ces ondes négatives créent d’autres quarks. Peu nombreuses dans notre terre, elles sont minoritaires ici mais négatives toujours. Autrement dit elles s’opposent aux ondes positives à quarks positifs.


Les particules ou quarks se regroupent en un Boson de HIGGS ou masse du futur atome, qui regroupe alors des particules qui se sont formées autour ou par le Boson de HIGGS. Ce Boson de HIGGS crée alors un champ qui atteint tout l’univers. En effet, la gravité agit sans limite d’espace. Donc cela ne peut être diffusé que par un autre univers puisque ça se propage dans le vide. Le Boson de HIGGS regroupe plusieurs particules puisqu’il nécessite une nouvelle forme d’organisation pour créer la masse.


Déjà on observe bien plus d’énergie produite que prévu lors des explosions atomiques. La formule E=mc2 doit inclure la création de particules si on veut être exact sur la création réelle d’énergie. Nous constatons plus d’énergie créée que prévu.


L’énergie crée donc les atomes. L’univers est un champ d’énergie s’ordonnant. Il est peu probable de créer un boson de HIGGS avec des ondes éparpillées. C’est donc la multitude qui permet de réaliser un atome. La NASA constate effectivement qu’il y a de plus en plus de particules dans l’univers. Il y a de plus en plus de galaxies dans l’univers. Il y a de plus en plus de grosses étoiles et une courbe exponentielle de petites étoiles.


C’est aussi pour cela que la Z machine peut produire beaucoup plus de température que prévu. En effet, la Z machine, qui est une machine qui comprime avec des fils électriques fins des atomes en vue de les fusionner, peut atteindre des milliards de degrés d’une certaine manière. Cela correspond à la possibilité de créer de la matière. On passe de centaines de millions de degrés à des milliards de degrés parce que d’une certaine manière on crée des atomes qui se détruisent de nouveau ensuite.

L’Âme et le CorpsModifier

Donc des âmes s’occupent de notre univers et créent notre conscience. Jean-Pierre PETIT indique qu’il y aurait 7 dimensions aux galaxies. Donc, en éliminant la vitesse et les coordonnées, il y aurait au moins 3 autres univers qui s’occuperaient du nôtre par l’âme. L’âme est le concept de vie donc d’organisation qui est née par hasard, mais perdure par l’âme du Dieu créateur.


La conscience n’est pas visible donc elle est située dans une âme d’un autre univers. La gravité utilise une âme voire plusieurs âmes imbriquées. Donc nous ne pourrons tout connaître de notre univers. Donc il existe des univers totalement différents du nôtre.


La conscience a créé l’esprit, qui est l’aboutissement de notre monde. Dieu est un esprit par son âme, esprit qui est lié à une conscience. Ainsi notre esprit et sa conscience nous permettent de modeler le monde comme si nous étions Dieu.


Par contre notre corps nous fera comprendre que la vie est fragile. Ainsi notre âme perdurera pour l’éternité parce que nous aurons incarné un corps qui, lié à l’esprit, nous aura fait sentir la fragilité de la vie. L’éternité du juste au bout de la mort lui fera comprendre que l’univers est imparfait, créant une vie faisant attention aux autres vies, alors que cette vie aurait pu être inattentive à son environnement.


L’univers va très vite alors que nous allons très lentement. Notre âme ralentit donc le temps. La planète ralentit aussi le temps mais à une autre échelle. Le système solaire s’organise par une âme qui ralentit aussi le temps de la galaxie. La galaxie ralentit le temps donc. Donc la vie s’est organisée à cause d’une vitesse infinie. C’est une vitesse infinie qui a créé l’âme de Dieu, par hasard sans doute.


Les types d’âmes sont au moins de 3 si on enlève l’espace et le temps dans l’espace de galaxies à 7 dimensions de Jean-Pierre PETIT. Il y a l’âme de l’univers qui fait pousser la plante univers. Il y a les âmes des étoiles qui font tourner les planètes autour des étoiles. Enfin il y a l’âme qui dirige la lumière.


Il y a aussi l’âme des atomes qui ne se propagent pas. En effet un atome ne peut être stable que parce qu’on l’aide à le rester. Sinon la matière de l’atome partirait dans tous les sens. La mécanique quantique c’est la vie qui organise la matière.


L’âme qui ralentit le temps a été utilisée par le prix Nobel de physique de 2018 pour la trouvaille sur ses lasers pouvant recycler les déchets nucléaires. S’est suivi une série d’avancées majeurs, selon Aurélien Barrau et mon article de 2018.


Nous ne pouvons nous projeter dans l’univers de notre âme que par une mort imminente. Dieu a créé un gigantesque théâtre pour nos corps afin de vérifier si nous pourrons le rejoindre en tant que justes.



Vivre une ExpérienceModifier

L’objectivité forte qui ne peut être contrecarrée est donc difficile à atteindre. Nous ne pourrons tout savoir de notre univers et de ses autres univers facilement. Tout scientifique sait d’ailleurs que son travail est d’objectivité faible, puisqu’il nécessite les conditions d’une expérience pour que l’expérience réussisse.


L’expérience que nous voulons doit nous remettre en cause, puisque sinon nous ne trouverons pas quelque chose de nouveau. Si nous trouvons quelque chose de nouveau pour nous, cela veut dire que nous touchons à une hypothèse supérieure qui chamboulera notre esprit. Cela fait peur. Mais cela devient jouissif ensuite.


On se rend alors compte que quelque chose de similaire peut être réalisé par la même expérience. Nous avons chamboulé notre esprit pour apprendre. Écrire ce qu’on comprend dans cette hypothèse supérieure sur le moment nous aura permis de sortir de notre prison mentale. Nous pouvons expliquer aux autres comment sortir de cette prison mentale du déterminisme, tout comme Adam et Ève se sont rendus compte qu’ils étaient nus.



L’Art et la MatièreModifier

L’esprit modèle la matière. Si les ordinateurs n’arrivent pas à donner une âme à une œuvre, c’est parce qu’ils n’ont pas d’âme. Un ordinateur est comme un esprit sans âme.


L’esprit construit une âme par sa conscience avec la matière grâce à un art. On sculpte ou on écrit une œuvre qui sera construite comme si créions un être vivant, qui parlera à travers notre âme à autrui.


Ainsi une œuvre bien faite parle immédiatement par son âme. Les détails de l’œuvre nous étonnerons ensuite si nous ne les avons pas vus. La matière sert à créer une œuvre éternelle par l’art et la reproduction. Nous comprenons le façonnage de la matière à travers l’art.


La Vie est un Miracle NombreuxModifier

La vie est un miracle parce qu’elle fut due au hasard. Maintenant elle n’est plus due au hasard. La vie est présente partout.


À la naissance, le bébé a tout à apprendre. Il est né du néant et existe. La vie est nombreuse puisque nous voyons tout un monde comme nous autour de nous. La vie est un miracle et pourtant elle est nombreuse. Nous sommes donc dans un monde créé de toutes pièces.


Notre nature de garçon ou de fille va nous permettre de nous affirmer. Nous n’avons pas choisi d’être une fille ou un garçon mais on naît fille ou garçon. Ainsi nous ne choisissons pas de vivre. Il faudrait déjà vivre pour choisir.


















Le Réalisme face à l’ÂmeModifier

Qu’est-ce que le Réalisme ?Modifier

Appréhender le monde autour de nous nous amène à l’erreur. Nous utilisons donc le terme "En réalité" pour aller contre quelque chose de faux. Rappelons qu’une expérience peut devenir fausse si on change ses postulats et son contexte.


Si l’âme n’est pas visible mais hypothétiquement vraie, c’est parce que nous avons découvert que quelqu’un organise notre monde, que tout n’est pas dans notre monde, que nous sommes faits pour aller dans un autre monde, que cet autre monde est en partie en nous.


Il est sûr que quelqu’un qui ne sait pas discuter, donc définir de potentielles erreurs régressera, puisqu’il restera dans l’erreur de ne pas vouloir évoluer. La vie évolue ou régresse, mais ne peut pas rester telle qu’elle comme la matière, puisque quand nous ne faisons rien nous oublions.


Le réel est quelque chose que nous pouvons matérialiser. On ne peut tout matérialiser. Par exemple le vent est un moment où la matière bouge. Si on veut tester le vent quand il n’est pas présent il n’existe pas. Le vent est un phénomène de la matière que l’on peut créer pendant un certain temps.


C’est pour cela que l’âme a souvent été niée dans notre période contemporaine, la science ne la voyant pas. Alors comment l’âme pourrait-elle être réelle autrement que par des expériences dans ce cas ? Alors intervient la conscience qui fait que nous existons. Si nous existons et que nous maîtrisons la matière sans que l’on puisse expliquer par la matière que nous existons, c’est qu’il y a quelque chose de supérieur qui crée la vie, que la vie organise la matière. La vie existe parce j’existe. Il s’agit de ne pas s’oublier devant notre matérialisme. Le réalisme de la vie c’est oser parler de soi et dire que j’existe.


Bizarrement notre âme n’aime pas qu’on l’analyse puisqu’on ne la voit pas. Nous n’aimons pas parler de nous sous un angle nouveau. Cela nous remettrait en cause. Nous voulons exister. Donc cela est acquis et nous ne voulons pas risquer de revenir en arrière. Quand on parle de soi, il s’agit de le placer sous l’angle d’un phénomène réel, notre esprit, la conscience était présente dans notre âme sans qu’on ne la voit.



La Réalité EmpiriqueModifier

La réalité telle que nous la voyons ne peut qu’être définie. Elle existe et nous devons faire avec. Nous butons devant cette réalité donc nous devons brutalement la placer dans nos réflexions.


Ainsi toute tentative de trouver une nouvelle loi physique se heurtera à la réalité empirique. Il s’agira de trouver ce qu’il y a de réel dans cette nouvelle loi qui sera soit quantique, soit relativiste, soit les deux au mieux.


Si c’est de la quantique, alors l’empirique n’a plus de valeur dans cette loi. Pourtant, nous devons convaincre par la réflexion empirique pour montrer qu’on est dans le réel. On utilisera d’autres lois quantiques trouvées pour montrer le lien avec notre nouvelle loi quantique.



Améliorer le MondeModifier

Que l’on veuille créer de nouvelles lois c’est bien, mais nous butons chaque jour sur notre condition, à savoir gérer notre petit monde que nous voyons autour de nous. Les enfants sont nos images et nous butons devant nos propres images. Il s’agit pour chacun de pouvoir finir le mois dans de bonnes conditions.


On peut croire que le monde est bien tel qu’il est. On sait sans doute comment pouvoir vivre dans ce monde. Cependant, ne peut-on toujours pas avoir mieux que notre simple condition ?  Est-il suffisant pour moi que je m’en sorte seul ? Ne puis-je pas obtenir mieux pour moi et les autres ? Après tout Jésus a fait l’éloge de la profusion en disant « Multipliez-vous ! ». Comprendre le monde dans lequel je vis peut me servir moi tout comme cela peut servir les autres. C’est cela la profusion.


Alors on mène une recherche de vérité pour améliorer cette réalité. On cherche la cause de nos problèmes et on ne pourra résoudre cette cause qu’avec les autres. On fait de la politique qui nécessite une éthique personnelle qui va au delà de la réalité.



Refuser le MondeModifier

Si nous ne pouvons accepter ce réel qui nous oppresse, nous pouvons fuir. Mais la réalité reviendra et comprimera notre volonté. Nous voudrons tout fuir et paniquerons devant la réalité.


Seulement la société de consommation a créé toutes sortes de rêves pour créer une réalité illusoire, qui nous divertit. Nous pouvons passer notre temps à regarder de belles images qui nient la réalité de la nature. Nous pouvons passer notre temps à nous dénaturer pour le plaisir de pourfendre le monde. Nous pouvons facilement aller vers notre mort définitive par déni de la réalité en ayant comme icônes les jolies personnes qui représentent nos rêves inexistants. Nous pouvons passer notre temps avec des personnes qui nient la nature pouvant pourtant être transformée en mieux.


Ainsi les sociologues disent en 2020 que la réalité est une construction sociale. Cela permet d’étendre le rêve d’être dans son monde, d’avoir une assise théorique de sa fausse réalité. Ainsi les sondages permettront d’asseoir notre envie de consommer, satisferont notre rêve d’illusoire.


On trouvera des sophistes qui nous plairons dans le sens du poil. Il ne faudra rien allant contre notre ego. Si notre ego est remis en cause, le monde s’écroule. On saura en soi que ce n’est pas réel mais on acceptera de suivre notre réalité.


Ainsi nous pouvons trouver dans la rue des personnes qui s’inventent une réalité, un genre qu’on voit dans les films. Ces personnes veulent ressembler aux autres qui consomment comme elle, mentir sur leur condition, vivre dans le mensonge permanent d’être quelqu’un d’autre, quelqu’un que voit son conjoint mais qui n’est pas soi. Quand le mensonge sera révélé, le conjoint sera déçu à jamais et la quittera. N’est-ce pas au contraire une vie de vérité qui commence ?


L’illusion des films peut piéger la population dans un monde qui n’existe pas. Ainsi, les personnes qui regardent des films d’horreur pourront avoir peur pour n’importe quelle raison. La peur du noir reviendra. Elle pourront aussi avoir peur de l’humain, d’un cri de joie.


Ainsi, être dépendant du monde des images ou d’un monde irréel fera qu’on essaiera de trouver la première cause venue à tout problème. On cherchera le plus facile à savoir le bouc émissaire. Ainsi on sera dans une société animale refoulant les autres.



Accueillir la RéalitéModifier

Voulons-nous nier la réalité ? Nous n’y avons pas intérêt. Alors lorsque nous reconnaissons une vérité nous semblant réelle, il s’agit de l’accueillir en posant les questions qui permettent de la déceler. Merci à celui qui me rappelle le réalisme du monde ! S’ils ne sont pas nombreux, nous pouvons leur demander de faire des ateliers où on ira. Nous pouvons demander au réel d’être avec nous par ceux qui le représentent.


Par contre il faut savoir que nous ne ressemblerons jamais à cette représentation de la réalité que par les fondements de la réalité expliquée. La conscience est faillible au début. Il ne s’agit donc pas de suivre celui qui représente la réalité mais de lui poser les questions qui ouvrent les portes de la vérité.


On est en veille de façon vigilante. Si on se sent en train de dormir à ce moment là, c’est qu’on est crédule ou pire négationniste. Si nous ne sommes pas vigilants, nous irions dans un autre monde pseudo-réel que nous ne comprendrions pas. Nous redeviendrions passifs. Il s’agit donc de lire et de discuter, de se comparer à ce moment là.


C’est son ego qui dit ce qui est réel pour soi ou ne l’est pas. Il faudra donc toujours rappeler sa propre existence, le peu que l’on connaisse de réel. Si notre vérité est contrecarrée facilement soit nous nous exprimons mal, soit elle est fausse.


Alors nos rêves évoluerons, pour peu que nous ne regardions pas des images rapides. Nos rêves permettent de remplacer cette hypothèse supérieure dans son contexte. Alors nous nous réveillerons avec l’envie d’agir ou de méditer.


La Réalité ScientifiqueModifier

La science élabore une partie de la réalité. Elle permet de se sortir d’impasses matérialistes. Mais il faut juste ne pas faire trop d’hypothèses surréalistes pour qu’elle soit vraie, ces dogmes qui ont fait et font la science expliquée à la population.


Il s’agit de chercher le scientifique qui va sur les limites de l’humain, celui qui a peut-être déjà trouvé et qui sait de quoi il parle. Seulement, ceux qui expliquent la science de façon dogmatique ont intérêt à le cacher. Donc attendez-vous à l’inattendu avec la science, à trouver une science qui explique toutes sortes de phénomènes simplement, car la physique explique simplement les choses. Ce sont les mathématiques qui compliquent la physique.


On suivra ce scientifique. Ce scientifique réagira à l’hérésie de manière claire et subtile, puisqu’il aura été confronté à l’hérésie de ne pas le croire. On comparera son modèle s’il explique. S’il n’explique pas son modèle c’est un charlatan. Puis à force de retrouver la réalité dans ses dires, on finira par le citer.


Comme la science explique tout ce qu’il est possible d’expliquer, on verra des élaborations militaires ou sociétales, des théories du chaos car le chaos peut exister. Donc étonnez-vous et rien ne sera plus facile de vérifier si ce que dit ce scientifique est vrai à ce moment là.


Il ne s’agit pas de prendre ce scientifique pour un Dieu, quelqu’un qu’on citera à chaque fois. Ce scientifique a ses sources et il faut aller les chercher. Lire et réfléchir sur ses idées est ce qu’il y a de mieux à faire.


