Différences entre les versions de « Neurosciences/La neurogenèse »

m
typo
m (orthotypo)
m (typo)
 
La '''zone subventriculaire''', ou ZSV, est une couche localisée sur la paroi des ventricules cérébraux. Précisons que la zone subventriculaire ne se trouve pas sur toutes les parois des ventricules, mais seulement à quelques endroits bien précis, très localisés.
 
La zone subventriculaire est riche en cellules souches neurales et est un lieu de neurogenèse. On y trouve quatre types de cellules, appelés cellules A, B, C et E. Les cellules E sont les cellules de la paroi des ventricules, les cellules épendymaires vus au premier chapitre. Les cellules B sont des astrocytes un peu particuliers., qui sont impliqués dans la neurogenèse. Les cellules C sont des cellules précurseures spécialisées dans la fabrication de neurones, c'est à dire des neuroblastes. Elles ont une forme sphérique et une grande taille, qui permet de distinguer des autres cellules. Enfin, les cellules A sont des neurones immatures, qui gardent la capacité de se diviser, ce qui fait qu'une seule cellule A peut donner plusieurs neurones, mais elles perdent rapidement cette capacité. À l'heure actuelle, on suppose que les cellules A sont créés lors de la division d'une cellule C, mais il est aussi possible que les astrocytes de la glie radiale servent de neuroblastes ! On sait que la glie radiale astrocytaire peut former de nouveaux neurones dans le cerveau lors du développement, du moins chez certaines espèces, mais on ne sait pas encore si cette capacité perdure à l'âge adulte.
 
La zone subventriculaire a été très étudiée chez les rongueursrongeurs, moins chez l'humain. On sait cependant qu'il existe des différences entre les deux espèces et qu'il est difficile de dire des généralités sur la structure anatomique de la zone subventriculaire. Chez toutes les espèces, la zone subventriculaire est remplie d'astrocytes et de cellules souches neurales, comme chez l'humain. Mais leur répartition n'est pas la même chez les rongeurs et l'humain. Chez les rongueursrongeurs, les cellules souches sont empaquetées dans des amas assez compacts et sont physiquement séparés des astrocytes. Alors que chez l'humain, les astrocytes et les cellules souches sont mélangées dans une couche unique, sans organisation anatomique notable.
 
[[File:The anatomy of the neurogenic subventricular zone in the adult rodent and human brain.jpg|centre|vignette|upright=2.0|Zone subventriculaire dans un cerveau humain et un cerveau de rongeur.]]
 
AÀ la différence de la zone subgranulaire, les nouveaux neurones ne restent pas dans la zone subventriculaire, mais migrent vers le bulbe olfactif et quelques autres aires cérébrales proches. Chez les rongeurs, le chemin par lequel les neurones migrent de la zone subventriculaire porte un nom : c'est le ''Rostral migratory stream'' pour les anglaisAnglais, que l'on pourrait traduire par chemin de migration rostrale en français. Il n'existe pas tel quel chez les humains, mais il doit exister un chemin de migration similaire, bien que les structures anatomiques humaines doivent être différentes. La création de nouveaux neurones olfactifs est assez soutenue chez les rongeurs et quelques mammifères, alors qu'elle est plus rare chez l'humain. Moins de quelques pourcents du bulbe olfactif est régénéré durant toute une vie humaine, alors que les rongeurs ont une neurogenèse bien plus soutenue. La raison est en surement que les rongeurs ont bien plus besoin de leur odorat que nous, et ont donc un cerveau adapté en conséquence, y compris au niveau de sa neurogenèse.
 
===La zone ventriculaire===
242

modifications