Différences entre les versions de « Premiers secours »

49 octets ajoutés ,  il y a 17 ans
à Traroth, j'ai relu ;-) orthographe, wiki, bravo à tous!
m
(à Traroth, j'ai relu ;-) orthographe, wiki, bravo à tous!)
Les '''premiers secours''' sont les techniques non médicales d'aide aux blessés et malades.
 
La vie d'une personne peut être menacée par un accident, une maladie ou un dysfonctionnement de l'organisme (malaise) ; ces situations nécessitent en général d'être examiné par un médecin (médecin de ville, urgences de l'hôpital, médecin du [[SAMU]] intervenant à domicile ou sur la voie publique).
Les premiers secours sont l'ensemble des savoirs et savoir-faire qui permettent de reconnaître une situation dangereuse pour une personne, de transmettre l'alerte aux structures médicales, et d'éviter l'aggravation de l'état de la personne en attendant les soins médicaux.
 
En France, on distingue deux types d'acteurs (les dénominations peuvent varier dans les autres pays francophones) :
* le sauveteur : simple témoin de l'accident ou du malaise, sans matériel spécifique, son rôle est de supprimer le danger si possible, de prévenir les secours publicpublics (en général par téléphone ou par des bornes d'appel d'urgence) et d'exécuter les consignes données en attendant les éventuels secours ; dans la mesure de ces connaissances, il peut pratiquer des gestes de premiers secours sur la victime ;
* le secouriste : il s'agit d'une personne agissant dans une équipe organisée, possédant du matériel de secours à victime, et suivant un entraînement régulier : [[sapeur-pompier]], secouriste bénévole au sein d'une association.
 
Par ailleurs, on distingue souvent, dans une intervention, la partie sauvetage (soustraction au danger) de la partie secourisme (gestes pour éviter la dégradation de l'état de la victime).
 
Les premiers secours sont un ensemble de techniques visant à porter secours à des personnes en danger. On y trouve des techniques médicales, visant à minimiser les conséquences d'évenementsévénements dangereux, mais aussi les réactions les plus efficaces à adopter en cas d'[[incendie]], d'[[electrocutionélectrocution]] ou de [[noyade]].
 
Les 2 plus importantes règles en matière de premiers secours sont :
 
* Nene pas se mettre soi-même en danger, et ne pas mettre des tiers en danger par son action. ;
* Prevenirprévenir les secours le plus vite possible. C'est normalement la première chose à faire, la seule exception étant le cas où on peut soi-même soustraire la personne au danger, sans risque pour soi et en étant sûr de réussir (par exemple, si une personne s'électrocute, etsi qul'on est à coté du disjoncteur, il vaut mieux couper le courant '''avant''' de prevenirprévenir les secours. Mais si le disjoncteur n'est pas accessible, il ne faut pas prendre le risque d'essayer, par exemple, de pousser la personne avec un objet : ça n'a que peu de chance de réussir, et on se met soi-même en danger).
 
Un autre point important est qu'il ne faut pas hésiter à mobiliser les personnes présentes, si elles ne réagissent pas d'elles-même : une personne seule ''peut'' alerter les secours et porter les premiers soins à une ou plusieurs personnes, mais si les secouristes sont plus nombreux, la vitesse d'exécution et donc l'efficacité de leur action s'en trouvera améliorée.
 
== Premiers soins ==
 
Les premiers soins sont les soins à appliquer d'urgence pour empêcher une personne de [[mort|décéder]] ou de subir des dégâts irréversibles.
 
===Evaluation Évaluation de la situation ===
 
Il s'agit d'évaluer les facteurs suivants (s'il y a lieu) :
 
* Lele nombre de victimes. ;
* Lala (ou les) personnes est-elle (sont-elles) en danger imminent ?
* Est-elle en arrêt cardiaque ? Pour le déterminer, on peut prendre son [[pouls]] au poignet, au cou ou à l'aine. ;
* Lala personne est-elle en arrêt réspiratoire ?
* La personne est-elle inconsciente ?
* La personne a-t-elle une hémorragie, des blessures, lésions, fractures, traces apparentes ?
* Le cas échéant, a-t-elle de la [[fièvre]], ou au contraire une température particulièrement basse ?
* Si elle est consciente, a-t-elle des antécédantsantécédents médicaux ?
* Est-elle en [[état de choc]] ? L'état de choc est consécutif au défaut d'irrigation sanguine du corps, dû par exemple à une forte [[hémorragie]], une brûlure, une maladie ou un problème cardiquecardiaque. Il se manifeste par des pupilles dilatées, des extremitésextrémités froides, une accélerationaccélération du tythme[[rythme cardiaque]].
 
=== Prévenir les secours ===
 
Comme indiqué plus haut, prévenir (ou faire prévenir) les secours est le point le plus important, afin d'assurer une vraie prise en charge médicale des victimes. L'évaluation effectuée initialement prend ici toute son importance : les secours pourront intervenir beaucoup plus efficacement si les bonnes informations leur sont communiquées.
 