Si vous n’êtes pas tout le temps d’accord avec ce scientifique c’est bien. Cela veut dire que vous pouvez élaborer ensemble une autre vision de la société, que ce soit même vous qui fassiez cela. Alors il faudra se former à une science parmi celles du scientifique que l’on suit. On élaborera le meilleur des mondes possible.



Philosophie et ScienceModifier

La philosophie sert à la science à trouver de nouvelles idées. Mais ces idées ne sont pas à chercher dans le réel. Autrement on se retrouverait à décrire ce que tout le monde sait, à dire des vérités rationnelles en prenant son auditoire pour un enfant. On serait un sophiste au service des puissants disant la parole qui existe déjà pour satisfaire le pouvoir en place.


La quantique a quelque chose d’irréel. Ainsi beaucoup de recherches quantiques peuvent avoir l’air d’affabulations. Il s’agit de les expliquer avec les recherches déjà effectuées. Il s’agit de continuellement aller sur les limites de l’humain en dehors de son domaine. Il s’agit d’avoir une vision épistémologique sur l’univers, de comprendre l’étonnant monde qui nous entoure.


Alors on se demande ce qui est réel pour soi, parce que notre ego a des envies surréalistes. Il s’agit de faire évoluer cet irréel de soi vers le réel de nos recherches. Il s’agit de combler les raccourcis pris dans notre enfance pour créer une réalité concrète.


Les spécialités humaines doivent pouvoir être réunies pour mieux comprendre le monde. Ainsi un scientifique cloisonné dans sa spécialité ne comprendra le monde que sous l’angle de sa spécialité.


Quoi de plus facile d’intégrer une spécialité dans une autre par les procédés qu’on y utilise. Ainsi l’épistémologie permet de trouver plus facilement. Il s’agit d’être ouvert aux nouveaux domaines et de comprendre leur fonctionnement pour trouver plus facilement. Ainsi comprendre la science c’est s’intéresser à tout.



Le Rêve et l’EgoModifier

Après avoir rêvé, pour peu qu’on ne regarde pas des images rapides, nous aimerions certaines fois que ces rêves deviennent des réalités. Mais mon ego est-il alors dans l’illusoire ? Ma subjectivité est alors à l’épreuve. La réalité prend alors le dessus.


Mon rêve était-il celui d’un autre ? Autrement dit, est-ce que j’ai eu un rêve par un film ? Alors on peut se dire qu’il s’agit de discuter avec ceux qui ont vu le film pour se faire idée de la dérive de notre ego. En effet les films créent les mêmes représentations chez chacun. Si le film permettait de trouver, il y aurait plein de trouveurs chez ceux qui regardent ces films. Donc beaucoup de films sont à fleur de la réalité pour que nous ayons des rêves normaux.


Les rêves ont ainsi un rapport à la réalité. Nous ne faisons pas ce que nous voulons dans nos rêves. Nous voyons une raison se dessiner et quelque chose est dit. Le chaos peut vite venir si on nous réveille.


Le monde que je perçois est mystérieux. Il nécessite plein de vues différentes pour être compris. Je ne les ai pas toutes donc l’épistémologie est importante pour trouver.


Le monde que je perçois est déjà créé. Tout est fait pour que je ne sache pas comment il a été fait. Ainsi comprendre la démarche des auteurs et le début du monde est important pour comprendre le monde d’aujourd’hui.


Le monde que je perçois est naturel. Il est dépendant des animaux et des plantes qui nous nourrissent. Les animaux perçoivent notre monde d’une toute autre manière à scruter si nous en avons besoin. Donc il s’agit de savoir comment on peut percevoir différemment.


Le peu que je perçois est une infime partie du réel. Le peu que je devine peut être contredit ensuite dans un autre contexte. Donc ce que je comprends du monde est d’une pauvreté sûre.


L’expérience qui permettra de prouver ce que je pense doit être placée dans un contexte. Donc je peux avoir tort comme raison. C’est ma subjectivité qui fait que je veux créer une expérience. Donc elle doit reposer sur des bases fortes. Je dois être vigilant avec moi-même pour créer une expérience sur ma subjectivité.


La MortModifier

Voir un corps inanimé est une expérience à connaître. S’apercevoir que l’âme est une partie du corps est à considérer. Nous ne sommes pas fait pour rester tout le temps sur Terre.


Devant un corps mort, l’âme est sortie de son corps. On ne sait plus où elle est. La personne inanimée a encore l’air vivante. Mais elle ne bouge pas du tout. On se dit qu’elle va bouger mais elle reste inerte. Puis on voit que la peau n’est pas normale. Il ne faut pas toucher le corps parce qu’il peut y avoir des maladies sur le corps.


Alors que cette personne décédée a fait plein de choses qu’elle nous racontait, on ne pourra plus constater ce qu’elle a dit, à moins qu’on ne la revoie dans un autre monde. Notre vie sert-elle à quelque chose ?


Des célébrités ont leur plaque de marbre tout comme un chauffard a la sienne. Nous terminons notre vie sur terre en y laissant qu’un corps qui se désagrège.


Avoir été près de la mort permet de déceler le sacré, ce qu’il faut observer. Quelqu’un qui n’a jamais été face à la mort vit dans la superficialité du monde. Il maudira le ciel et restera dans l’illusion.


Quelqu’un qui a vu la mort se dira que le calme est une chance pour trouver les morts, que l’on peut peut-être communiquer avec les morts. Il cherchera le calme pour méditer sur les morts.



Trouver son EgoModifier

Nous pouvons par notre conscience réfléchir sur nous-mêmes. Seulement nous avons vite peur d’aller plus loin parce que nous sommes face à un vide. Nous pouvons réfléchir sur nous-mêmes mais notre ego ne veut que difficilement se révéler.


On ne connaît son ego que par les autres. Comme nous ressemblons aux autres, nous devinons avec eux notre ego créé par notre esprit. Nous voyons alors son aspect surnaturel. Nous l’oublions ensuite.


Il faut un détachement pour trouver son ego. Puis on se dit « C’est moi ça ? ». Quand on lit un premier poème qu’on a écrit il y a longtemps, on se dit qu’on a écrit quelque chose de surréaliste. Cela nous révèle mais nous ne pouvons aller au delà. Alors nos amis nous disent ce qu’ils en pensent et que nous ne voyons pas.


Notre ego est surréaliste puisqu’il veut dire différentes choses en fonction des personnes. Notre ego est surréaliste puisque la vie est un miracle tout comme l’esprit.


Alors on se dit que le monde est irréel, que tout est rêve. Après avoir été inclus dans la réalité, nous basculons dans le rêve.


Mais si nous veillons à regarder le monde, nous voyons qu’il existe bien quelque chose de concret. Même si la quantique est surréaliste, le monde est réel lui.



Le Vide et son EgoModifier

On se confronte alors au vide. Le vide de son ego est aussi celui de l’univers. Ne voyant son ego qu’à certains moments, on ne se souvient que du vide qui le fait. En effet, nous ne pouvons atteindre notre conscience située dans un autre univers. Ainsi les égocentrés parlent du néant qui fait la vie alors que le vide fait tout de même que la matière existe de façon pleine.


Ceux qui parlent du néant en essayant de le redéfinir sont vraisemblablement dans un tourne en rond de l’ego. En effet il y a quelque chose derrière le vide. Il y a la gravité et l’âme derrière le vide. Mais si nous ne les voyons pas c’est qu’ils sont dans un autre univers lié au nôtre.



Rencontrer le RéelModifier

L’éveil de deviner le réel permet alors de trouver des solutions à ses problèmes. Nous ne sommes plus subissant le monde réel mais le devinant. Nous voyons le monde de la façon dont il est fait. Rien n’a changé mais tout est différent. Nous sommes surpris par notre façon de voir la réalité.


Nous voyons le monde comme un scientifique le verrait. Nous pouvons peut-être nous demander pourquoi il y a la vie. Nous pouvons voir un événement se produire et l’analyser. Nous voyons le monde à l’infrarouge. Cela reste à vérifier.


Plus tard nous verrons quelque chose d’anormal et nous nous poserons des questions. Me manque-t-il un élément scientifique ? Sûrement. Donc nous cherchons les mots-clés qui permettent de trouver cet élément scientifique. Si nous ne trouvons pas, il s’agit de créer une expérience pour produire ce que nous ne comprenons pas.


Nous nous confrontons avec la simplicité du réel. Ma conscience me dit que ce que je vois est bien réel, que je ne peux imaginer facilement le lendemain qu’à travers mes futurs travaux, que le passé ne peut être retrouvé facilement que par les rêves et l’imaginaire, qu’ailleurs est imperceptible maintenant.


Nous voulons profiter du moment présent, méditer sur ce qui nous fait, analyser notre monde. Nous profitons de la méditation pour faire des liens dans notre esprit. Nous nous construisons.


Oui nous pouvons croire que l’imbroglio de ce que nous comprenons est le réel. Seulement les rêves nous ferons changer d’avis sur cela. Le lendemain, on se dit peut-être déjà que cet imbroglio est à étudier en réalité. Nous lisons alors des livres scientifiques sur le domaine qui nous intéresse.


Il est facile de créer des illusions collectives avec les médias dominants. Donc analysons la science fondamentale apprise en première et en terminale sur la spécialité qui nous manque. Cette science de première et terminale donne les bases du Langage, de la Biologie et de la Physique.


Oui nous pouvons créer l’enfer comme le paradis. Alors que voulons-nous vraiment ? Faut-il penser que nous sommes testés ? Y-a-t-il un autre monde à atteindre ?



















Modéliser l’UniversModifier

La Plante et l’UniversModifier

Nous pouvons imaginer l’univers comme un corps avec des tissus. En effet les galaxies seraient les tissus, les étoiles et leurs planètes les cellules. Les monades de l’univers, si nous reprenons Leibniz, sont la lumière.


Luc MONTAGNIER nous dit que l’ADN est dirigé par des micro-ondes venant de l’eau. Une plante peut posséder des milliards d’atomes. L’ADN seul ne peut les organiser qu’en cohésion avec une âme qui émet des micro-ondes dans notre univers.


L’ADN ne peut à lui seul organiser une plante. Les grandeurs ne correspondent pas. Les micro-ondes du corps organisent l’ADN et unifient le corps.


Une plante est organisée vers le ciel et dans le sol. La plante sait où est l’eau par son âme, puisqu’il est impossible qu’elle le sache autrement. Nous ne pouvons expliquer autrement que la plante sait trouver l’eau. Pouvons-nous agir ailleurs par notre âme ?


De la même manière l’univers est organisé par différentes âmes, puisqu’il inclut les nôtres. Jean-Pierre PETIT a créé 7 dimensions pour modéliser une galaxie. Combien y aura-t-il de dimensions pour créer l’univers ?


Ce qui est sûr ce sont les forces physiques. Il y a la matière négative et la matière que nous connaissons. Mais elles ne peuvent expliquer à elles seules l’organisation de l’univers. En effet ces forces créeraient un désordre car n’allant pas vers un tout. L’univers a une âme qui organise l’explosion du big bang, big bang étant plutôt une graine qui germe. Le vide de la matière correspond au vide de l’univers.


Le fait que nous pensons que l’univers est mort est dû à l’observation des parties de l’univers que nous comprenons partiellement. Nous expliquons ce que nous comprenons sans dire ce que nous ne comprenons pas. Ainsi ce qui est vivant et incompréhensible nous échappe.


Les Travaux de BOHMModifier

BOHM a travaillé sur les plasmas. Il a découvert qu’un plasma agissait comme une entité vivante qui s’organise. En effet un plasma échange les électrons des atomes pour stabiliser les atomes. Ainsi une torche à plasma recyclerait tout déchet.


BOHM a donc constaté que la matière pouvait être un corps s’organisant. Il s’est ensuite dit que si nous existons dans l’univers, c’est que l’univers nous a créé. En effet, l’ordre agit dans un objectif particulier. Sinon il n’y aurait pas d’ordre ni de vie. BOHM a donc fait le lien entre la conscience et l’univers. L’univers est créatif.


Seulement, qu’est-ce qui anime l’univers ? La gravité agit n’importe où dans l’univers et l’univers ne se contracte pas. Donc la gravité ne fait pas qu’attirer puisque les systèmes de planètes ne pourraient se créer sinon. La gravité ou une autre force comme la non-localité[2] éloignent les atomes.


Ainsi lorsque deux poissons agissent en même temps nous pouvons avoir l’impression de cette non-localité. C’est peut-être le cas puisque la non-localité a été constatée comme phénomène physique.


Ainsi Alain ASPECT a utilisé les inégalités de John BELL pour vérifier la non-localité de deux particules qu’il avait liées par une expérience. Ainsi il inventa la communication quantique. Niels BOHR qui constaté un aspect localisé de la quantique avait raison face à EINSTEIN puisqu’il s’agit d’une partie de l’univers qui agit en non-localité. Ce qu’argumentait EINSTEIN pouvait aussi être vérifié puisque les atomes ne sont pas tous liés[3], mis à part l’expérience face à BOHR qu’Alain ASPECT a réussi à réaliser.


La non-localité nous explique donc que l’univers s’organise par une force qui n’a pas de frontière. Si nous pouvons créer cette non-localité de loin à partir d’éléments qui étaient ensemble, on peut aussi envisager que la non-localité agisse n’importe quand n’importe où. Nous serions ainsi soumis à de petites forces très éloignées mais créant un tout.


La non-localité ferait donc s’organiser l’univers de très loin. L’univers se dirige vers un amas. Mais serait-il en train de s’organiser avant d’atteindre cet amas ? C’est entièrement possible.


BOHM a vu à la télévision une expérience avec une boîte cylindrique pourvue d’une manivelle qui faisait tourner de la glycérine. Dans la glycérine ou avait placé une goutte d’encre. Quand on faisait tourner la manivelle, l’encre s’étirait jusqu’à disparaître pour ensuite revenir à son étang normal quand le cylindre cessait de tourner. Il y avait donc un ordre implié[4] et un ordre explié[5]. Donc l’ordre explié de la matière dans le vide est la situation d’un ordre implié que nous pouvons pas voir. 


« Tout est dans tout » est donc vrai. Chaque élément permet d’accéder à la totalité, pas seulement par la gravité mais aussi par la non-localité.


De la même manière l’univers était dans un ordre implié pour s’étendre dans un ordre explié, sachant qu’il crée de la matière pour ne pas se fondre dans le vide.



L’HolographieModifier

Les ondes créées par les âmes agiraient de manière holographique, c’est à dire que ces ondes créeraient un espace en 3 dimensions. Les ondes permettraient d’ordonner la matière. Nous serions des représentations matérielles de notre âme par le procédé de l’holographie.


Pour créer une holographie dans la matière, il faudrait donc capter une âme comme le ferait Dieu sans que nous puissions atteindre cette âme car elle est située dans un autre univers. Cela est pratiquement impossible.


L’holographie permet d’analyser l’esprit. Nous voyons des ondes à réguler dans un esprit malade. Mais comment faire autrement que par la matière ? L’étude des micro-ondes du corps permettrait de créer des ordinateurs capables de créer des mouvement d’ondes dans le corps pour réparer un esprit malade.



L’Âme régule le Temps dans l’EspaceModifier

Si l’univers est vivant, long devrait être le temps à le connaître. Donc la vitesse de l’univers est rapide. Par contre c’est notre vitesse qui est lente puisque nous ne pourrons jamais atteindre la fin de vie de notre univers sans mourir. Donc il y a bien une âme dans un autre univers qui sert à faire fonctionner la plante univers, tout comme il y a un autre univers plus petit pour notre âme.


La notion d’espace-temps reste toujours valable. Si je me promène dans l’univers je gagne du temps par cette notion d’espace-temps. Mais on ne sait pas combien de temps exactement il sera gagné.



Voir l’Univers dans l’Infiniment PetitModifier

L’infiniment petit est une organisation dans le vide tout comme l’univers est une organisation dans le vide. Donc nous pouvons imaginer le petit comme un univers. Mais on ne verra pas un corps dans l’infiniment petit. Les corps sont visibles à l’œil nu.



Dieu Utilise la Vie pour créer la VieModifier

Si nous existons dans un univers ordonné, c’est que cet univers vient de quelque part. La vitesse infinie a créé le premier Dieu qui a ensuite pu créer d’autres vies tout comme il s’est créé.


Dieu s’est aperçu avec le diable que la vie qu’il créait était imparfaite. Il fallait donc envisager quelque chose pour ne plus être embêté par le diable.


Ainsi Dieu s’est aperçu que deux univers pouvaient agir ensemble, que les âmes pouvaient être cachées dans un univers où elles seraient réunies dans une cohésion et un tout. Dieu n’a eu qu’à faire germer ses plantes en les liant à un autre univers. Il avait son univers de test des âmes. Il pouvait choisir qui viendrait avec lui.



