« Planétologie/Les chutes d'astéroïdes » : différence entre les versions

m
===Les boules de feu : quand le météore émet beaucoup de lumière===
 
Comme dit plus haut, les météores sont chauffés au point qu'ils émettent de la lumière. LesLa petitslumière météoresest donnentsouvent desvisible étoilesdepuis filantesle seulementsol, visiblesce laqui nuit,donne maisune lesboule météoresde feu plus imposantsou donnentmoins desvisible. boulesLes deétoiles feufilantes visiblesen mêmesont enun pleinbon jour.exemple La: couleurce desont lades boulemétéores de feupetite dépendtaille dequi labrillent compositionlors chimiquede duleur météoretraversée de l'atmosphère. CertainsLes petits météores ontdonnent uned'ailleurs joliedes couleurétoiles blanche/orangée,filantes d'autresseulement unevisibles couleurla bleuenuit, verte,alors voireque rougeles météores plus imposants donnent des boules de feu visibles même en plein jour.
 
La lumière d'un météore a deux origines. La première est que le gaz émis lors de la vaporisation brille intensément. La seconde est que la surface du météore, qui est comme chauffée à blanc, brille elle aussi. La grosse majorité du rayonnement provient des gaz émis et de l'ionisation de l'air. Ce qui explique que la couleur de la boule de feu dépend de la composition chimique du météore. Certains météores ont une jolie couleur blanche/orangée, d'autres une couleur bleue, verte, voire rouge.
[[File:Órbitas da Terra e do cometa Tempel-Tuttle fr.png|vignette|Origine des pluies d'étoiles filantes.]]
 
Dans les équations précédentes, le terme d'énergie de rayonnement rendait compte seulement de la brillance de la surface du météore, mais pas du tout de la brillance du gaz vaporisé. Pour cette dernière, on ne peut que supposer qu'elle est proportionnelle à la quantité de gaz émise durant une durée dt. Plus précisémment, elle dépend de l'énergie cinétique de ce gaz. En notant dm la quantité de gaz émise durant une durée dt, l'énergie de rayonnement du gaz est égale à :
 
: <math>I \propto {1 \over 2} v^2 \frac{dm}{t}</math>
 
====Les étoiles filantes : des petits météores qui se vaporisent sous l'effet de la chaleur====
 
[[File:Órbitas da Terra e do cometa Tempel-Tuttle fr.png|vignette|Origine des pluies d'étoiles filantes.]]
 
Pour les météores les plus petits, leur lumière forme une '''étoile filante''' dans le ciel. Il n'est pas rare d'observer du sol de véritables pluies de météores, à savoir une forte concentration d'étoiles filantes dans le ciel : on peut observer plus d'une à deux étoiles filantes par minutes dans le meilleur des cas. Cela arrive quand l'orbite de la Terre croise un amas de petites météorites, une sorte de nuage de grosses poussières et de micro-astéroïdes appelé essaim. Dans tous les cas, ces micrométéorites sont des débris qu'une comète a laissés sur sa trajectoire. Lorsque la Terre croise l'orbite de la comète, ces débris sont happés par la gravité de la Terre et se consument dans son atmosphère. Les trajectoires de la Terre et de la comète étant fixes, on devine que le croisement des trajectoires a bien lieu chaque année à la même date. On devine que ces pluies d'étoiles filantes apparaissent de manière cyclique dans le ciel, à des périodes bien précises de l'année.
41 129

modifications