Différences entre les versions de « Les cartes graphiques/Les cartes accélératrices 3D »

m
La différence entre les deux est assez importante pour comprendre les avantages et inconvénients de chaque méthode. Le principal défaut du rendu en ''tiles'' est que le rendu se fait en deux passes, avec une mémorisation du résultat de la première passe en mémoire vidéo. Et cette mémorisation demande beaucoup de lectures et d'écritures : d'écritures pour mémoriser le résultat de la première passe, de lectures pour l'utiliser dans la seconde passe. La mémoire vidéo est donc beaucoup utilisée et doit avoir un débit suffisant. Ce qui est un désavantage pour les cartes graphiques à haute performance. L'usage de mémoires cache aggrave encore plus le désavantage pour les architectures à tile, le rendu en mode immédiat permettant une bonne utilisation des mémoires caches. Ce qui explique pourquoi les cartes graphiques des ordinateurs de bureau ou des ordinateurs portables sont toutes en rendu en mode immédiat. Mais les cartes graphiques des martophones ou d'autres équipements embarqués sont de type "rendu en ''tiles''".
 
==L'architecture d'une carte 3D en mode immédiat==
 
Avant l'invention des cartes graphiques, toutes ces étapes étaient réalisées par le processeur : il calculait l'image à afficher, et l’envoyait à une carte d'affichage 2D. Au fil du temps, de nombreux circuits furent ajoutés, afin de déporter un maximum de calculs vers la carte vidéo.
37 586

modifications