Par rapport à la Théorie StandardModifier

La théorie standard sur l’univers dit qu’il y avait plein d’énergie au départ de l’univers. Et d’où vient cette énergie ? En effet tout vient bien de quelque part.


La théorie créative dit que l’univers est une plante puisqu’il possède des constantes qui le régule, notamment la gravité qui ne fait pas exploser les systèmes de planètes des étoiles. La théorie standard a été réfutée une nouvelle fois quand on a découvert des planètes autour des étoiles.


La théorie créative dit que l’univers se crée et il a gardé cette capacité à se créer. Si l’univers se crée l’entropie diminue ce qui a été constaté par la NASA, NASA qui a découvert de plus en plus d’étoiles dans l’univers. Autrement expliqué, il y a de plus en plus de matière dans l’univers, contrairement à ce qu’explique la théorie standard. Autrement expliqué les ondes créent des particules qui créent des atomes par regroupement de trois particules appelé Boson de HIGGS. Le fait que le laser mégajoules étasunien atteigne des milliards de degrés confirme qu’on puisse créer de la matière se détruisant juste après.


Pour expliquer qu’il y a un autre univers qui s’occupe de nous, tout est régulé pour tenir sans se propager comme le ferait une explosion. Aussi, on ne peut scruter la conscience ni savoir d’où viennent les micro-ondes qui créent l’ADN comme a découvert Luc MONTAGNIER. La vie évolue sans se détruire sur terre par une âme qui crée de la vie organisée. Les âmes régulent l'univers et la vie.













Le Médical et l’HolomouvementModifier

La Prise en Compte de l’EnvironnementModifier

Hippocrate avait vu que notre santé était essentiellement due à notre environnement. Ce qui est artificiel peut nous nuire. Nous sommes en symbiose avec l’environnement alors que nous évoluons indépendamment. N’est-ce pas étrange ? Autrement dit, il faut retrouver ce qui de la nature nous permet d’être en bonne santé. Par exemple les oignons et la graine de sésame nous apportent beaucoup d’éléments dont on manque. Il y a aussi les noix.



La Vie c’est le MouvementModifier

Nous avons été créés pour pouvoir nous déplacer. Nous ne pouvons pas aller contre cela. Ainsi il nous faut bouger parce que nous avons été créés pour bouger.


L’Acupuncture et le CorpsModifier

L’acupuncture utilise les micro-ondes de la peau pour réguler notre corps. Nos micro-ondes peuvent être redirigées vers des zones à rétablir par l’acupuncture.


De la même manière, le Yoga permet de détendre le corps pour le sentir afin que le corps se répare.




Qu’est-ce que l’Esprit ?Modifier

Pour se comprendre il faut qu’il y ait une interaction, un retour. Quand nous parlons à quelqu’un cela va dans un seul sens. Pour qu’il nous comprenne, ils faut que nos esprits soient liés. Nous ne sommes pas liés à l’esprit cheval donc nous ne comprenons l’esprit cheval qu’en l’étudiant.


Ainsi les humains partagent un esprit humain ensemble. Mon esprit est lié à l’esprit humain. Nous formons une communauté parce que nos esprits sont liés.


Nous sommes aussi liés par nos rêves qui continuent à faire exister l’esprit des morts pour que leurs volontés reviennent. Nos rêves nous alertent sur notre environnement, ses dangers si nous sommes négatifs, ses atouts si nous sommes positifs. Nous pouvons certaines fois être surpris par nos rêves. Ils peuvent nous projeter dans l’avenir en fonction des objectifs de notre vie. Nous scrutons l’inconscient de l’humanité avec nos rêves selon Carl Gustav JUNG.


Ainsi une plante peut fusionner avec une autre plante de même lignée. Les espèces peuvent communiquer entre elles par la reproduction. Tout cela nécessite encore et toujours un ordre de la totalité.



Le Filtre de notre EspritModifier

Notre esprit n’a pas les mêmes rêves que les autres esprits au même moment. Donc mon esprit est indépendant de l’esprit humain. Contrairement à ce que voudrait l’empirisme je n’ai pas accès à tout.


C’est nos questionnements et notre savoir qui vont faire nos rêves. Si nous sommes sûrs de nous nos rêves ne nous poserons pas question dans nos rêves. Si nous sommes incertains alors des questions se poseront dans nos rêves.


Heureusement que nous n’avons pas accès à tout. Sinon, nous ne pourrions pas réfléchir sereinement.



La Conscience peut-elle se Simuler ?Modifier

Si nous nous disons que des ondes créent la conscience, n’est-il pas possible de créer une conscience avec des ondes ? Des scientifiques étudient cette possibilité. Il serait aussi possible de faire surgir des images et sons dans l’esprit avec cette méthode.


BOHM aurait donc trouvé le moyen d’entrer en contact avec l’esprit, pas avec la conscience. En effet, les consciences sont reliées à notre univers et agissent sur notre univers. Entrer en contact avec une conscience ne s’est fait qu’en discutant avec les morts.


À ce propos, l’expérience qu’a faite Jean-Pierre PETIT est particulièrement hallucinante. Il a caché des lettres à notre vue et les faisait tourner sur le cercle. Ainsi ils posaient des questions avec un medium à un mort qui pouvait être par hasard en train de les regarder. Alors quand ils posaient la question au mort êtes-vous un homme ou une femme. La lettre qui venait était le H. Puis on demandait qui il était. Alors on voyait s’afficher un nom qui était dans la nécrologie de la veille. Cette expérience qu’il s’agit de réaliser avec un medium, vous pouvez la recréer. Vous ne trouverez par tout le temps des morts à disposition. Mais ça peut être intéressant d’essayer.



La Gestalt-ThérapieModifier

La Gestalt-Thérapie prend en compte l’holistique, c’est à dire l’être dans sa totalité. On essaie de trouver ce qui pourrait être le mieux pour ce que l’on ne connaît pas en fonction de ce que l’on connaît, l’environnement. Puis on applique une démarche selon la formation Gestalt.


La Gestalt-Thérapie consiste à étudier les liens directs entre l’environnement et le corps pour réparer le corps et l’esprit. En scannant les processus cérébraux on trouve des similarités de forme entre l’esprit et l’environnement.


















La Synchronicité et le MondeModifier

Les PlantesModifier

Notre environnement interagit comme s’il avait toujours été en symbiose. Des plantes et les animaux fonctionnent ensemble. Ainsi notre monde fonctionne sur la synchronicité et l’harmonie.



L’Environnement et MoiModifier

Tout est lié. L’environnement interagit avec mon corps sans que je m’en rende compte. Pour que j’évolue en symbiose avec tout ce qui m’entoure, je m’accapare sans m’en rendre compte des éléments de la nature.



Les BactériesModifier

Notre corps possède plus de bactéries étrangères que de cellules. Ainsi, une espèce animale qui meurt fait perdre toute une symbiose de bactéries. Toutes les bactéries qui sont en nous doivent ainsi évoluer par rapport à nous alors que ce sont d’autres corps.



Les ÊtresModifier

Les êtres agissent entre eux en fonction de ce qu’ils constatent des autres. Ainsi les émotions sont souvent partagées. Écouter une musique rend synchrones les marches par rapport à la musique.


Nous choisissons les amis qui nous ressemblent souvent. Ainsi les coïncidences se créent. Si nous avions une vision fragmentaire des choses, cela ne se produirait pas ainsi. La vision fragmentaire de DESCARTES avec la dualité fonctionne rarement, pendant une réflexion sans doute.


Les hommes et les femmes grandissent pour faire un enfant avec le sexe opposé. Il faut bien garder les similitudes pour que cela soit possible.


Les PlanètesModifier

KEPLER voyait que l’univers et le mouvement des planètes fonctionne sur la synchronicité. C’est quand même étonnant que des planètes puissent tourner autour d’un soleil sans s’en échapper à cause des interactions entre elles. Kepler voyait un ordre au dessus qui synchronisait l’ensemble. Il parlait de Dieu. Pourquoi pas l’âme de l’univers.



Les AtomesModifier

Les atomes s’organisent en des corps. Les atomes bougent pour on ne sait quelle raison dans le vivant. En effet, on a décelé que les atomes bougeaient avec une telle rapidité et une telle cohésion qu’on ne comprenait pas comment ils pouvaient s’organiser aussi vite. Cette force vient encore une fois d’un autre univers.



La Pensée AtomisteModifier

NEWTON a parlé de l’atome comme élément fondamental de la matière. Des molécules assemblent des atomes en chimie. Le hasard interviendrait. Seulement, comme on l’a vu, les atomes peuvent être animés dans le vivant. Le hasard fonctionne avec la matière, pas avec le vivant ni avec l’univers.


Les ondes comme élémentModifier

La matière se crée à partir des ondes. Des ondes fusionnent pour donner la particule. Des particules fusionnent pour donner le Boson de HIGGS qui agglomère un atome. Ainsi nous somme fait d’ondes qui sont énergie.


Et si tout l’Univers était SynchroneModifier

Comme on l’a vu avec Alain ASPECT, la non-localité de deux particules intriquées se garde indépendamment de la distance. Seulement on a gardé deux particules comme point de départ. Seulement il est possible que la non-localité agisse partout dans l’univers. Ainsi les particules seraient synchronisées à différentes distances à très faibles forces.


De même JUNG parle de simultanéité d’événements naturels avec le scarabée. Deux animaux bougent en même temps. Aussi le nom de la personne que je veux appeler vient au moment où je veux le faire.


Cela défait le principe de causalité mécanique. La synchronicité serait acausale comme le montre AUROBINDO, en ajoutant qu’elle perturbe les émotions, qu’elle est symbolique voire mystique. Robert HOPCKE ajoute que la synchronicité vient dans une période de transition de la vie.


Seulement l’âme peut être la cause de cette synchronicité. L’esprit qui nous lie en est la cause. De la même manière, la non-localité peut être régulée par l’âme de l’univers.


Loi des SériesModifier

Il arrive régulièrement qu’un événement se reproduise plusieurs fois en dehors de la localité. Les compagnies d’assurance ont intégré cette loi des séries. KAMMERER parle de cette loi des séries.


Le principe d’Empédocle est le fait que l’amour amène la haine se reproduit indéfiniment. Seulement ce principe devrait normalement s’amplifier. Seulement, être dirigé par ses émotions n’est que pour une partie de la population.


Puissance de l’IntentionModifier

Quand deux personnes partagent une intention, il arrive que l’accomplissement de l’intention arrive en même temps. KAMMERER parle de cette puissance de l’intention.


Il y aurait donc un inconscient collectif qui régnerait, comme le raconte FREUD dans Totem et Tabou.


Il y a aussi les rêves prémonitoires où la personne se dit que sa fille est décédée, puis on lui téléphone pour lui annoncer la mauvaise nouvelle ensuite.


Le Problème des Projections InconscientesModifier

Le paranoïaque veut deviner que tout est contre lui. De la même manière, quelqu’un qui pense que son enfant ne fait pas assez attention s’attendrait à une mort certaine de son enfant.


Un Esprit CommunModifier

Toutes ces constatations montrent que nous avons un esprit commun qui nous permet d’échanger entre nous. Outre le fait que nous pouvons communiquer entre nous, nous nous synchronisons entre nous dans les rêves et la vie de tous les jours.


JUNG et le ParanormalModifier

FREUD n’a jamais voulu écrire sur le paranormal. JUNG a tenté de le faire mais ce n’est pas son meilleur travail. Il a été capté par l’alchimie et des traditions hermétique. Le paranormal est difficile à analyser puisqu’il repose sur des faits situés en dehors de notre réalité. Jean-Pierre PETIT a réussi à communiquer avec un mort en prouvant que cela était possible.


Les Automatismes de l’EspritModifier

Lorsque j’écris avec un clavier ou à la main, après avoir appris à écrire, je ne me soucie guère de mes gestes. J’ai juste à me rappeler des signes que je veux écrire. Mon esprit fait le reste.


Quand je marche, mon esprit peut ainsi m’amener sur des chemins qui m’étaient inconnus sans que je le remarque. Je suis surpris d’être perdu. Les automatismes de notre esprit servent à nous mener plus facilement vers le chemin que nous voulions.


Comment se fait-il que je ne suis pas conscient de tout ce que je fais ? L’âme évite cette partie automatisée de l’esprit pour nous donner ce que l’on voit et ce que l’on veut.


La Nature est-elle un Langage ?Modifier

BERKELEY imaginait que la nature était un langage. Cela peut paraître déroutant. Mais pourquoi pas ?


La nature nous inspire. Lorsque j’agis dans la nature j’ai une réponse physique ou naturelle. Mais il y a toutes sortes de mécanismes qui entrent en jeu avant d’avoir cette réponse. L’objectif de la nature n’est-il pas de créer un cadre pour nous épanouir ?


L’Ego Subit-il le Monde ?Modifier

Quand nous rêvons notre ego nous montre ce qu’il souhaite. Nous imaginons ce que notre ego veut.


Quand nous nous réveillons, nous sommes dépendants du temps et de la nature. Mais nous pouvons penser et réfléchir sur nos actions à réaliser sur le monde. Seulement, le temps passe et nos actions sont délimitées dans le temps.


Nous sommes obligés de suivre le monde et d’agir sur le monde à petite échelle. Si nous n’agissions pas à petite échelle, nous créerions un chaos. Nous sommes une cellule de la société agissant individuellement pour le tout. Les tissus sont les sociétés ou nos associations.



Chronologie de mon Organisation CognitiveModifier

Je remarque que le temps s’accélère quand il fait nuit. Il s’agit probablement de l’influence des esprits dormant à ce moment là.


J’écris ici une observation du temps, temps souvent analysé médiatiquement. Mon temps s’organise comme ceci :

# Pensée

  1. Confrontation
  2. Écran
  3. Réflexions
  4. Rêve
  5. Dialogue ou écriture


Cette harmonie artificialisée me permet donc ici d’aboutir à des dialogues et des écrits. Le principe de cette harmonie est de dépasser l’ennui pour permettre créativités.


Pour se protéger de l’artificiel de l’écran, notre esprit peut se mettre dans une situation de rêves quand il voit du surréaliste. Alors le temps passe vite, sauf si on commence à s’ennuyer, ennui nous montrant des répétitions le plus souvent. Créer consiste à changer de domaines contre cette régularité.


Notre esprit peut reconnaître facilement cette situation de rêves parce qu’il ne décèle pas d’âme alors en face de lui.


Quand le temps me semble statique il est lent. Ma pensée est alors confrontée à ce que j’ai accumulé en rapport avec ce que je voudrais faire. Le temps s’accélère quand je pense à quelque chose que j’aime.


Donc la réflexion engagée semble importante. Une confrontation sans chemin de vérité ou sans objectif accepté ne peux être réflexive. Donc elle passe plus lentement.


Le temps réflexif d’accaparement se fait avec des pauses et passe très très vite. Le temps réflexif de transformation passe très très vite au départ puis passe de moins en moins vite avec des pauses nous faisant ensuite ouvrir les yeux autour de nous.


Les temps réflexif de transformation mais surtout d’accaparement sont donc des situations d’accélération du temps. Se confronter au réel permet donc une transformation redoutée puis idéalisable parce que nous finissons par ralentir notre temps.


Nous voulons alors préserver ce temps de transformation donnant envie de créer ou d’écrire pour le répéter. Cela se fera plus rapidement donc cela nous incitera à le changer pour créer de nouveau.


Le temps de dialogue et le temps d’écriture peuvent alors accélérer de nouveau le temps, nous incitant à nouveau à créer parce que nous croyons avoir retrouvé ce temps de transformation s’accélérant puis ralentissant. C’est pour cette transformation que nous nous croyons alors costaud, pour ce dialogue ou cet écrit donc.


L’Unité entre l’Âme et le CorpsModifier

Notre âme est donc projetée dans l’univers dans lequel nous vivons. Comment se peut-il donc que l’âme et le corps ne fassent qu’un ? Je dirai que le corps permet d’oublier l’âme.


Nous retrouverons notre âme à notre mort. Nous sommes dans un monde où nous sommes testés, pour savoir si notre âme sera gardée.


L’Unité entre les ÂmesModifier

Un virus évolue dans son ensemble comme un être vivant. Didier RAOULT le dit souvent en 2021. C’est ce qu’on apprend dans les écoles de médecine. Les variants d’un virus ne peuvent être créés en série. Il semble donc que l’humain ajoute des variants au coronavirus. Ce ne sont pas les chinois qui font cela. En effet, le prince Philippe d’Angleterre voulait se transformer en virus à sa mort.

