« Planétologie/Les chutes d'astéroïdes » : différence entre les versions

m
On voit que la friction de l'air entraine un transfert de chaleur qui est proportionnel au cube de la vitesse du météore et proportionnel à la densité de l'air. Pour simplifier les calculs, on peut résumer cela avec la formule suivante :
 
: <math>P = K \cdot \rho_{air} \cdot v^3</math>, avec <math>K</math> une constante quelconque
 
====Le bilan thermique et énergétique du météore chauffé====
41 129

modifications