Différences entre les versions de « Précis d'épistémologie/Principes logiques »

'''La règle de particularisation'''
 
''Si '''i''' est un individu alors '''E(i)''' est une conséquence logique de '''pourPour tout x, E(x)'''.''
 
'''x''' peut être n'importe quelle variable d'individu. '''i''' peut être n'importe quel nom d'individu, une constante, une variable ou une expression composée. '''E(i)''' est l'énoncé obtenu à partir de '''E(x)''' en substituant '''i''' à toutes les occurrences de '''x''' dans '''E(x)'''.
'''La règle de généralisation'''
 
''Si '''E(x)''' est une conséquence logique des prémisses P et si '''x''' est une variable qui n'est pas mentionnée dans ces prémisses alors '''pourPour tout x, E(x)''' est une conséquence logique des mêmes prémisses.''
 
Un exemple d'usage de cette règle est le ''Je'' philosophique, ou cartésien. On peut dire ''Je'' sans faire aucune hypothèse particulière sur l'individu ainsi nommé. Dès lors tout ce qu'on dit sur lui peut être appliqué à tous les individus. Si par exemple on a prouvé ''Je ne peux pas douter que je doute quand je doute'' sans faire d'hypothèse particulière sur soi-même, on peut déduire ''Personne ne peut douter qu'il doute quand il doute''.
4 741

modifications