Deux plantes peuvent s’opposer, ne pas vouloir fusionner. Leurs corps ne sont ainsi pas compatibles. Par contre c’est notre conscience qui fait que nous sommes liés entre nous, par des émotions par exemple. Ainsi l’unité entre les plantes sera leur corps, alors que notre unité à nous se fait par l’esprit et l’âme.


Expérimenter la SynchronicitéModifier

La synchronicité des esprits ne peut que s’étudier. Les expériences de synchronicité d’esprits ont lieu quand on ne les attend pas. Ainsi il n’y a que l’observation qui permet d’étudier la synchronicité des esprits.


Par contre la synchronicité des plantes peut s’expérimenter. On peut recréer des plantes qui fusionnent.


La Synchronicité des EspritsModifier

JUNG a observé la synchronicité. Ce ne sont pas les malades qu’il a observé mais des personnes bien portantes. Ainsi il se révèle de ses observations que ce sont les personnes les plus rationnelles qui ont une expérience synchronistique. Ces personnes sont dans l’être, pas dans le paraître. Le hasard n’a rien à voir avec cette expérience puisque ces personnes sont impliquées.


La LibertéModifier

Liberté et SynchronicitéModifier

Si l’univers agit de façon synchrone par la non-localité, par son âme donc, comme s’il était une plante, pas une explosion, alors le fait que nous ne soyons pas libres de nos actes, que nos actes soient déterminés par notre environnement et notre passé, semble faux, puisque le monde dans lequel nous vivons nous permet de faire ce que nous voulons.


En réalité, si on agit pour le futur en fonction de nous-mêmes sans nous remettre en cause, nous reproduisons le schéma que nous nous sommes construits par rapport à ce que l’environnement a fait de nous. C’est ainsi que des penseurs comme DURKHEIM pourraient être dans le vrai.


Seulement, si nous connaissons l’humain, nous pouvons mieux nous adapter à lui. Donc si nous nous adaptons aux autres, nous pouvons mieux choisir de manière libre par rapport à ce que l’on perçoit des autres. La façon dont on perçoit les autres sur le moment, le dialogue ou la réflexion vont nous faire prendre une décision qui est inhabituelle. Il faudra pour cela faire preuve de créativité, une créativité qui sera pragmatique et naturelle dans les moments importants.


Donc le fait que le libre arbitre n’existerait pas est dû à notre paresse, le fait qu’on fait ce qu’on aurait pensé pour être en accord avec soi-même. Seulement la nouvelle situation nous fait penser autre chose.


Maintenant imaginons comme LEIBNIZ qu’il y aurait un diable qui conseille nos dirigeants. Dans un monde où le libre-arbitre n’existerait pas, ce diable aurait tous les pouvoirs. Donc c’est notre liberté qui irait contre le diable.


La Causalité n’est pas UniqueModifier

La réflexion mécaniste selon laquelle il y aurait une seule cause à un événement peut donc être fausse. En effet, l’expérience sert à démontrer qu’il y a une seule cause mais elle dépend d’un contexte. Le contexte contient d’autres causes qui seront oubliées parce que se répétant de la même manière. Tout est lié donc les causes sont multiples voire très nombreuses.


Le Déterminisme n’Existe PasModifier

Jean-Pierre PETIT et son équipe vont sans doute réussir à créer un modèle de l’univers. Ce serait le premier modèle déterminé de l’univers. Mais pour réaliser cela, il s’agit de comprendre l’âme dans le livre Métaphysicon.


Nous pourrions donc dire que l’univers est modélisable. Seulement la non-localité nous induirait en erreur sur ce modèle. Si la non-localité est déterminée par l’âme de l’univers, alors le modèle est déterministe. En effet, l’âme d’une plante est prévisible.


Seulement l’univers va vers un amas sans se réunir vers le point le plus attirant de l’amas. En effet, le fait que nous soyons attiré par un amas réunirait les galaxies entre elles. Ça n’est pas le cas. Donc l’univers n’agit pas de façon déterminée.


Le Monde est IrréversibleModifier

Le film TENET montre que l’on pourrait inverser le temps. Seulement cela nécessiterait de manipuler chaque atome pour les replacer dans leur position d’avant à partir d’une mémoire. C’est comme si fallait reconstituer un morceau de sucre dilué dans une tasse à café. Donc on ne peut aller contre la flèche du temps, que la vie a par ailleurs partiellement maîtrisé en ralentissant le temps avec nos âmes.


Il est vrai que les équations mathématiques sont réversibles. Donc il est normal que l’on se pose la question de la réversibilité. Seulement le monde agit de façon indéterminée en fonction de nos âmes. Celui qui trouve la vérité du monde et en parle agit de façon indéterminée. De la même manière Dieu s’opposant au diable nécessite à tous les deux d’agir de façon indéterminée.


Ainsi la vie permettrait juste de ralentir le temps, pas de l’inverser. Le temps n’est possible que parce que nous nous souvenons du passé. Sinon on n’en parlerait pas. Le temps n’est pas une chose mais un déroulement d’actions.


La LibertéModifier

Au début nous sommes tous conditionnés. Notre ego social est automatiquement lié à la société. Nous agissons de manière automatique jusqu’à suivre un modèle pour plus de facilité.


Certains pourtant arrive à être dans la vérité du monde pour pouvoir agir sur le monde pour l’anticiper. Ceux là sont libres. Mais pour sortir du conditionnement, il aura fallut dialoguer et créer pour aller contre son conditionnement qui nous mène vers ce que font les autres. Il s’agit d’être pour un monde de vérité pour sortir de son conditionnement.


Vous me direz qu’il est dans une nouvelle condition, celle de la vérité. Seulement la vérité du monde n’est pas dite pour que nous suivions le groupe. Quand on connaît la vérité du monde, c’est à dire qu’on peut se développer et le fait que les ressources ne sont pas finies parce que les déchets sont réutilisables, exceptée l’énergie utilisable, énergie par ailleurs présente dans chaque atome, on a de quoi être libre. Seulement tout dans notre esprit nous dit le contraire. Il s’agit alors de se battre pour annoncer la bonne nouvelle. Nous comparons alors avec les différents modèles de manière scientifique.


Au début, on a peur de la liberté, de devoir trouver de nouveaux repères, au point de croire que ce serait une arnaque. Alors beaucoup veulent croire ce qu’ils croient et ce que tout le monde croit. Ils restent dans le moule pour rester comme ceux qu’ils connaissent. La liberté n’est pas un acte gratuit.


Il faut en général un échec ou sentir que sa vie est acquise pour vouloir devenir libre. Ainsi on n’a pas peur d’affronter notre liberté. On a une intention forte de découvrir la vérité.


La Théorie de la DécohérenceModifier

Le fait qu’un ensemble d’ondes agissent ensemble au niveau macroscopique est curieux. C’est cela qui permet la théorie de la décohérence. Cette théorie permet la relativité. On peut ainsi transmettre une vision relativiste aux ondes et particules. Voici une nouvelle preuve d’un ordre dans l’univers.


Utiliser les CoïncidencesModifier

Quand on cherche son chemin, pouvoir retrouver son chemin avec un vol d’étourneaux est étonnant. Mais les coïncidences sont en réalité un ordre qui règne, une convergence des opposés, une nature qui cherche à survivre tout comme celui qui cherche son chemin.


L’Intelligence dans l’UniversModifier

L’Âme crée un ChampModifier

Les ondes émises par l’âme permettent donc de créer un champ ondulatoire régulant les particules. L’univers s’ordonne par un champ qui régule les atomes par la non-localité.


On ne peut donc représenter les atomes avec des billes. Le champ n’aurait aucune influence dans ce cas. Il faut prendre en considération que l’infiniment petit est influencé par les champs.


De la même manière les atomes émettent de la lumière sous forme de photons, photons qui sont des ondes pouvant devenir particules. De la même manière, les atomes peuvent être représentées par des ondes devenant particules. Ces ondes peuvent disparaître ou devenir des particules.


Ainsi les quanta des particules sont orientés par des champs. On parle de champ quantique orientant les électrons, positrons, ou protons. Comme c’est dans le vide que se propagent ces champs, le vide est en fluctuation.


On ne trouve pas la conscience de notre cerveau. C’est qu’elle est cachée dans l’âme. La conscience de l’âme crée un champ dans le cerveau pour matérialiser la conscience du moment. Notre âme est projetée dans notre monde par l’intermédiaire de champs ondulatoires.


Ainsi on ne peut savoir ce que je pense qu’en parlant avec moi. Des appareils mis sur le cerveau ne devineraient que ce que ce que je pense sur le moment. On ne peut atteindre la conscience dans notre monde qu’en cherchant dans la conscience active.


Pendant l’antiquité, nous pensions l’âme comme un champ d’énergie. Notre âme émet donc un champ qui agit à distance sur notre monde. C’est DESCARTES qui a chosifié l’âme. Les mécanistes ont continué à chosifier l’âme, même si NEWTON parle d’une action à distance de la gravité. C’est FARADAY puis MAXWELL qui réintroduiront le concept de champ pour l’ancrer dans la physique.


Un champ magnétique ordonne des atomes. De la même manière, le champ ondulatoire de l’âme organise le corps. Luc MONTAGNIER a trouvé que l’eau émettait des ondes ordonnant l’ADN.


Comme rien ne pouvait se propager dans l’univers sans matière, la physique mécaniste introduisit le concept d’Ether, cette substance de l’univers qui permettrait à la gravité de se propager. Seulement EINSTEIN voyait que cet Ether empêchait de correctement penser la gravité. Il supprima la notion d’Ether pour crée la théorie de la relativité générale. Ainsi la gravité serait un champ instantané dans un espace-temps.


Les Errements de la ScienceModifier

La science veut représenter les atomes avec des boules de billard. Cela n’inclut donc pas les champs. En plus elle s’est spécialisée sans prendre en compte le tout. Cela favorise donc plus facilement les erreurs sur le tout. Les chercheurs cherchent l’impossible parce qu’ils n’apprécient plus la nature dans son ensemble.


Les Champs MorphiquesModifier

Il existe une théorie des champs morphiques découverte en 1920. La morphogénèse est organisée par des champs, selon Hans SPEMANN en 1921, Alexander GURWITSCH en 1922, Paul WEISS en 1923 puis Rupert SHELDRAKE. Ces champs furent dit comme embryonnaires ou morphogénétiques.


Luc MONTAGNIER prouve aussi cela en montrant que les ondes créées par l’eau créent l’ADN. Luc MONTAGNIER crée de l’ADN en laboratoire. Il nomme les ondes qui créent l’ADN la mémoire de l’eau, ondes qui viennent en réalité de l’âme.


La Coutume et la NatureModifier

Si des plantes et des animaux se créent par des champs, il se pourrait bien que l’univers fasse de même. L’univers pourrait bien aussi organiser les galaxies et les systèmes de planètes par les champs. Il n’y a pas de traces matérielles d’une origine de ces champs.


L’Échec de la Théorie MatérialisteModifier

Des expériences ont été menées sur des animaux. Les animaux qui avaient subi une très forte lésion cérébrale gardaient les mêmes performances. Des singes à qui on avait enlevé le cortex moteur pouvaient refaire les mêmes mouvements au bout de 12 semaines.


Il existe beaucoup d’autres expériences de ce type. Des rats étaient placés pour sortir d’une partie éclairée avec décharge électrique, l’autre non éclairée sans décharge électrique. La première génération de rats fit 165  erreurs. La trentième génération qui suivait les générations précédentes ne faisait plus que 20 erreurs. Il y eut des difficultés à interpréter les résultats. Il se fait donc que les gênes gardent mémoire de la décharge électrique grâce à l’esprit commun des rats. En refaisant ce genre d’expériences on constatait le même résultat avec en plus une mémoire dans le temps.


De la même manière une berceuse qu’on apprend de générations en générations sera apprise plus facilement, indépendamment de la langue.


Le Champ et la PerceptionModifier

Quand nous voyons un animal, nous ressentons son champ vibratoire autour de nous. Il suffit pour cela de fermer les yeux. Alors, nous nous rappelons ressentir l’animal que nous avons vu, mis à part des bruits qui le caractérise.


Quand nous percevons quelqu’un, que nous nous remémorons son visage, nous ne voyons pas complètement son visage, parce que nous devinons son visage par un champ de notre conscience. Pour peu que nous ne l’ayons pas dévisagé, son visage se perd parce que le champ ne peut durer longtemps.


BERGSON insiste sur le fait que le souvenir persiste non pas dans le cerveau, mais dans l’esprit. Seulement c’est le cerveau qui va activer l’esprit. Karl PRIBRAM insiste sur la nature holographique de la mémoire.


Nous ne voyons pas notre âme. Ce qui crée l’ADN et notre conscience ne peuvent être vus dans notre monde. Nous sommes dans un champ de notre âme qui crée notre corps avec la matière compatible avec notre corps.


Quand nous voulons nous souvenir de quelque chose et que cela ne revient pas, notre esprit ne nous répond rien. D’un seul coup, sans que rien ne se passe dans l’esprit, notre conscience se rappelle de ce souvenir. Nous ne pouvons pas connaître notre conscience dans ce monde donc on ne la sent pas.


L’effet Placebo s’explique donc par notre mental qui se dit pouvoir guérir plus facilement le mal à l’endroit où il le sent. Notre mental émet un champ qu’il n’aurait peut-être pas émis si nous n’avions pas eu le Placebo.


Le fonctionnement du cerveau peut s’assimiler à un programme informatique. Mais la conscience d’un ordinateur n’existe pas. Pourrons-nous un jour fabriquer sans la voir une conscience ?


La TélépathieModifier

La télépathie est donc possible. Seulement elle se heurte à l’esprit individuel. Comment atteindre l’esprit du groupe humain en passant par son esprit ? Oublier son esprit se fait dans son esprit. Ne faut-il pas être pleinement conscient pour pouvoir communiquer par notre esprit collectif ?



La Synchronicité et le MondeModifier

Le HolonModifier

L’atome est un tout qui fait partie d’une molécule. La molécule est un tout qui fait partie d’une cellule. Une cellule est la partie d’un tissu. Ces systèmes sont tous des holons.


Les holons sont créés au sein du Cosmos, qui comprend notre monde, l’univers, mais aussi l’univers qui agit sur le nôtre. Notre cosmos crée de nouveaux holons qui sont immédiatement intégrés à la nature.


L’Infini de la CréativitéModifier

Il serait impossible de recréer une vache à partir de rien. Pourtant c’est ce qu’à fait le cosmos. De la même manière il est impossible pour un singe d’écrire comme un humain. Aussi il est difficile pour un humain de créer des nouveaux chefs d’œuvre.


Le hasard ne régit donc pas l’univers. Cet ordre de l’univers ne produit que très peu de hasard. On dit qu’il faut provoquer la chance pour qu’elle vienne. Ainsi l’univers est ordonné pour créer la vie selon un schéma bien défini.


La Hiérarchie des HolonsModifier

L’âme d’une galaxie lui permet de ne pas éclater. De la même manière, l’âme d’une cellule permet à cette cellule de ne pas éclater. Normalement, un atome devrait aussi éclater. L’atome aurait-il aussi une âme ?


Si vous détruisez un holon, les holons supérieurs pourront être détruits, mais pas les holons inférieurs. Un holon sert à tenir une cohésion, un ordre. De la même manière, il y a plus de particules que d’atomes, plus d’atomes que de molécules… Donc la profondeur de la hiérarchie des holons est plus grande, même si l’ampleur de cette population est plus petite.


L’esprit va partout dans le corps par les nerfs. Il inclut donc les holons du corps. Par contre l’individu fait partie du corps société et agit pour le tout. Si l’individu n’agit pas pour le tout, il est écarté de la société.


L’humain a besoin de sentir une conscience supérieure, comme l’explique WILBER, sans doute celle de l’esprit humain commun. Si la conscience qui le dirige n’a pas l’air supérieure, il veut en changer.


Donc il faut prendre soin de nos holons. Si nous détruisons la biosphère, nous nous détruisons nous-mêmes. La biosphère nous abreuve de holons.


L’Âme est Présente à chaque HolonModifier

La cellule a une âme qui fait bouger son ADN. Le corps s’unifie par une âme. L’esprit dirige le corps par une âme que nous sentons mieux. Le système solaire tient grâce à une âme qui empêche aux planètes de partir dans tous les sens.


Il est possible qu’il y ait un univers pour chaque type d’âme. Ainsi les âmes s’adaptent à notre univers par le fait qu’elles sont dans un autre univers.


L’Intention et le ComportementModifier

Chaque individu et chaque holon a une intention pour pouvoir se comporter dans le holon supérieur. De la même manière, chaque individu a une culture pour se comporter dans la hiérarchie sociale.


