« Planétologie/Les chutes d'astéroïdes » : différence entre les versions

m
L'énergie thermique fournit par la friction atmosphérique se calcule en partant de la force de trainée, qui vaut :
 
: <math>F_t \propto \frac{1}{2} p\rho_{air} v^2</math>
 
De cette équation, on peut calculer la puissance maximale que peut fournir la friction atmosphérique, la puissance de trainée. Pour cela, on doit multiplier la force par la vitesse. La puissance de trainée vaut donc :
 
: <math>P_t \propto \frac{1}{2} p\rho_{air} v^3</math>, avec <math>P_t</math> la puissance de trainée.
 
Seule une partie de cette puissance est transmise au météore et effectivement transformée en chaleur. On en rend compte en multipliant la puissance de trainée par le coefficient <math>c_h</math> :
 
: <math>P \propto \frac{1}{2} p\rho_{air} v^3 \cdot c_h</math>, avec <math>P</math> la puissance de trainée effectivement transmise au météore sous forme de chaleur.
 
On voit que la friction de l'air entraine un transfert de chaleur qui est proportionnel au cube de la vitesse du météore et proportionnel à la densité de l'air. Pour simplifier les calculs, on peut résumer cela avec la formule suivante :
 
: <math>P = K \cdot p\rho_{air} v^3</math>, avec <math>K</math> une constante quelconque
 
====Le bilan thermique et énergétique du météore chauffé====
41 129

modifications