« La politique monétaire/La courbe de Phillips » : différence entre les versions

m
On peut obtenir l'équation de la courbe de Phillips en additionnant l'inflation anticipée au modèle précédent. Cela donne l'équation suivante, dans laquelle :
 
*: <math>\pi = \pi_e + a (Y - \overline{Y}) + S</math> est l'inflation ;
* <math>\pi^{e}</math> est l'inflation anticipée par les agents économiques ;
* <math>Y - \overline{Y}</math> est l'écart de production ;
* <math>S</math> est l'inflation induite par un éventuel choc d'offre.
 
: <math> \pi = \pi^{e} + a (Y - \overline{Y}) + S</math>
 
Il faut noter que toute modification d'un des trois termes de l'équation fait se déplacer la courbe de Phillips. Un choc d'offre négatif, qui augmente les coûts de production, va naturellement augmenter l'inflation, à PIB égal. Même chose pour une augmentation des anticipations d'inflation, à PIB égal. Cela se traduit donc par un déplacement vers la gauche de la courbe de Phillips. Une baisse des anticipations d'inflation ou un choc d'offre positif (baisse des coûts de production) a l'effet inverse : la courbe de Phillips se déplace vers la droite.
40 947

modifications