Le fait de vouloir chercher un croissant dans la boulangerie fait parte de l’intention. Aussitôt notre corps veut ce croissant. La dopamine et les ondes bêta du cerveau augmentent, etc. Le fait que notre corps veuillent ce croissant fait partie du comportement. Nous sommes déjà prêt à aller chercher le croissant.


Ma culture me permet de me dire qu’il y a une boulangerie à côté de chez moi. Je n’aurais jamais pensé à une boulangerie autrement. Mon comportement peut donc s’imbriquer dans la société par rapport à mes acquis.


Mon ego a ces quatre facettes : Intentionnel, Comportemental, Culturel, Social. Outre le fait qu’on a du mal à le deviner, ces différentes facettes empêchent de l’atteindre plus facilement.


Nous utilisons plus facilement notre ou nos facettes favorites. Nous voulons donc quelqu’un qui nous représente qui ait ces facettes. Nous nous disons aussi qu’il y a quelqu’un de supérieur à celui qui nous représente, quelqu’un qui serait parfait.


Il y a aussi deux camps bien distincts, celui de l’intérieur et celui de l’extérieur, le camp de la conscience, de l’interprétation, de la théologie contre celui de l’empirisme, du positivisme, de la forme. L’un interprète alors que l’empirique voit et veut des faits.


Difficile en médecine d’être empirique sans empiéter sur le patient. Le médecin empirique qui veut des faits semble inhumain à un patient qui veut compréhension.


Les philosophes du continent Europe, en France et en Allemagne, ont interprété. En Grande-Bretagne et en Amérique du Nord, les philosophes ont étudié de façon pragmatique par l’analyse empirique.


L’interprétation n’est pas objective, mais la vie n’est-elle pas subjective ? Par exemple, une pièce de théâtre s’interprète.


Pour plus de contenu, vous pouvez consulter "Une brève histoire de tout" de Ken WILBER, son livre le plus accessible. Ken WILBER reste dans la théorie, mais il veut tout de même contenir le tout au lieu d’appliquer une méthode qui ne convient qu’à une partie de l’univers.


Le Vide et le Champ UnifiéModifier

L’univers est fait de vide. Seulement ce vide amène la vie par l’alliance de l’âme et de la matière. Donc le vide n’est pas anéantissant.


Notre culture a peur du vide. Seulement, nous apprenons à méditer et des liens se font en ne faisant rien. Donc ne rien faire permet de se projeter dans son passé ou vers l’avenir. Nous apprenons ainsi l’expérience du vide. Le vide apporte la plénitude.


Frijof CAPRA a se base sur le vide de l’ancienne spiritualité dans son livre "Le Tao de la Physique", pour revenir vers les découvertes de la physique. Nous allons étudier cette relation entre les anciennes spiritualités et le vide en lien avec la physique.


Le Vide QuantiqueModifier

On pensait au début du XIXème siècle que la gravité ne pouvait se propager que grâce à un éther. La gravité pour nos physiciens ne pouvait pas se propager dans le vide. Pourtant, EINSTEIN a révolutionné la physique en admettant que l’éther n’existait pas, qu’il y avait du vide quantique et que la gravité se propageait dans le vide de façon immédiate.


Le Vide CosmiqueModifier

Si la gravité se répand dans le vide, c’est que le vide cosmique n’est pas l’espace vide de notre monde. La gravité agit par un autre univers dans notre univers.


Aussi l’énergie des atomes ne peut atteindre zéro degré kelvin. Une énergie résiduelle persiste. Alors Andrei SAKHAROV a trouvé que le phénomène relativiste du ralentissement des horloges était dû à un champ de point zéro. Autrement dit, il existe toujours un champ même si on fait le vide.


Enfin, Jean-Pierre PETIT représente un modèle de galaxie avec sept dimensions au lieu de quatre. Il existe donc des champs qui agissent sur notre espace.


L’Effet CASIMIRModifier

Hendrik CASIMIR a trouvé en 1948 avec une expérience où deux plaques de métal conductrices non chargées très rapprochées font que certaines des ondes du vide sont exclues. Cela attire les plaques. On voit dans l’effet CASIMIR les ondes du vide.


Gérald MOORE en 1970 montre un effet semblable dynamique avec un miroir en mouvement d’oscillations à haute fréquence. Avec cette expérience les photons deviennent des particules réelles.


Ces deux expériences ne permettent pas de créer de l’énergie libre. Cependant, suite à ces expériences, des recherches portent sur la création d’énergie libre à partir du vide.


Les Structures Ordonnées et le VideModifier

Si le champ qui ordonne l’univers n’est pas contrôlé, alors la terre et les autres planètes du système solaire devraient sortir de leur orbite. Ça n’est pas le cas. Donc le champ qui ordonne l’univers est contrôlé par une âme.


Le vide garde en mémoire le mouvement des planètes et l’adapte pour que les planètes restent autour du soleil. De la même manière, un atome tient dans le vide et ne s’éparpille pas. En effet, un atome est essentiellement fait de vide. Les objets du vide restent cohérents et s’ordonnent dans leur vide.


Si l'Énergie créait des ParticulesModifier

Le Prix Nobel de physique 2018 montre qu’on peut créer de l’énergie. La lumière peut changer de vitesse. Il s’agit donc ici de maîtriser la création d’énergie.


EINSTEIN a démontré que des ondes, différentes des ondes terrestres de l’époque, pouvaient se déplacer dans le vide. Si une onde peut se déplacer dans le vide, c’est qu’elle est matérialisée, ou plutôt matérialisable.


L’énergie semble être des ondes produites par frottement. Sachant qu’une particule est aussi une onde, il y a possibilité de création de particules, sans doute par fusion d’ondes, ce qui crée l’univers, d’après les observations de la NASA.


Il y a impossibilité pour certaines particules de se créer. Le big-bang est donc que Dieu a permis la création de toutes les particules ou ondes du début de l’univers, puisque Dieu n’est pas partout.


L’atome d’hydrogène se crée par la fusion de trois particules et l’agglomération de particules. Il est possible que Dieu intervienne pour augmenter l’énergie.


Nous ne pouvons égaler Dieu ici, mais nous pouvons utiliser les âmes de l’univers pour créer de la matière en moins grandes quantités. En effet, nous ne savons pas comment les âmes manipulent la matière.




Les Ondes de TorsionModifier

En 1913, EINSTEIN et CARTAN montraient l’existence d’ondes de torsion, torsion qui signifie tordre ou en spirale. Ces ondes de torsion vont à des vitesses supraluminiques, c’est à dire au-delà de la vitesse de la lumière.


Le Docteur Nikolai Alesksandrovich KOZYREV, réhabilité après avoir été enfermé par STALINE, a trouvé que les pensées et les sentiments humains pouvaient générer des ondes de torsion. Les émotions généraient plus de torsion que les pensées intellectuelles. La lecture du livre "Faust" a provoqué un déplacement de 40° du pointeur de sa balance de torsion. Mais en général on constate un déplacement de 5°.


DANKACHOV a montré en 1984 que l’eau est « un bon moyen pour stocker des champs de torsion statique. » Les champs de torsion créés par l’intention humaine sont mémorisés dans l’eau, surtout l’eau contenant des sels ionisés.


Ces ondes de torsion agissent donc vite, dans le vide, sont créées par l’âme et agissent dans l’eau, sont infiniment petites parce que ondes.


Pour ma part, je ressens mon corps. J’ai l’impression d’agir sur mon corps par la pensée quand je suis malade. Ce seraient donc des ondes de torsion qui créeraient cette impression là.



La Mémoire de l’EauModifier

Les vagues de la mer se propagent longtemps et s’entrecroisent pour créer des pics d’eau. Seulement l’eau de notre corps est cohérente. C’est à dire qu’elle peut créer de l’ADN avec les ondes qu’elle crée.


Luc MONTAGNIER fait régulièrement des expériences avec des ondes recréées à distance par des ordinateurs et la PCR. De l’ADN est effectivement créé à partir des ondes de l’autre laboratoire.



Le Vide n’Arrête RienModifier

Les ondes qui se déplacent dans le vide, que ce soit le vide de la matière ou le vide total, ne rencontrent pas d’obstacle. Les ondes ne s’arrêteront que lorsqu’elles toucheront un proton ou un électron, prenant peu de place dans le vide.


Aussi l’hélium liquide devient superfluide à +2,7° Kelvin. Heike Kamerlingh Onnes, qui est le premier à liquéfier l’hélium, voit que la superfluidité de l’hélium fait qu’il n’oppose aucune résistance aux objets qui le traversent.


On peut aussi détecter des particules non chargées appelées neutrinos grâce à des photomultiplicateurs. Les neutrinos traversent la matière. Plus grosses que les ondes, les neutrinos sont détectés lorsqu’ils se détruisent. Il y a par exemple le projet de détecteur de neutrinos Super-Kamiokande au Japon.


Le Vide agit de manière HolographiqueModifier

Selon Ervin LASZLO, les ondes créées par l’âme agissent avec les ondes du vide. Elles se propagent sans friction avec les autres ondes. Cela crée un vortex qui agit sur la matière, les particules. L’action est holographique.


Nous sommes dans le périmètre établi par David BOHM. LEIBNIZ ne s’est trompé que partiellement sur le fait que la matière n’a pas de mémoire. La matière est dirigée par la mémoire de l’âme.



















Vide et ExistenceModifier

Nous avons peur du vide. Seulement, dans la culture indienne, le vide permet de penser à la plénitude. De la même manière, les religions demande à méditer donc à penser dans le vide. Est-ce notre culture occidentale qui nous fait peur de la plénitude du vide ? Comment l’existence enveloppe-t-elle le vide ?



Le Néant comme Absence d’ObjetModifier

Si on nous indique qu’il y a une jolie demeure après la rue, que l’on voit à la place un terrain vague, on se dit qu’il n’y a rien. Mais il y a un terrain vague. On espérait trouver une jolie demeure donc on pense qu’il n’y a rien. Donc le vide est une absence de quelque chose.


Méditer pour se SouvenirModifier

On peut penser qu’un animal qui vit sans projet ne serait pas surpris. Donc pour lui il n’y aurait que l’être sans néant. Lorsque j’entre dans une salle et que cette salle est vide je dis qu’il n’y a rien. Il n’y a pas de chose donc il n’y a rien. C’est l’ordre des choses qui existent qui me fait penser au néant.


L’Existence est ChosiqueModifier

Si je m’éveillais sans rien pouvoir nommer, je m’inquiéterais de ce vide. Heureusement, les choses que j’ai restent là pendant la nuit. Tout est resté où il était pendant que je dormais. Très vite, je dois aller prendre mon petit-déjeuner. Mon ego est perturbé par cela. Il n’aime pas être dérangé. L’ego invente alors une absence de choses là où il est présent. La présence de son ego n’est pas la chose. Jean KLEIN s’interroge comment il peut voir le vide quand il est stressé et ne le voit pas généralement.


L’Imagination et le NéantModifier

Quand j’attends quelqu’un et qu’il n’est pas là, l’absence de cette personne me contamine. J’imagine qu’il vient. Je vis dans l’attente donc ma vie est suspendue à cette attente. Je ne vis plus mon attente si je reste dans le vide de l’absence.


L’Absurde et le VideModifier

Si la personne que j’attends ne vient pas, je vis dans l’absence de ce que je voulais avoir. Le malaise est créé entre ce qui est et ce qui devrait être. Le sentiment du vide est projeté sur l’être. Je tombe en désuétude. J’essaye de me rappeler le passé. Je veux que ce passé ait peut-être lieu avec une autre personne pour que je la vois.


Notre Vide et le Vide RéelModifier

Le vide n’est pas l’absence de choses. Nous devons saisir ce qu’est ce vide pour mieux le comprendre. Le vide va jusqu’à l’absence d’air.


Le Silence et l’EspaceModifier

Pour que j’entende un son il aura fallu du silence. Pour projeter un film, on a besoin d’un écran blanc. Des meubles sont dans un espace. C’est donc le silence qui rend possible la perception de la musique, tout comme le film se projette sur un écran blanc, tout comme le meuble est situé dans notre espace visible.


Donc tout objet est porté par le vide, émane du vide et retourne à un moment au vide de notre esprit. Nous filtrons les objets autour de nous mais nous ne pouvons filtrer complètement le bruit autour de nous.


Un objet plein est en grande partie du vide. De la même manière, une galaxie ne peut tenir sans l’aide d’un autre univers. Quand nous regardons l’espace, nous voyons plein d’étoiles. Pourtant c’est un immense vide.


Le Non-Manifesté et le VideModifier

Le silence et le vide n’ont pas d’existence propre. Pourtant ils existent. Pourtant il faut du vide pour créer des objets et du silence pour distinguer le son. Il n’y aurait pu y avoir que du vide dans l’univers, mais ça n’est pas le cas. Il y a même la vie.


Nous n’avons pas conscience du vide parce que nous nous référons à des objets ou des êtres. Pour être conscient du vide, il faut méditer tout en ayant une vie calme, sans images rapides.


Son Immobilité et le VideModifier

L’ego est dans la vigilance et voit des choses pensantes, un ego, un individu, une personne. Pourtant dans son essence, l’ego est non objectif. Il est à la toute première fois né du néant. Pour voir l’être il faut être étonné par lui, voir de l’inattendu, ce qui se produit souvent. Être à l’écoute permet de s’étonner sur l’être et de voir l’autre comme une âme.


Le Vide est ConscienceModifier

Le vide est partout. C’est lui qui permet aux ondes de l’âme de passer dans les corps et d’activer la matière. Le vide permet la conscience.


Il faut faire le vide en soi pour voir l’âme. Après beaucoup d’étapes où on calme son âme, on voit les autres non pas comme des objets mais comme des êtres, donc le vide permet de voir la conscience.


La conscience ne peut être perçue comme un objet parce qu’on ne la voit pas. On ne l’a même pas trouvée dans notre cerveau, uniquement quand elle s’exprime.


L’état méditatif est un état sans choix, sans objet, c’est à dire lié à une pratique, où il n’existe aucun but ou résultat à atteindre. L’état méditatif est non localisé physiquement. Nous voyons alors avec réflexions et interrogations notre âme.


L’angoisse que fait porter la culture occidentale vis-à-vis du vide est bien loin de ce qui permet de percevoir le vide puis son âme. Percevoir son âme nécessite donc de prendre de nouveaux repères en cherchant la vérité.


Douglas HARDING a le culot de demander à couper la tête du mental pour voir l’âme. Ainsi, après une suite de remises en question, on renaît avant de voir son âme.


En écrivant on se voit comme un autre. Alors, on peut plus facilement oublier son corps. On abandonne son ego dans le vide de cette vision. On sent alors une présence. On découvre son âme.


On observe alors l’agitation de sa vigilance, avec l’agitation et la confusion dans son esprit, l’harcèlement du devoir-être. On vit dans le vrai.


Le vide crée la matière. Nous sommes faits de matière donc nous pensons qu’il faut quelque chose. Seulement le vide est la base de tout cela.


Le vide n’est pas effrayant en réalité. Comprendre qu’on est fait de vide et vivre dans la plénitude de la méditation permet de combler les peurs et les angoisses.


L’ego est aussi dans le vide. Le centre de soi est vide aussi dans notre monde. Le refus de concevoir le vide amène au néant.


Le Champ du Vide QuantiqueModifier

Le Champ du Vide Quantique est donc une force agissant sur la matière.


On dénomme aussi le Champ Gravitationnel qui a été trouvé par KEPLER, puis amélioré par EINSTEIN dans la théorie de la relativité générale puis restreinte.


On dénomme aussi le champ Électromagnétique élaboré par MAXWELL, qui est la force des particules chargées dans l’espace.


On dénomme aussi les champs nucléaires des interactions faibles et des interactions fortes.


Il y a aussi le champ de HIGGS qui donne la masse aux particules et crée l’atome.


Nous avons aussi vu la perception des champs, ce qui est indispensable pour comprendre les champs, dans une période où l’approche empirique est très utilisée.


Une forme est énergétique, due à une onde de forme élaborée dans les champs précédents. Il manque donc l’échelle vibratoire où vient se structurer une réalité, mais qui nécessite d’être entièrement comprise.


SHELDRAKE a été nommé au chapitre 7. Le champ morphique permet de comprendre le vivant. Cela relève de la biologie quantique. Le champ d’information qui organise la nature nous oriente vers le champ du Vide Quantique.


Seulement il s’agit de s’en assurer. LASZLO nous dit qu’il faut s’en assurer par le raisonnement. Comme les champs Électromagnétique et Gravitationnel, le champ du Vide Quantique ne peut être vu, pas même entendu, ni touché, ni goutté, ni senti. Seulement il agit sur ce que nous connaissons déjà.


