Différences entre les versions de « Jeu de rôle sur table — Jouer, créer/Bienveillance et contrat ludique »

citation
(citation)
 
== Sécurité émotionnelle ==
{{citation bloc
|1=En convention, scenar <abbr title="Donjons & Dragons">dd</abbr>, dans un tunnel. Les pj éteignent leur torche pour ne pas se faire repérer par la patrouille qui s'avance. Je décris les bruits dans le noir.
Une joueuse part en larme.
Claustrophobe, elle n'avait pas supporté la description, mais n'avait pas osé parler de sa gène jusqu'à ce que ce soit insupportable.
|2=Chestel
|3={{lien web | url = https://www.casusno.fr/viewtopic.php?p=2015973#p2015973 | titre = Consentement et JdR | site = Casus NO | date = 2021-06-09 | consulté le = 2021-06-14
}}.
}}
 
Une fiction peut susciter des émotions fortes : dégoût, tristesse, peur… Ceci réside dans les thèmes traités — le deuil, le viol, les violences familiales, la mort d'un enfant, les massacres… — et dans la manière dont le sujet est traité — évocation en toile de fond ou démonstration explicite, passage rapide ou appesantissement sur les conséquences, cadre éloigné (passé lointain, futur, pays étranger ou imaginaire) ou environnement proche du quotidien de la receveuse (lectrice/spectatrice). Avant de « consommer » la fiction, nous choisissons si nous voulons éprouver des émotions positives ou si nous voulons être bousculé ; si le déroulement de la fiction nous dérange, nous avons la possibilité de refermer le livre, de quitter la salle de cinéma, d'éteindre la télé.
 
13 176

modifications