Différences entre les versions de « Précis d'épistémologie/L'esprit, comment ça marche ? »

(== L'imagination et la simulation de la perception == Si un tel signal n'existait pas, nous ne pourrions pas faire la différence entre le fantasme et la réalité.)
== La programmation par l'imagination ==
 
Un programme est défini par desau butsmoins un but à atteindre, ou plusieurs. Il peut être complété par des règles à respecter et des croyances sur les conditions initiales.
 
Une règle peur être considérée comme un but : respecter la règle. C'est un but qu'on atteint toujours, tant qu'on respecte la règle, et qu'on n'a jamais fini d'atteindre, tant qu'on doit continuer à respecter la règle.
 
Une règle n'est pas nécessairement énoncée avec des mots. Il suffit de mémoriser la liaison entre la perception, ou l'imagination, des conditions et l'imagination de la conséquence.
 
L'imagination sans la parole suffit pour déterminer des buts, des croyances et des règles. Il suffit d'imaginer ce qui est voulu, ce qui est cru et comment on applique les règles. Le savoir muet est le savoir qui se passe de mots, le savoir qu'on apprend seulement avec la perception et l'imagination.
 
Quatre type de règles :
*''Si A est alors B doit être fait''
Ce sont des ordres conditionnels. Ils sont fondamentaux pour l'adaptation à la réalité, parce qu'ils relient les actions à leurs conditions.
*''Si A est alors B est ou sera''
Ce sont des inférences qui augmentent le savoir sur la réalité à laquelle on doit s'adapter, en enchaînant les causes et les effets.
*''Si A doit être fait alors B doit être fait''
Ce sont des règles qui permettent de relier les moyens et les fins, ou les fins entre elles.
*''Si A doit être fait alors B sera''
Ce sont des inférences qui permettent de prévoir les conséquences de nos actions.
 
(...)
4 776

modifications