Le Champ du Vide Quantique dans l’UniversModifier

Notre Univers se serait déployé il y a 12 à 15 milliards d’années dans une explosion, plutôt une éclosion. Il y aurait eu une instabilité faite d’ondes dans le vide quantique à l’origine de cette éclosion. Il y aurait eu une énorme boule de feu qui se serait ensuite propagée dans le vide.


Dans les millisecondes suivantes, la matière s’est créée. Les particules et les anti-particules sont créées pour se séparer en deux parties différentes de l’univers. Cela crée notre cosmos 200 000 années plus tard. Le champ Gravitationnel a agit pour cela. Les premières étoiles se forment 200 millions d’années plus tard après l’éclosion. Les galaxies se formeraient un milliard d’années plus tard. Je pense pour ma part que le corps galaxie s’est formé en même temps que les étoiles ou très peu de temps après.


Un Univers PlatModifier

La matière courbe l’espace-temps. L’univers est en expansion par les anti-particules qui apportent un rebond. L’univers ne se replie pas sur lui-même ni ne s’échappe pas trop vite.


En 1998, le programme BOOMERANG a été déployé. Puis se furent MAXIMA et DASI. Nous sommes dans un univers plat.


Si l’univers est plat, l’éclosion du big-bang a été précise d’un sur 1050. C’est une précision prodigieuse. Le moindre écart aurait fait l’univers se replier ou s’étendre indéfiniment. Il n’y a donc pas de hasard dans la création de notre univers.


L’Expansion s’AccélèreModifier

Le modèle standard dit que l’expansion de l’univers devrait se ralentir. Mais le modèle des particules à masse négative, que nous expliquons, fait que la force des anti-particules accélère l’expansion de l’univers. Jean-Pierre PETIT explique ce modèle avec le modèle JANUS.


Si l’expansion de l’Univers avait été un milliardième de moins, il se serait effondré. Si l’expansion avait été un milliardième de plus, il se serait dispersé dans des gaz froids et dilués.


S’il y avait une différence d’un milliardième entre le champ Électromagnétique et le champ Gravitationnel, les étoiles ne se seraient pas formées.


Si la différence de masse entre le proton et le neutron n’était pas exactement deux fois celle de l’électron, il n’y aurait pas eu de réactions chimiques. Si la charge des électrons et des protons ne s’équilibrait pas exactement, aucune forme matérielle ne serait stable dans l’univers. L’univers est donc une plante avec une âme.


Le Multivers et l’ÂmeModifier

Les ondes créent des particules, particules créant des atomes en créant un Boson de HIGGS. L’univers se crée donc encore. Au lieu que ce soit des milliards de milliards d’univers qui se soient créés, n’est-ce pas la première vie qui a créé une âme derrière notre univers, auquel cas il y aurait le multivers des âmes avec celui de la matière.


Si nous vivons grâce à des ondes qui nous créent, ces ondes viennent bien de quelque part. Nous ne faisons que découvrir la matière et les ondes.


La vitesse est due à l’âme qui ralentit le temps. La vie a permis de ralentir la vitesse de l’univers. Les premières vies ont servi à faire cela.


Notre univers s’est édifié sur la mémoire des univers dans l’immensité du vide. Il sert de passeur pour les autres univers.


Le Champ du Vide Quantique et la VieModifier

L’animal-machine des cartésiens est une image dépassée. Le corps n’est pas une statue, mais il est régi par les champs venant du vide quantique créant une myriade d’activités automatiques et spontanées, avec un esprit capable d’anticiper l’imprévu.


Comment les holons peuvent-ils agir ensemble ? Cela ne peut se faire avec la matière seule. Même un ordinateur n’est pas aussi subtil. Ses comportements sont grossiers et répétitifs. Les holons expliquent que la théorie des multivers, consistant à supposer qu’il y aurait des milliards de milliards d’univers, ne tient pas debout.


La biochimie ne permet pas du tout d’expliquer la rapidité de réaction du corps. Les nerfs sont plutôt lents, l’information n’allant pas au-delà de 20 m/s. Ne parlons de la transmission de l’information par les cellules. La communication corporelle est globale, hétérogène et multi-dimensionnelle, dans toutes les parties du corps.


Pour signifier cette rapidité, on dit que les tissus sont des condensats BOSE-EINSTEIN, c’est à dire des bosons identiques ayant des propriétés spécifiques. On sépare les interactions et le corps parce que la biologie pense au niveau cellulaire.


Seulement beaucoup de processus biologique sont macroscopiques. Luc MONTAGNIER prouve que l’ADN est formé par les ondes du vide quantique. De la même manière on peut penser qu’il faut un ensemble de fonctions d’ondes pour générer les cellules et communiquer dans le corps. Nous commençons à faire cela dans la téléportation quantique.


Hans-Peter DÜRR, l’ex-assistant d’HEISENBERG à l’institut Max PLANCK, dirige des recherches dans la supraconductivité des tissus. Les radiations Électromagnétique qui entourent les électrons dans les biomolécules vibrent de 100 à 1000 gigahertz. Les oscillations de ces ondes sont liées à des déplacements de charges. Selon DÜRR, certaines de ces ondes relieraient les biomolécules, les cellules, ou des organismes entiers, avec une supraconduction macroscopique à température ordinaire. Le vivant utilise des effets quantiques.


La télépathie serait donc utilisée par la nature, notamment pour qu’un groupe d’individus se comprenne. En effet, lorsque je parle, il faut un retour pour que deux individus se comprennent. Si le retour est un mot qu’on ne comprend pas, on n’avance pas. C’est pour cela que nous ne pouvons pas créer un dialogue entre espèces. SHELDRAKE a raison quand il dit que la télépathie est une propriété de la nature.


Génome et PhénomeModifier

C’est depuis peu que l’on dit que les gênes ne sont qu’une partie de leur expression. L’environnement dans lequel sont les gênes influe. Il s’agit du phénome.


Longtemps on disait que les gênes agissaient de manière aléatoire sans influence du milieu. C’est en 1859 que le concept de mutations aléatoires fut introduit. Il a cependant fallu attendre la fin des années 1980 pour trouver les clés de séquences d’ADN. L’identification entière du génome ne date que des années 1990.


Maintenant on sait avec l’épigénétique que l’ADN réagit à son environnement. On sait par exemple que les virus peuvent modifier l’ADN d’une cellule. Ainsi on peut se dire que le spermatozoïde agit lui aussi comme un virus avec l’ovule.


L’évolution des espèces a été si rapide au début qu’il est impossible que l’évolution se fasse par hasard. De même, il y a eu tellement d’espèces humaines créées pouvant procréer entre elles qu’on peut se dire qu’un Dieu a voulu que l’espèce humaine soit présente pour longtemps sur Terre.


Michael BEHE nous dit que dans un système complexe, les composantes sont liées de manière si intime que, si on élimine une partie, tout le système est impacté. C’est donc un acte de précision que de créer ce système interrelié.


Un génome mutant avec des mutations dues au hasard est entièrement incapable de créer un mutant fonctionnel. Les darwiniens sont bloqués par cette possibilité. Ils expliquent donc que la mutation se syntonise avec son environnement. Seulement, dans ce cas, les mutants ne survivent pas et sont éliminés. Pourtant les mutants survivent.


Donc l’ensemble de la vie forme un système interconnecté. LASZLO nous parle de l’évolution des plumes. Pour avoir des plumes, c’est un changement de la matière musculaire et osseuse qui est nécessaire. Une mutation indépendante rendre le mutagène moins adapté à son environnement. « Dans ce cas il ne fera pas long feu dans le monde sans pitié de la sélection naturelle. »


Le génome doit donc être interrelié au milieu dans lequel l’espèce vit. Les champs électromagnétique et quantique permettent de créer les mutations. L’organisme possède sa propre cohérence liée avec le monde qui l’entoure.


LASZLO donne encore un exemple. Les araignées utilisent une infime partie de leur petit cerveau pour créer une toile. L’ampleur de l’information est pourtant conséquente, avec la sélection du lieu, les matériaux, la méthode de construction, la flexibilité, le stress qui sont considérables. Le cerveau seul ne suffit pas pour créer la toile. Tout devrait être mémorisé dans l’ADN et transmis sans faute à la génération suivante. On ne peut pas compter sur un apprentissage par essais et erreurs dans ce cas. Il y a là tout un courant d’informations nécessaires qu’on ne trouve pas dans le cerveau de l’araignée.


SHELDRAKE met en avant la réapparition de changements comportementaux identiques. Ces changements comportementaux ne peuvent être écrits dans l’ADN. Le champ du vide quantique informe donc tout au sujet de tout.


Les Effets de ChampModifier

Lorsque NEWTON voit tomber une pomme, il ne voit pas le champ de gravitation agir sur la pomme. Il ne peut que noter un effet de la gravitation.


De même l’effet du champ électromagnétique est la transmission d’ondes. Nous ne nous enfonçons pas dans le sol après une chute. Les forces de champs agissent sur le champ de gravité encore plus fort que la gravité.


La Nature de l’InformationModifier

L’information est un scénario imposé par un canal de transmission. Lorsque j’ai une idée, c’est par rapport à l’information fournie. Cette idée prend en compte toute l’analyse élaborée avant. Elle ne réduit pas l’analyse mais permet d’en créer une nouvelle idée. On se demande alors comment on a pu avoir cette idée. L’idée m’est venue de mon esprit qui a interprété l’analyse de la situation.


LASZLO dit que l’information est une « connexion subtile, quasi instantanée, non évanescente et non énergétique entre des choses situées dans des lieux différents de l’espace, en différents points du temps. »


Le champ du vide quantique transmet ainsi de l’information, information traitée par l’esprit. L’information est donc universelle mais différente en fonction des esprits. Ce sont donc des ondes semblables qui transmettent l’information, comme un diapason toujours le même.


L’information du vide quantique va un milliard de fois plus vite que la vitesse de la lumière. À cette échelle, on peut agir sur la matière et créer des hologrammes de galaxies et de systèmes planétaires. Encore une fois tout est lié par ces ondes. Les ondes orchestrent les trajectoires des planètes, des étoiles et des galaxies avec cohérence.


Les équations fondamentales de l’univers tiennent sur un mur. Leur syntonisation est évidente. Leur cohérence est très précise, de l’infiniment petit à l’infiniment grand.


Le champ du vide quantique capte l’information de l’infiniment petit à l’infiniment grand. Il l’interprète et apporte des solutions à l’ordre de l’univers. Donc un univers parallèle a éclot dans le nôtre. La vie s’organise très tôt, plus tôt qu’on ne le pense.


La vie utilise donc le champ du vide quantique. Notre corps agit vite au niveau cellulaire grâce au champ du vide quantique. Aussi l’esprit d’une espèce se répartit par des ondes du vide quantique.


Le génome mutera correctement si l’animal change de milieu en fonction de ce que voit cet animal. Les mutations s’habitueront vite au changement et viseront juste.


On est donc proche de la vision des égyptiens qui parlent d’échange d’énergie. L’énergie ondulatoire pénètre bien chaque animal agissant en fonction. L’énergie fait bien la vie et au début il n’y a que l’énergie, comme l’indiquent les égyptiens.


Écologie et ÉconomieModifier

L’économie et l’écologie sont très proches. L’économiste utilise l’énergie pour transformer la nature. Vous pouvez consulter le livre l’Économie pour les Enfants pour une meilleur approche. La nature est elle-même basée sur l’énergie et les ondes comme on vient de le voir.


Éco de économie et écologie signifie maison. L’humain gère sa propre maison dans la maison nature. L’écologie inspire les autres sciences. L’économie permet d’établir la stratégie humaine au sein de l’écologie. Mais ne faut-il pas observer et philosopher autour de l’écologie pour découvrir de nouveaux principes scientifiques ?


Le biologiste HAECKEL a défini l’écologie en 1866 : « Science des relations des organismes avec le monde environnant, c’est à dire, dans un sens large, la science des conditions d’existence. »


Un écosystème recycle en permanence tous ses éléments. On peut le faire aussi en économie, mais pas avec une économie déprotégée, autrement dit libérale, puisque le recyclage coûte cher pour l’humain.


C’est la vie elle-même qui permet de recycler dans la nature. L’ensemble lithosphère, hydrosphère, atmosphère, biosphère forme l’écosphère.


L’ÉcosphèreModifier

La biologie demande à contextualiser notre démarche sans séparation arbitraire. L’écosphère est un système spatial qui montre que le vivant est situé dans son environnement propre pour interagir avec l’ensemble du monde vivant.


La biologie qui sortait le vivant de son environnement n’en tenait pas compte. Par exemple les études en laboratoire ne donnent pas les mêmes résultats que dans l’environnement naturel.


Le Temps et la NatureModifier

On ne peut séparer la nature et son histoire. La nature évolue et s’adapte au court du temps. Ainsi, la nature se perfectionne dans l’histoire. Sans prendre en compte l’histoire de la nature, on aboutit à des résultats erronés. L’humain est un aboutissement de l’histoire de la nature.


Une Causalité ComplexeModifier

À cause du paradigme mécaniste, la causalité était devenue extrêmement naïve, simplifiée et réductrice. La causalité naturelle n’est pas linéaire mais circulaire. Elle ne s’oppose pas à la finalité comme on le disait autrefois. La nature est régulée et vit par l’homéostasie. La biologie inspire les autres sciences.


La BiosphèreModifier

Édouard SUESS créa le terme de biosphère comme étant la Terre, monde vivant composé d’animaux et de plantes vivantes. Vladimir VERNADSKY reprit ce terme et y ajouta que la Terre constitue un organisme vivant. Ainsi biosphère et biodiversité ne font qu’un.


Les individus d’un lieu sont comparables aux cellules d’un corps. La biosphère prospère quand son équilibre est maintenu, comme pour un organisme en bonne santé. Ainsi PLATON considérait le monde comme une créature vivante. La nouveauté est que l’écologie est une discipline.


Le processus vivant a un but. Chaque organe agit pour réaliser quelque chose. Donc chaque individu est né pour réaliser quelque chose.


L’ÉcologieModifier

L’écologie englobe la biologie. La biologie est limitée par son paradigme mécaniste, tandis que l’écologie englobe et inspire.


L’écologie respecte un ensemble de lois lui permettant de survivre. On doit pouvoir respirer, manger et boire, vivre dans un environnement qui ne change que peu par rapport à nos débuts. La biosphère suit donc un ordre bien établi. Le processus biologique est soumis à l’influence du tout dont il fait partie.


L’humain peut améliorer la nature. Seulement il peut aussi la détruire. Supprimer un prédateur peut apporter une dérégulation dans l’écosystème. Alors des espèces pullulent.


La nature fonctionne sur la mutualisation. Chaque individu coopère pour s’approprier le capital nature. On voit rarement deux individus d’espèces différentes se disputer le même morceau de viande. Deux crabes ne peuvent se disputer le même trou longtemps. Les serpents à sonnette ne se mordent jamais entre eux.


La mutualisation est appelée homéotélie (homoios, même. telos, objectif) par Édouard GOLDSMITH. Il s’agit d’une « coopération avec le tout dans le but de préserver son ordre spécifique ». Les oiseaux volent grâce à beaucoup de « détails : De longues ailes et l’empennage de la queue, des os contenant de l’air, des ballasts, etc. »


Pour les humains, le comportement culturel permet de garder un ordre dans la société. Nous sommes dédiés au travail en société. Les conflits que nous pouvons créer ne durent pas longtemps. Pourtant le conflit entraîne le conflit. Nous adoptons des comportements homéotéliques voire hétérotéliques pour parvenir à nos fins individuelles. Les industries demandent un comportement hétérotélique. Nous acceptons de nous occuper d’une partie du tout que nous ne maîtrisons pas pour maintenir cet ordre.


Nous allons devoir changer de paradigme. Après le pétrole, ce sera au tour du nucléaire de devenir l’énergie la plus utilisée avec le thorium. Le thorium permet des centrales qui s’arrêtent sur demande et recyclent des déchets nucléaires. La science du thorium puis de la fusion permettra une énergie sans limite afin de créer des immeubles-champs. Comme à chaque histoire de l’humanité notre société doit se transformer ou périr, donc elle se transformera.


La vie ne peut être choisie. On vit et c’est tout. L’humain par contre rend consciente la vie. Nous n’avons pas à opposer l’humain au reste de la biosphère. Les immeubles-champs sont compatibles avec la vie. La finance veut que nous soyons des consommateurs alors que nous sommes des acteurs de la société.


Les Sentiments et la SociétéModifier

Le savoir n’est pas purgé de toute émotion. C’est quand le scientifique est au meilleur de lui-même que ses émotions le submergent. Une anesthésie des sentiments est préjudiciable chez le scientifique, par exemple lorsqu’on fabrique des armes de destruction massive ou quand on fabrique des produits très dangereux.


