« Formation musicale/Harmonie » : différence entre les versions

Nous considérons un morceau à quatre voix : basse, ténor, alto et soprano. La soprano chante la mélodie de ''Frère Jacques''. L'exercice consiste à proposer l'écriture des trois autres voix en respectant les règles énoncées ci-dessus. Pour simplifier, nous ajoutons les contraintes suivantes :
* toutes les voix chantent des blanches ;
* nous nous limitons aux accords de quinte (accords de trois sons composés d'une tierce et d'une quinte) etsans avoir recours à leurs renversements (accords de sixte, accords de sixte et de quarte).
 
{{clear}}
{{boîte déroulante/début|titre=Solution possible}}
[[Fichier:Harmonisation possible de frere jacques solution.svg|vignette|Harmonisation possible de Frère Jacques (solution de l'exercice).]]
[[Fichier:Harmonisation possible de frere jacques.midi|thumb|Fichier son correspondant.]]
Il n'y a pas qu'une solution possible.
 
Le premier accord doit contenir un ''do''. Nous sommes manifestement en tonalité de ''do'' majeur, nous proposons de commencer par l'accord parfait de ''do'' majeur, I<sup>5</sup>.
 
Le deuxième accord doit comporter un ''ré''. Si nous utilisons l'accord de quinte de ''ré'', nous allons créer une quinte parallèle. Nous pourrions utiliser un renversement, mais nous préféronsnous imposons de chercher un autre accord. Il peut s'agir de l'accord ''si''<up>5</sup> ''(si-ré-fa)'' ou de l'accord de ''sol''<sup>5</sup> ''(sol-si-ré)''. La dernière solution permet d'utiliser l'accord de dominante qui est un accord important de la tonalité. La règle du plus court chemin imposerait le ''sol'' grave pour la partie de basse mais cela est proche de la limite du chanteur, nous préférons passer au ''sol'' aigu, plus facile à chanter. Nous vérifions qu'il n'y a pas de quinte parallèle : l'intervalle ascendant ''do-sol'' (basse-alto) devient ''sol-si'' (3<sup>ce</sup>), l'intervalle descendant ''do-sol'' (soprano-alto) devient ''ré-si'' (3<sup>ce</sup>).
 
De la même manière pour le troisième accord, nous ne pouvons pas passer à un accord de ''la''<sup>5</sup> pour éviter une quinte parallèle. Nous avons le choix entre ''do''<sup>5</sup> ''(do-mi-sol)'' et ''mi''<sup>5</sup> ''(mi-sol-si)''. Nous préférons revenir à l'accord de fondamental, solution très stable (l'enchaînement {{Times New Roman|V}}-{{Times New Roman|I}} formant une cadence parfaite).
 
Pour le quatrième accord, nous pourrions rester sur l'accord parfait de ''do'' mais cela planterait en quelque sorte la fin du morceau puisque l'on resterait sur la cadence parfaite. Nous choisissons l'accord de ''la''<sup>5</sup> qui est une sixte ascendante ({{Times New Roman|I}}-{{Times New Roman|V}}).
 
Nos aurions pu répartir les voix différemment. Par exemple :
* alto : ''sol''-''si''-''sol''-''do'' ;
* ténor : ''mi''-''ré''-''mi''-''mi''.
 
{{boîte déroulante/fin}}
13 735

modifications