=== Porter secours ===
 
Une fois les secours prévenus, certains gestes peuvent améliorer les chances de survie des victimes, dans les cas suivants :
 
* Arrêtarrêt cardiaque : Lele coeurcœur s'est arrêté de battre, ce qui entraine forcementforcément un arrêt respiratoire et une perte de conscience. Une personne qui est vigilante et qui respire n'est pas en arrêt cardiaque. Il faut pratiquer alternativement le massage cardiaque (pour entretenir la circulation) et la réspirationrespiration articielle (pour [[Oxygène|oxygéner]] le sang). Il est préférable d'être deux, pour pouvoir pratiquer les deux actes sans changer de position, mais une personne peut y parvenir seule ;
* Arrêtarrêt respiratoire : Ll'activité respiratoire s'est arrêtée, ce qui entraine forcement l'inconscience. Une personne vigilante n'est pas en arrêt respiratoire. À l'inverse, une inconscience prolongée peut causer un arrêt respiratoire. Il faut commencer par vérifier si les voies respiratoires sont dégagées. Si elles sont obstruées, il faut commencer par pratiquer la [[méthode de Heimlich]]. Sinon, il faut pratiquer la respiration artificielle ;
* Inconscienceinconscience : Sisi une personne est inconsciente et ne présente pas de signe de fracture, il faut la placer en position latérale de sécurité ;
* Hémorragiehémorragie : Une hémorragie est un écoulement de sang en dehors du système circulatoire. La perte de sang a pour consequenceconséquence l'état de choc. L'objectif est de stopper l'hémorragie, ce qui n'est pas toujours possible. Il existe 3 sortes d'hémorragie :
** Hémorragiehémorragie externe : Uneune plaie ouverte. Dans ce cas, une compression locale (sur la plaie) est la meilleure solution. On utilise pour ça un bandage compressif, du materielmatériel de fortune, ou même les doigts. Si la compression directe ne suffit pas, on peut exercer en plus une compression indirecte sur le point de compression en amont de la plaie (aine, creux du bras, cou). Il faut également surélever le membre atteint pour ralentir la circulation dans cette zone. ;
** Hémorragiehémorragie interne : Dansdans ce cas, la plaie se trouve à l'interieurintérieur du corps, et le sang s'écoule dans les tissus ou les cavités corporelles, comme par exemple dans la cavité abdominale, les [[poumon]]s ou la boite craniennecrânienne. Quand c'est possible, on peut comprimer un point de compression. Dans tous les cas, il faut traiter la victime comme une personne en état de choc (voir plus bas).
** Hémorragiehémorragie interne externalisée : Cc'est une hémorragie interne, le sang s'écoulant par un orifice naturel. Par exemple, un saignement de nez. En général, on le traite comme une hémorragie interne, mais un saignement de nez peut également être arreté grâce à une compression locale, comme une hémorragie externe.
:Dans tous les cas, '''il faut absolument éviter les garrots'''. L'utilisation d'un garrot relève de la compétence d'un médecin, et un garrot mal fait (trop serré) entraine presque toujours la perte du membre.
* Etatétat de choc : Ll'état de choc est dû à la perte de sang. Il est aggravé par le froid et le choc émotionnel. Si une hémorragie subsiste, il faut commencer par la traiter. Sinon, il faut surélever les jambes de la victime afin de permettre une meilleure irrigation du [[cerveau]], la couvrir pour lui permettre de conserver sa chaleur et la rassurer si elle est consciente.
* Fracturefracture : Uneune fracture est une rupture d'un [[os]]. Les fragments d'os étant coupantcoupants, il est imperatifimpératif de couvrir les plaies éventuelles causés par les fragments, et d'essayer d'immobiliser les membres atteints. Ne bouger la victime que si c'est absolument vital. Si elle est consciente, lui recommender de rester immobile. En particulier, en cas de fracture de la colonne vertèbrale, le moindre mouvement peut entrainer une paralysie définitive, voire la mort.
 
On voit aisément l'importance de l'évaluation initiale, certains gestes étant dangereux s'ils sont appliqués à mauvais escient. La réanimation cardio-respiratoire est dangereuse pour quelqu'un qui n'est pas en état d'arrêt cardiaque/respiratoire, mettre quelqu'un en position laterale de sécurité si la personne a une fracture de la colonne vertèbrale peut la tuer, lui surélever les jambes (alongée sur le dos, donc) alors qu'elle risque de vomir peut provoquer son asphyxie, etc. La prudence est donc de mise.<br />
Il ne faut pas oublier que les premiers soins ne sont qu'une solution d'urgence, en attendant des secours qualifiés.
 
== Incendie ==
 
En cas d'incendie, il faut toujours commencer par prévenir les secours. Puis, il faut alerter les occupants du batîment, afin de leur permettre d'évacuer (par exemple, en déclenchant le signal d'alarme). Ensuite, si des moyens de lutte contre les incendies sont disponibles (extinceur, lance à incendie, etc), on peut tenter de commencer à lutter contre l'incendie, sans toutefois se mettre en danger. Sinon, il est préférable de se tenir à l'écart.
 
== Noyade ==
 
Il faut commencer par prévenir les secours. Ensuite, un bon nageur, de préférence entrainé au sauvetage, pourra tenter de sortir la victime de l'eau. Il est impératif que la victime soit suivie médicalement : si elle a de l'eau dans les poumons, elle pourrait être aspyhixiéeasphyxiée bien plus tard, pendant son sommeil, par exemple.
0

modification