Il s’agit d’écrire ses émotions pour les comprendre et les diffuser. On peut alors agir raisonnablement en ayant compris le monde après s’être relu. C’est pire d’agir pour un bénéfice immédiat parce que c’est ce qu’attend la finance.


Comprendre et ExpliquerModifier

Nous aurions tort de rester dans le contexte des disciplines que nous avons apprises. Il s’agit de relier les connaissances entre elles pour les sublimer. Il s’agit d’enquêter pour trouver des pistes de solutions aux problèmes posés par nos disciplines, pas d’oublier leurs défauts.


Le paradigme mécaniste a proposé une exploitation sans limite de la nature. Maintenant nous allons vers une création de structures naturelles. Seulement, il s’agira de se rendre compte de l’énergie considérable demandée pour créer des structures naturelles. La finance nous proposera encore de rentabiliser les immeubles-champs.


Les traditions permettent de trouver de nouvelles techniques à créer et à robotiser. L’ère des robots que la finance voudra exploiter permettra avec une monnaie publique de créer des propriétaires, pas des esclaves avec la monnaie privée.


En effet, les états doivent actuellement emprunter sur les marchés boursiers pour s’endetter avec des moyens projets acceptés ou pas par les banques. En ayant la main sur la monnaie on pourra créer des propriétaires en redistribuant les richesses par le protectionnisme et les grands projets.


En protégeant nos industries nous aurons alors du temps pour nous. Favoriser le train permettra de favoriser le local. Le protectionnisme aussi favorise le local.


Pour les financiers la population pauvre doit souffrir de malnutrition. Avec une monnaie publique la population pauvre devient modeste ou riche.


L’économie réelle permet de sublimer l’écologie avec l’énergie du thorium. Les immeubles-champs permettront de gérer les plantes sainement.


L’économie réelle n’est pas suffisamment connue parce que malmenée. C’est l’économie réelle de la monnaie publique qui fonctionne, pas l’économie réelle de la monnaie privée ne faisant qu’accompagner le déclin.


Communication et TotalitéModifier

Le manque de connaissance de la totalité nous empêche de voir la diversité des cultures. Nous avons une analyse fragmentaire qui rend facile les projections à court terme. Il est plus facile de séparer que d’unir.


L’ego a ainsi tendance à se comparer avec un autre, alors qu’il faudrait se comparer avec la totalité humaine. Nous déterminons des limites à partir d’un autre alors que les autres nous dépassent.


Ou bien nous comparons une partie de notre système aux failles d’un autre. Pourtant les chinois sont heureux de réduire la pauvreté, de s’épanouir.


La dictature républicaine existe. C’est le développement que la démocratie des deux mandats présidentielle empêcherait. En quoi un président qui permet le développement de son pays devrait-il abandonner sa place ?


L’individualisme forcené entraîne l’ego vers la séparation des métiers, alors que tous les métiers sont imbriqués dans la société. On se sent petit face au tout de la société. Alors pourquoi se sentir grand en comparant avec un autre ?



LibéralismeModifier

Nous réduisons la communauté à notre famille. Seulement, cette vision est fausse. En effet, nous sommes reliés par l’esprit entre nous tous. Nous pensons que notre famille est notre référence alors que c’est l’ensemble de l’humanité notre référence. Nous réduisons ainsi notre vue à notre individualité et nous nous séparons de la communauté.


Ainsi nous réduisons l’esprit à des phénomènes paranormaux alors qu’il existe bien un lien entre les humains pour se comprendre. La société libérale empêche de voir le social dans sa vision globale.



L’IntentionModifier

James FRAZER décrit les rites vaudoux de l’amérindien, quand il trace une figure sur le sable puis la perce avec un bâton pointu pour lui infliger des blessures. FRAZER a pu se rendre compte que souvent la personne ciblée tombait le plus souvent malade, devenait léthargique.


Donc l’intention de nuire rapportée à un objet symbolique a une résonance. Les ondes propagent ce malheur.


Des clans entiers semblent rester en contact, indépendamment du lieu où se trouvent ces membres. Adolphe Peter ELKIN montre que les aborigènes d’Australie sont réellement informés du sort de leurs proches, même quand ils sont éloignés. La mort d’un ancien est le plus souvent pressentie et nécessite que l’on rebrousse chemin.


LASZLO donne l’exemple des Sentinelese et autres tribus des îles Andaman dans l’océan indien, isolées du reste de la planète. En 2004, pendant le tsunami, on pensait qu’ils subiraient de lourdes pertes. Seulement ils ont pressenti comme les animaux la catastrophe.



L’Intention de GuérirModifier

Le documentaire La matrice vivante vous montre qu’on peut guérir avec une intention positive de curation, de façon éloignée ou proche. De même, l’intention de guérir est importante pour guérir. Les placebos peuvent fonctionner, même si on s’attend à être soigné.


Randolph BYRD installa un groupe de prière à côté d’un groupe de malade. Le groupe de prière pria pour les noms des malades. Les malades nécessitèrent alors nettement moins de soins. D’autres études du même genre aboutissent aux mêmes résultats. Les liens entre êtres humains existent donc. Le paradigme mécaniste est une nouvelle fois vaincu. Ces mécanistes voyaient en plus en NEWTON un mystique.


William BRAUD a fait une expérience où il demandait à un protagoniste de dévisager la personne d’en face sur demande. Il observait des pics d’électricité sur la peau à ces moments là. Il a recommencé l’expérience avec une prise de connaissance. Même en ne prenant pas connaissance, des ondes se propagent.


En 1983, Marilyn SCHLITZ a fait une expérience avec un groupe de personnes nerveuses et un groupe de personnes calmes regardant ou pas des personnes en train de méditer. Le groupe de personnes nerveuses se calmait quand il regardait le groupe de méditation. On se calme avec des personnes calmes.


Transfert de PenséeModifier

Jacobo GRINBERG a étudié des chamanes en train d’agir. Il a remarqué avec une expérience que sans interprétation, le champ neuronal et la structure pré-spatiale de la conscience devenaient identiques. Le chamane aurait donc un don pour accéder à la structure pré-spatiale de la conscience.


En 1987, GRINBERG fait une expérience avec deux personnes séparées par une cage de FARADEY. La connexion entre les deux ondes cérébrales se fait quand même. Les deux hémisphères cérébraux des deux protagonistes se synchronisent tout de même. En émettant un éclair dans la pièce d’un protagoniste, il observait 25 % de plus de modification cérébrale alors que l’autre personne n’avait pas vu l’éclair. Les résultats furent publiés dans Physics Essays.


Robert KENNY fit une autre expérience plus tard. Quand des personnes qui vivent et travaillent ensemble vont dans deux pièces séparées, leurs ondes cérébrales se synchronisent ensemble. Lorsque un groupe médite, celui-ci apporte le calme à l’autre groupe avec des intuitions communes.


Guy PLAYFAIR, auteur de La télépathie jumelle, étudia en 1997 la synchronicité de quatre paires de jumeaux dans deux pièces isolées. Lorsqu’un jumeau entendait un choc, l’autre réagissait à cela alors qu’il n’entendait pas. On peut observer les mêmes phénomènes entre des personnes profondément unies.


On peut penser qu’ils ont triché pour arriver à ces fins. Seulement chaque esprit humain n’est pas dans un bocal. Sinon, nous ne pourrions pas apprendre à communiquer entre nous. Quand nous sentons notre corps, nous pouvons sentir cette action de nos ondes.


En réalité, nous ne pouvons puiser nos pensées que dans le mental universel. La pensée personnelle s’approprie le mental universel en l’adaptant à notre esprit.


Dans les faits, nous captons les pensées que nous voulons. Nous les aurons reproduites pendant toute notre vie imperceptiblement. Nous nous serons donc accroché à la même longueur d’ondes. Heureusement d’ailleurs que ce sont les mêmes pensées, puisque d’autres pensées nous inciteraient à faire n’importe quoi.


AURBINDO dit ceci : « Tous les être mentaux développés, du moins ceux qui dépassent la moyenne, doivent […] séparer les deux parties de leur mental : La partie active, qui est une usine de pensées, et la partie réservée, maîtresse, à la foi Témoin et Volonté, qui observe, juge, rejette, élimine ou accepte les pensées. » Méditer permet de sentir ses pensées entrer dans son esprit. On peut alors se projeter vers une liberté consistant à sélectionner les pensées qui nous influencent en mal.


Nous pensons alors par et pour la totalité des pensées. Les deux vont ensemble. L’esprit ne veut pas nous donner de réponse si nous n’utilisons pas l’esprit pour un objectif. Penser à l’intérêt général permet de mieux percevoir l’esprit.



Synchronicités en HistoireModifier

Les constructions antiques sont remarquablement identiques. Les monuments étrusques, zoulous, malais, indiens et les pyramides d’Égypte sont remarquablement similaires, avec pourtant des générations de constructeurs différents. Les pyramides étrusques ressemblent aux pyramides d’Égypte, alors que ces civilisations sont très éloignées. Il y a une similitude étrange à construire le même monument de façon éloignée. L’inconscient collectif imagine donc les mêmes pensées dans l’esprit commun. Le champ du vide quantique joue ce rôle.


L’esprit commun abreuve souvent les mêmes pensées. C’est en fonction de la recherche de vérité de chacun. Nous sommes souvent abreuvés de ce que nous voyons et nous répétons ce qui est imaginaire de la même manière. Ainsi les dragons apparaissent dans nos rêves même si nous n’y croyons pas.


L’atomisme n’est pas que grec mais aussi indien, apparu à la même époque à peu près. D’autres inventions occidentales vont voir le jour en même temps, mais nous pouvons cette fois invoquer les réseaux. Seulement ce sont des pays différents qui trouvent les mêmes découvertes.


Hormis l’invention du téléphone qui a été trouvée bien avant BELL, des découvertes occidentales vont voir le jour en même temps. Des centaines de découvertes vont avoir ainsi lieu en même temps, à l’époque où Internet n’est pas présent.


Au dessous du mental ordinaire, il y a le mental vital puis le mental intuitif. Après vient le mental des idées. Quand on accède au monde des idées, des idées peuvent nous venir en rêve. C’est ce qu’indique Jean-Pierre PETIT, qui est un bon expérimentateur mais un théoricien qui cherche l’inspiration. Il déclare s’intéresser à l’inattendu et a provoqué chez lui des rêves que d’autres ont eu en réflexions. Donc c’est en fonction de la recherche de vérité qu’on accède aux rêves sélectionnés d’autres esprits du monde des idées.


L’ego peut nous faire croire que nous avons trouvé la toute dernière invention. Seulement, c’est une illusion le plus souvent. Il faut être aux limites de l’humain pour trouver quelque chose de véritablement nouveau. Il faut un ami qui nous rappelle nos limites pour trouver quelque chose de nouveau.


L’Esprit et la ConscienceModifier

Chez beaucoup l’éveil spirituel relève du paranormal. Seulement certains vont chercher dans leur esprit les mêmes interrogations. On va chercher à ressentir son intériorité à travers des films ou des documentaires. On va chercher des lectures portant sur le même sujet, à fréquenter des séminaires de développement personnel.


On peut être déçu de l’université. Les programmes proposés ne vont pas avec le fait de philosopher. Philosopher n’est pas la même chose que la philosophie malheureusement. Un cours de philosophie peut être magistral et n’évoquer rien d’autres que des connaissances à acquérir. Pourtant philosopher c’est aiguiser son esprit critique, se remettre en cause, définir, aller sur ses limites. Philosopher c’est réfléchir au lieu de penser.


La conscience n’est pas exclusivement humaine. Les plantes agissent pour trouver de l’eau. L’univers s’organise. La conscience est donc aussi en dehors du cerveau.



La Conscience et le CerveauModifier

Il existe une série de doctrines regroupant le fonctionnement de l’esprit :

- L’épiphénoménisme : Notre esprit est englobé dans quelque chose de plus grand qui décide ailleurs en fonction de nos limites. Aussi notre esprit construit de la conscience comme le foi produit de la bile. Seulement ce ju de conscience est superflu au regard du comportement de l’esprit qui doit chercher la vérité pour trouver conscience.

- Le dualisme esprit-matière. Il y a la substance pensante et la substance étendue selon DESCARTES.

- Le parallélisme qui parle d’interaction directe entre esprit et matière. LEIBNIZ a cherché sur ce propos.

- L’idéalisme symétrique au matérialisme. Dans ce cas, seul l’esprit existe et la réalité est un sous-produit de l’esprit. Cette doctrine est défendue par BERKELEY.


Chaque doctrine se vaut pour ce à quoi elle sert. Considérons maintenant des idées récentes.



Les MatérialistesModifier

Le cerveau produirait de l’esprit si on s’en tient à ce qui est appris au lycée. Seulement, par exemple, on ne trouve pas la compassion quand un individu en a. On voit juste des zones du cerveau s’activer, zones qui peuvent servir à autre chose. La pensée ne fait qu’activer des zones de notre cerveau. On peut même diriger par la pensée comme cela. Mais c’est tout.


On ne pourra par trouver la conscience donc l’âme dans le cerveau. Il faudra que la conscience s’active pour voir le cerveau devenir conscient. Donc c’est la conscience qui agit sur le cerveau, pas le cerveau qui crée la conscience.



La Mémoire HolographiqueModifier

PRIBRAM a démontré que la mémoire liée au cerveau a des propriétés holographiques, donc que la conscience agit par des ondes sur le cerveau. Cela explique que le cerveau peut emmagasiner tant de souvenirs. Les hologrammes peuvent accumuler beaucoup d’informations.


L’ablation d’une partie du cerveau n’altère pas entièrement la mémoire parce que la conscience est ailleurs. Le processus holographique permet à la conscience de se matérialiser par le cerveau.


Les premières théories physiques sur l’holographie datent de 1947. Elles donnèrent à Dennis GABOR le prix Nobel de physique. Grâce au modèle mathématique de Joseph FOURIER, modèle qui transforme les images en formes d’ondes et vice versa, GABOR parvint à consigner des informations sur un objet à partir des franges d’interférences des émulsions photographiques. PRIBRAM a utilisé ces informations pour élaborer sa théorie.


Nous ne savons pas où est la conscience. Si la mémoire communique par l’holographie avec notre cerveau, nous pouvons penser la conscience comme un champ, champ bien plus souple et rapide qu’une molécule, vitesse à laquelle agit notre corps.


A-t-on besoin du cerveau ? L’hydrocéphalie est une formation sous la croûte crânienne caractérisée par un excès important de liquide céphalorachidien. Dans les cas les plus extrêmes, il finit par remplir pratiquement le crâne, au point qu’il n’y ait plus de tissu cérébral visible. LORBER a examiné 253 hydrocéphales à SHEFFIELD. Neuf de ces patients n’avaient plus que 5 % de leur tissu cérébral. Mais quatre d’entre eux avaient un QI supérieur à 100. Deux avaient un QI supérieur à 126. Six se portaient à merveille. L’étudiant au QI de 126 n’avait presque plus de cerveau. Aujourd’hui on sait évacuer le fluide. Mais on sait que le cerveau peut migrer dans des parties saines quand il est malade.



Ablation d’un Hémisphère CérébralModifier

John HOPKINS a étudié 54 enfants, qui suite à un accident, avaient vu un de leur hémisphère cérébral enlevé.


Les enfants conservaient la mémoire, leur personnalité et leur sens de l’humour. Cette opération peut donc être bénéfique. Les manuels de biologie ont donc faux.


Il n’est donc pas sûr que les doctrines du dualisme et du parallélisme opèrent. Il s’agit plutôt d’une doctrine de l’âme ou panpsychisme.


Le corps localise l’âme, âme qui agit par des champs en 3 dimensions. Notre âme s’adapte aux autres âmes par la même ligne de temps toujours orchestrée par l’âme.



La Mort ImminenteModifier

Sous l’impulsion de Raymond MOODY, des milliers d’études ont ensuite été menées sur le phénomène de mort imminente. Un nombre conséquent de témoignages existent et sont disponibles pour les chercheurs.


Nous allons nous en tenir au livre de Pim Van LOMMEL, Mort ou pas ? Ce livre a mis à l’épreuve toutes les explications annoncées avec une rigueur critique implacable.


La Mort CliniqueModifier

Autrefois on considérait que l’arrêt du cœur signait la mort. Mais on peut faire repartir le cœur. Il y a mort clinique quand l’électroencéphalogramme est plat. On enseigne que dès que le cerveau n’est plus alimenté en oxygène, il ne peut plus y avoir de conscience. On part donc du principe que le cerveau produit la conscience.


