« Philosophie/Thalès de Milet/Textes et traductions Ier millénaire AEC » : différence entre les versions

 
 
<div style="text-align: justify; direction: ltr; margin-left: 1em; margin-right: 1em;">'''<small><span id="Épicure_Cicéron"><sup>I</sup> En grec ancien [[wikt:en:Ἐπίκουρος#Ancient_Greek|Ἐπίκουρος / Epíkouros]]; de [[wikt:en:ἐπίκουρος#Ancient_Greek|ἐπίκουρος / epíkouros]], « aider, assister »; philosophe grec, il est le fondateur, en [[w:306_av._J.-C.|-306]], de l’[[w:Épicurisme|épicurisme]], l’une des plus importantes écoles philosophiques de l’Antiquité, et mixte à son origine. Elle a pour objectif principal l’atteinte du bonheur par la satisfaction des seuls désirs « naturels et nécessaires ». En physique, il soutient que la Nature entière est composée de deux choses : les corps et le vide, qu’il appelle le « TOUT ». Dans la continuité de [[w:Démocrite|Démocrite]] [[#Démocrite_Cicéron|<sup>'''II'''</sup>]], tout en s'en distinguant, il définit que les corps sont soit des atomes insécables, soit des compositions de ces atomes vouées à se dissocier. Ces dernières se forment aléatoirement dans leur course cosmique, par choc, dans une dynamique concentrique. (Fin [[w:342_av._J.-C.|-342]] ou début [[w:341_av._J.-C.|-341]] [[w:IVe_siècle_av._J.-C.|<sup>⏳</sup>]], à [[w:Samos|''<i>Samos</i>'']] ou à [[w:Athènes|''<i>Athènes</i>'']] — [[w:270_av._J.-C.|-270]] [[w:IIIe_siècle_av._J.-C.|<sup>⏳</sup>]], à ''<i>Athènes</i>'')<poem><br /></poem></span></small>'''</div>
<div style="text-align: justify; direction: ltr; margin-left: 1em; margin-right: 1em;">'''<small><span id="Démocrite_Cicéron"><sup>II</sup> En grec ancien [[wikt:en:Δημόκριτος#Ancient_Greek|Δημόκριτος / Dēmókritos]], « choisi par le peuple »; de [[wikt:en:δῆμος#Ancient_Greek|δῆμος / dêmos]], « peuple »; du Proto-Indo-Européen *deh₂mos, « peuple »; de [[wikt:en:Reconstruction:Proto-Indo-European/deh₂-|*deh₂-]], « diviser, partager » +‎ [[wikt:en:κρίνω#Ancient_Greek|κρῐτός / kritós]], « élu »; du Proto-Hellénique *kríňňō; du Proto-Indo-Européen *kri-n-ye-; de *krey-, « tamiser, séparer, diviser »; Philosophe grec considéré comme [[w:Matérialisme|''<i>matérialiste</i>'']] en raison de sa conception d’un Univers constitué d'atomes et de vide. Il fut un disciple de [[w:Leucippe|Leucippe]], le fondateur de l’[[w:Atomisme|''<i>atomisme</i>'']]. Aucun de ses nombreux ouvrages ne nous est parvenu, seules ses pensées ainsi que quelques fragments de son œuvre [[w:Démocrite#Œuvres|<sup>📚</sup>]] nous ont été transmis par de nombreux doxographes dont [[w:Simplicius_(philosophe)|Simplicius]], [[w:Aristote|Aristote]], [[w:Diogène_Laërce|Diogène Laërce]] et [[w:Plutarque|Plutarque]]. ([[w:460_av._J.-C.|-460]] [[w:Ve_siècle_av._J.-C.|<sup>⏳</sup>]], à [[w:Abdère_(cité_antique)|''<i>Abdère</i>'']] — [[w:370_av._J.-C.|-370]] [[w:IVe_siècle_av._J.-C.|<sup>⏳</sup>]], en [[w:Grèce#Antiquité|''<i>Grèce</i>'']])</span></small>'''</div>
<div style="text-align: justify; direction: ltr; margin-left: 1em; margin-right: 1em;">'''<small><span id="Carnéade_Cicéron"><sup>III</sup> En grec ancien [[wikt:en:Καρνεάδης#Ancient_Greek|Κᾰρνεᾰ́δης / Karneádēs]]; Philosophe de la [[w:Nouvelle_Académie|Nouvelle Académie]], [[w:Probabilisme_gnoséologique|''<i>probabiliste</i>'']] de la philosophie de la connaissance. Il fut le dixième [[w:Scholarque|scholarque]] de l’[[w:Académie_de_Platon|Académie]] en [[w:186_av._J.-C.|-186]] ou en [[w:160_av._J.-C.|-160]] [[w:IIe_siècle_av._J.-C.|<sup>⏳</sup>]]. ([[w:214_av._J.-C.|-214]] [[w:IIIe_siècle_av._J.-C.|<sup>⏳</sup>]], à [[w:Cyrène|''<i>Cyrène</i>'']] — [[w:129_av._J.-C.|-129]] [[w:IIe_siècle_av._J.-C.|<sup>⏳</sup>]], à [[w:Athènes|''<i>Athènes</i>'']])</span></small>'''</div>
915

modifications