Différences entre les versions de « Utilisateur:NicolasSaunier/Brouillon/Les Transports/Méthodes »

 
 
=== Capteurs ponctuels ===
Les différentes méthodes de collecte de données ont différentes caractéristiques (voir tableau pour un résumé des caractéristiques principale pour un échantillon des capteurs les plus courants), ce qui les rend adaptés à différentes situations. La première est d'être <em>manuelle ou automatique</em>, auquel cas la collecte de données repose sur l'utilisation d'un '''capteur'''. On effectue encore régulièrement des comptages manuels de tous les types d'usagers, en particulier aux carrefours. De façon automatique, les [https://fr.wikipedia.org/wiki/Boucle_d%27induction_magn%C3%A9tique boucles à induction magnétique] enfouies dans la chaussée sont les capteurs les plus courants permettent aussi de compter des véhicules, motorisés ou non. Les boucles commencent à être remplacées par d'autres capteurs magnétiques sous forme de plaque ou rondelles enfouies dans ou attachées sur la chaussée.
 
Toutes ces méthodes sont <em>'''ponctuelles</em>''', c'est-à-dire que les mesures sont faites en un point de la route (pour des déplacements linéaires) ou passant une ligne de façon générale (pour des déplacement à deux dimension, par exemple pour les piétons). Les capteurs infrarouges permettent de [https://en.wikipedia.org/wiki/People_counter#Current_technology compter des piétons] ou des véhicules franchissant la ligne invisible du capteur. D'autres méthodes ont une couverture plus large et sont qualifiés de [[#Capteurs_spatiaux | capteurs spatiaux]].
 
Une autre caractéristique est l'aspect <em>permanent</em> ou <em>temporaire</em> de la méthode. La boucle magnétique est un capteur permanent, alors que les comptages manuels ne peuvent se faire que sur des périodes de temps limitées, de façon temporaire. Un capteur automatique, mais temporaire est le tube pneumatique, qui est le capteur temporaire le plus courant pour compter des véhicules.
 
===Capteurs spatiaux===
Le type de données fournies par la méthode est directement relié à la couverture de la méthode, qui peut être ponctuelle (en un point ou sur une ligne de l'infrastructure) ou spatiale, c'est-à-dire couvrant une certaine surface où se déplacent des usagers. Ces '''capteurs spatiaux''' peuvent donc mesurer tout ce que les capteurs ponctuelles peuvent mesurer, mais aussi des phénomènes qui se déroulent dans l'espace comme des événements.
 
La plupart des capteurs spatiaux sont des capteurs d'imagerie, comme les appareils photo et les caméras vidéo. Un premier exemple de méthode est une méthode historique de prise de photo par avion, dans lesquelles les usagers étaient suivis manuellement dans chaque image pour recréer leurs trajectoires. Aujourd'hui, de telles connées peuvent être obtenues par des caméras dans des hélicoptère ou drones, et même par des radars dans des satellites.
121

modifications