« Précis d'épistémologie/L'esprit, comment ça marche ? » : différence entre les versions

On contrôle volontairement l'imagination avec des buts, des règles et des croyances. On programme l'imagination par l'imagination. Un esprit se sert de son magination pour programmer son imagination. On peut se poser des problèmes par l'imagination, et les résoudre en programmant son imagination.
 
Les processus de décision dépendent de nos décisions antérieures. On peut prendre des décisions sur sa façon de se décider. Par exemple, prendre une résolution, c'est décider une fois pour toutes, toutes les fois où on aura à se décider à nouveau. On peut aussi décider d'adopter des règles qui guident la prise de décision. Par exemple, ne jamais approuver une croyance tant qu'elle n'est pas bien prouvée.
 
On ne peut pas contrôler volontairement et directement le déclenchement des émotions mais on peut contrôler volontairement leur expression. On peut aussi contrôler indirectement leur déclenchement en agissant volontairement sur l'environnement, la perception ou l'imagination. Les émotions ne dépendent pas seulement de la réalité, elles dépendent surtout de son interprétation. En contrôlant volontairement nos interprétations, nous pouvons contrôler le déclenchement des émotions.
 
 
(la suite est en cours de réécriture)
 
(...)
 
== Comprendre des paroles, c'est savoir s'en servir ==
4 789

modifications