Différences entre les versions de « Précis d'épistémologie/L'esprit, comment ça marche ? »

La mémoire et l'invention
(La mémoire et l'invention)
 
 
Lorsqu'un contenu est représenté par la perception ou l'imagination, il est toujours accompagné d'un signal qui caractérise le mode de représentation. Un tel signal peut-être assez complexe parce qu'il doit répondre aux questions suivantes : est-ce un contenu directement perçu ou seulement imaginé ? Est-ce du présent, du passé ou de l'avenir ? Est- ce certain ou seulement possible ? Est-ce attribué à un autre ou à moi-même ? Est-ce attribué à un autre par un autre ou par moi-même ? Est-ce attribué à moi-même par un autre ou par moi-même ? ... Si un tel signal n'existait pas, nous ne pourrions pas faire la différence entre le fantasme et la réalité.
 
== La mémoire et l'invention ==
 
Notre mémoire est beaucoup plus qu'un dispositif d'enregistrement et de restitution d'informations. Elle détermine tout ce que nous imaginons, pas seulement le passé qu'on reconstitue dans un souvenir, mais aussi l'avenir, le fictif, l'hypothétique... Elle détermine même ce que nous percevons, parce que nos perceptions dépendent des schémas que nous avons mémorisés.
 
La mémoire fonctionne comme un oracle aux compétences limitées. Nous pouvons lui poser n'importe quelle question, lui soumettre n'importe quel problème, ou la solliciter de diverses façons (et si...?), et elle répond, dans la mesure de ses moyens, parfois simplement en reconnaissant son ignorance. Mais elle est beaucoup plus qu'un système d'enregistrement de réponses déjà connues. Elle peut trouver de nouvelles réponses, ou de nouvelles solutions, parce qu'elle peut faire la synthèse des informations qu'elle a acquises.
 
Par rapport à sa mémoire un esprit est à la fois un spectateur et un acteur. Il observe ce que sa mémoire lui donne à imaginer, il écoute ce qu'elle lui donne à penser, il reçoit ses enseignements, et il ne peut jamais en savoir plus que ce qu'elle veut bien lui enseigner. Mais il est aussi acteur, parce qu'il décide des croyances qu'il approuve, et parce que la mémoire délivre ses enseignements en tenant compte de tout ce qu'il a approuvé au préalable. Les croyances sont comme un programme utilisé par la mémoire pour donner ses réponses. Un esprit est comme le programmeur de sa mémoire.
 
La mémoire est comme un capital. Elle n'est pas là seulement pour être conservée mais surtout pour fructifier, pour bien percevoir, bien imaginer, bien penser, bien savoir et bien vivre.
 
== La programmation par l'imagination ==
4 776

modifications