Cette théorie est inapplicable à la mort imminente, parce qu’elle « s’accompagne toujours d’une conscience lucide avec souvenir ». En outre, elle peut survenir sans que le cerveau soit endommagé. Aussi il n’y a pas de confusion mentale, ce qui serait le cas s’il s’agissait d’une hallucination.


Pour les OBE, les expériences en dehors du corps, les soignants peuvent déterminer le moment précis où elle s’est produite. Aussi le cerveau est en bon état dans ces moments là. C’est une manne pour les matérialistes.


Les drogues peuvent créer un effet de OBE, un détachement du corps. Seulement on n’utilise plus de drogues pouvant provoquer des hallucinations. Il peut certes y avoir un sentiment de détachement par rapport au corps, mais rien de significatif pour créer des OBE, pouvant par ailleurs survenir sans drogue.


Le DMT qui est une drogue psychédélique pourrait jouer un rôle dans l’expérience de mort imminente. Seulement on a vu des comportements de mort imminente sans cette drogue.


Vient dans le livre ensuite une étude de VAN LOMMEL, une étude américaine et deux britanniques. L’esprit est bien conscient quand il y a une expérience de mort imminente. Seulement on se rend compte avec ces études que l’expérience de mort imminente a lieu pendant la mort clinique.


Si nous faisons l’hypothèse que « la conscience et les souvenirs étaient localisés dans le cerveau, il ne pourrait y avoir aucun signe de conscience au moment où le cerveau n’exerce plus d’activité. » On a observé le contraire. Pourtant cet « situation est considérée comme mort clinique, un coma, ou la mort du cerveau ». Comment peut-on posséder une conscience lucide pendant la mort du cerveau ? Ces patients ne devraient avoir aucune conscience subjective. Voici encore une preuve que l’âme agit à ce moment là.


Le credo scientifique selon lequel tout est sur terre ne tient toujours pas. Pourtant, on continue à enseigner ce fait.


Le cas de Pamela REYNOLDS est emblématique. Dans son expérience de mort imminente elle voit les instruments qu’utilisent les médecins alors que son cerveau a été vidé de son sang. Elle est d’une prodigieuse conscience.


Pendant une expérience de mort imminente, les patients ne se sont jamais senti plus vivant qu’à cet instant. L’esprit n’aurait donc pas besoin du cerveau pour fonctionner. On le voit lors des expériences de mort imminente d’aveugles.


Il y a ce myope voyant très bien lors de son expérience de mort imminente. Un daltonien est surpris des couleurs éclatantes auquel il fait face. Il arrive à distinguer les couleurs primaires, mais les couleurs pastel se ressemblent toutes. De la même manière un aveugle voit alors qu’il ne voyait rien, même pas du noir.


Le scanner de l’esprit ne peut fournir d’explications sur une mort imminente. Une IRM ne peut pour l’instant qu’enregistrer sur 2 secondes. La mort imminente elle dure quelques millisecondes.


Une Illusion d’Optique du MatérialismeModifier

Dans une expérience pendant le sommeil de volontaires, on chatouillait les pieds des volontaires. Ils pensaient alors à autre chose. Comment le chercheur peut-il interpréter avec objectivité cela ? C’est impossible.


Il est stupide de croire que nous pourrions nous connaître nous-mêmes. Si quelqu’un fait l’amour et qu’il demande à sa partenaire « Pour moi c’était bien ? » ce serait une blague de mauvais goût. C’est pourtant du comportementalisme.


La Conscience de la TotalitéModifier

Lors d’une expérience de mont imminente, le spirituel est bien plus réel que le physique. Le sujet fait l’expérience directe de l’unité face au monde cosmique d’une nouvelle vie.


L’accès à cette expérience d’unité peut se faire par l’intuition. C’est le moment où on reconnaît la conscience. En effet, nous ne pouvons nous connaître que par les autres. Connaître sa conscience ne peut donc se faire qu’en dialoguant avec les autres et en méditant.


Ensuite, dès que la conscience est perdue, plus rien n’a vraiment de sens. Nous voulons mendier un sentiment de totalité. La joie est perdue et nous voulons la retrouver.


IntricationModifier

La conscience peut ramener le passé que nous cherchons, ceci indépendamment du temps. L’intrication se fait de la même manière par la non-localité. En effet, la non-localité semble agir indépendamment de l’espace et du temps. Nous pouvons donc dire que la conscience peut agir par la non-localité.


Il est impossible de se trouver à deux endroits à la fois. La causalité est essentielle pour comprendre notre monde. Nous agissons donc par objectivité. Seulement, la conscience se comporte différemment. Tout agit localement dans notre monde. Seulement la non-localité contredit ce fait.


Un poste radio reçoit les ondes hertziennes pour transmettre une parole. Les ondes existent toujours même si le poste radio est éteint. De la même manière le corps reçoit les ondes de champ de l’âme pour s’animer. Les ondes de champ sont toujours présentes autour du corps tant qu’on est vivant. Le corps est toujours actif même quand on dort.


Lors d’une expérience de mort imminente, l’âme se désolidarise du corps qui n’est alors plus vivant. La conscience est infinie donc on a l’impression d’avoir accès à l’infini de l’univers.


La physique et la psyché sont omniprésents dans l’univers. La psyché évolue, ce qui a donné le big bang. La psyché était présente avant le big bang pour créer la plante univers.


Âme et ÉvolutionModifier

Définissons. Une évolution est un changement durable et définitif. Un processus est une séquence de changements due à une cause interne. Un papier jeté procède à un processus de décomposition. Une progression est un ensemble de processus que l’on peut suivre. Une évolution est une progression qui produit une création.


Pendant le XIXe siècle, des scientifiques parlent d’évolution des espèces. Seulement ce peut être aussi un simple changement. Donc une évolution entraîne une séquence de processus de changements définitifs. Il y a fort à parier que c’est l’âme qui permet d’évoluer.



Le Dynamisme du TempsModifier

Il y a trois temporalités dans l’univers créatif. Il y a la temporalité de la matière, des atomes. Il y a la temporalité du vivant matérialisable. Il y a la temporalité de l’âme dans un autre univers. L’évolution déborde du registre de la biologie parce qu’elle fait appelle à la physique quantique.


L’âme ralentit le temps. Seulement le temps est difficilement matérialisable. Il faut alors utiliser sa conscience ou la physique classique pour créer du temps dans ses équations. Le déterminisme de LAPLACE, qui est un paradigme mécaniste donc matérialiste, n’aurait pas permis d’inclure la vie. Le dynamisme de la vie nécessite de faire vivre les équations par la conscience.


L’univers aussi est dynamique et en devenir. NEWTON et EINSTEIN ne pouvaient concevoir un univers statique. Il y a 15 milliards d’années naissait la matière de notre univers. Les premiers atomes sont nés après une seconde de vie de l’univers. Les nuages froids d’atomes sont nés au bout de 1 million d’années. Les premières galaxies se sont peut-être créées rapidement avec l’âme de l’univers et la gravitation. Les étoiles et les explosions d’étoiles ont créé d’autres atomes.


Le soleil s’est créé 10 milliards d’années ensuite. Il est clair qu’il y a un statut du temps, que le temps est long dans l’univers et court sur terre. La vitesse est donc rapide dans l’univers et faible sur terre. Seulement on ne peut mesurer cela que par le temps qui passe.


La Terre n’était au début qu’une boule de lave en fusion. La croûte terrestre est née du refroidissement de la Terre à sa surface. La mer est née après. Les bactéries et l’ADN sont nés dans la mer. Il faut bien une âme au système solaire pour faire tenir les planètes. Les bactéries elles ont forcément une âme chacune. Un tissu de bactérie a une âme. Une cellule a une âme.


C’est à 500 millions d’années que viennent les premiers mollusques et des coraux. 100 millions d’années ensuite, les algues deviennent des plantes. Les coquillages se développent. 200 millions d’années ensuite, ce sont les insectes, les amphibiens et les reptiles qui voient le jour. Les arbres se développent dans un climat chaud et humide. Les dinosaures vont alors voir le jour pendant 160 millions d’années. Il y a 65 millions d’années la disparition des dinosaures voit la période des mammifères s’afficher. Puis l’humain vient.


Nous voyons donc un univers dynamique, qui évolue en mieux sur Terre et dans l’espace.


Nous avons utilisé des énergies de plus en plus dense, tout comme la nature utilise de plus en plus d’énergie avec les amphibiens, puis les reptiles, puis les mammifères. La pollution des énergies carbonées peut laisser place à l’énergie du thorium.


Le progrès a trop vite évolué par rapport au temps biologique de l’humain. Les deux guerres mondiales sont alors nées du manque de croyance en la vie et en Dieu. Maintenant, nous ne pouvons plus rentrer dans une guerre mondiale, sinon nous nous détruisons. Seulement nous savons que nous pouvons vivre longtemps maintenant. Nous ne partons pas en guerre pour cette raison.


Avoir une voiture c’est évoluer. Augmenter son salaire c’est évoluer. Donc évoluer ne veut pas dire grand-chose dans la société de consommation. Faire évoluer son esprit n’est pas mis en valeur.


L’évolution de l’ego est donc une illusion. L’ego est le plus souvent dans une routine mentale, dans une ornière, dont il ne sort pas le plus souvent ensuite. Quand nous satisfaisons notre ego, la curiosité s’éteint et la créativité fait défaut.


L’évolution des mentalités c’est comme l’évolution psychologique. Gardez le même ego et on vous change le système. On change tout pour vous. L’ego ne veut pas évoluer. Il veut se satisfaire. Il n’aime pas le changement.


La transformation de la conscience nécessite une présence vivante, la rupture du temps psychologique, de la passion, de l’éveil. Sans la provocation d’une expérience limite, on n’évolue que très peu. Évoluer nécessite une expansion de conscience qui va contre son ego.


Avec une bonne éducation, on peut donner les bonnes habitudes, le comportement à avoir. Avec une bonne instruction, on peut progresser intellectuellement. Ce n’est pas encore l’éveil de l’intelligence mais un premier pas. Avec une instruction artistique on peut donner le sens de l’esthétique. C’est un premier pas. Ce n’est pas une révolution mais c’est déjà ça.


Si seul l’ego est notre subjectivité, seule l’expérience commune comme appui, seule la conscience ordinaire comme ressource, nous ne pouvons pas créer. Aller expliquer aux animaux le futur est impossible.



La Nouvelle ConscienceModifier

Seulement la conscience collective a ses visionnaires, ses pionniers et ses témoins. Il faut juste trouver les bons visionnaires. Henry Charles CAREY est la cause de l’implantation du train dans le monde. HAMILTON est celui qui a transformé la dette en crédit avec une monnaie publique. Il y a aussi PLATON, Nicolas De CUSE, LEIBNIZ, PLANCK, EINSTEIN, etc.


Shri AUROBINDO nous dit que l’humanité n’avait fait que naviguer entre le déni matérialiste et le déni de l’ascète. La nouvelle spiritualité est une matérialité éveillée à la dimension de l’esprit, la participation de l’humain à sa propre évolution.


Nous avons actuellement une spiritualité dualiste basée sur la division et la séparation, sur une conception appauvrie de la nature, sur un sens de la relation et de l’action au service de l’ego, sur une identification aux constructions mentales de la pensée, sur une existence sous d’emprise du temps psychologique.


La nouvelle conscience c’est le passage à un monde plus réel prenant en compte les apparences pour ce qu’elles sont, pour s’éveiller par la conscience des visionnaires réels de l’histoire.


Lorsqu’on s’éveille pour trouver sa nouvelle conscience, on observe tout d’abord l’état de présence avec une quiétude et une écoute exceptionnelles. La nouvelle respiration abolit le sens de la séparation, ouvre une profondeur de la subjectivité pour manifester l’essence, le soi, avec une profondeur personnelle radicalement différente du fonctionnement habituel de l’ego.


Alors, entre en scène une conscience et une intelligence différentes. L’intuition est à l’écoute des synchronicités. Le mental subsiste, mais il passe au second plan. L’esprit devient alors plus tranquille, plus transparent, plus paisible. La présence met fin à l’identification au temps psychologique et ses craintes. L’éveil a peu de rapport avec la pensée mais avec plutôt avec la sensibilité.


Dans cet état, la connaissance devient vision. On se projette vers le futur. L’ancien savoir basé sur le connu perd de la valeur. L’ego qui luttait contre la vie lutte maintenant pour comprendre la vie. On découvre l’âme. On découvre la joie de vivre au lieu du plaisir.


Shri AUROBINDO nous dit ceci :
La raison au sein des savoirs fut une aide ; elle est l’entrave pour la connaissance.
L’effort de survivre fut une aide; L’effort est l’entrave pour le pouvoir de faire quelque chose.
Le désir de la jouissance fut une aide ; Le désir est l’entrave pour la béatitude.
L’ego de l’individu fut une aide; L’ego est l’entrave pour devenir une personne réelle.
L’animal fut une aide pour se faire humain. Il est l’entrave pour rester humain.
Transforme ta raison en une intuition ordonnée.
Transforme l’effort en un flot souverain de force d’âme.
Transforme la jouissance en une extase sans objet.
Transforme l’individu divisé en une personnalité cosmique.
Transforme l’animal en conducteur des troupeaux.


Le yoga peut amener à cet éveil, mas il n’y a pas que cela qui amène l’éveil. Il y a aussi la méditation, l’engagement politique, l’écriture qui amènent l’éveil.


Croire que nous sommes séparés des autres et différents d’eux est faux. Il y a l’humanité en chaque être humain. La pensée individuelle participe au mental collectif. Nous sommes conditionnés par nos ascendants. Même quelqu’un de replié dans sa grotte suit les atavismes humains. L’humain vit dans son mental collectif.


On dit que les grands noms laissent des traces dans le collectif humain à leur mort. Les rêves permettent de retrouver la pensée des grands. Quand nous sommes sur les limites de l’humain et que nous cherchons une limite passée, il peut arriver des rêves qui nous interpellent. Nous cherchons et nous trouvons une limite humaine donnée par un grand. La conscience est intemporelle. Une nouvelle conscience se décide tous les jours pour le sort de l’humanité.


Il y a en nous le mouvement de libération et le mouvement de l’ego. Ce double mouvement est présent dans la conscience collective. L’ego et la liberté reviennent par ceux qui les portent.


La finance joue ses dernières cartes. Elle devient alors autoritaire comme après la crise de 1929. Nous sommes à un moment crucial où nous pouvons remettre en cause l’idéologie libérale aboutissant à nier la nature.


Le thorium permettra une énergie sûre sans limite jusqu’à la fusion thermonucléaire contrôlée. Ainsi notre économie sera écologique et apportera la profusion. Seule la monnaie publique permettra le thorium.


La présence réduit l’activité mentale parasite et pénètre dans le corps. Elle éveille la sensibilité et libère l’intelligence. On est présent dans le réel pour créer du nouveau. AUROBINDO parlait d’un accès à l’intuition.


HUSSERL a inauguré une conscience phénoménologique. La conscience était inexistante à cause de la biologie. Le panpsychisme montre la conscience humaine qui existe dans l’âme sans que nous puissions l’atteindre. AUROBINDO et Ken WILBER synthétisent la conscience dans l’âme.


ConclusionModifier

La théorie de la matière à énergie négative de Jean-Pierre PETIT permet de modéliser l’univers. Les galaxies à énergie négative ont un autre comportement que notre galaxie et permettent d’aller vers une autre partie de l’univers plus rapidement.


Nous ne sommes pas portés par l’unité. Le dualisme est mis en avant pour nous désunir. Quand nous habitons le monde occidental, le libéralisme est partout. Seulement, si nous dépassons notre ego, nous pouvons nous comprendre grâce à une conscience transpersonnelle. Alors nous pouvons élaborer des hypothèses sans revenir au monde dualiste.


Le nucléaire du thorium permet de fournir de l’énergie stable à toute nation. La Russie et la Chine ont commencé à fournir ces centrales. Nous allons vers un monde où il y a profusion. Seulement, en 2021, le monde est en crise. Nous retournons vers un monde d’ascètes. Nous entrerons dans un monde de survie pour aller dans un monde de profusion apportant les industries et permettant la créativité. Si la créativité n’est pas favorisée, alors nous retournerons dans un monde de survie.


Chaque esprit est englobé dans l’esprit de l’espèce permettant alors de se comprendre. C’est cette vision de la totalité que nous avons à atteindre par la méditation et la recherche de vérité. La matière sert à cacher l’esprit humain qui nous fait.



  1. On voit un amas très éloigné dans l’espace vers lequel notre univers se dirige.
  2. La non-localité consiste en ce que deux particules interagissent entre elles à n’importe quelle distance. Ce phénomène a été prouvé par Alain ASPECT.
  3. Ou intriqués
  4. Qui ne peut être plié
  5. Plié vers l’extérieur