« Rivière Péribonka » : différence entre les versions

aucun résumé de modification
Aucun résumé des modifications
Aucun résumé des modifications
l’âge vénérable est estimé à plus de 350
ans.
 
 
[[File:Rivière Péribonka IMG 1880.jpg|thumb|Rivière Péribonka]]
 
[[File:STG 1193 Panorama Péribonka.jpg|thumb|Panorama des palissades de la rivière Péribonka]]
En juin 2011 dans le cadre de l’acquisition de la certification FSC de deux entreprises forestières, Résolu (compagnie à propriété étatsunienne, chiffre d'affaires de 3,7 milliards $ canadien en 2019) et Rémabec (compagnie à propriété québécoise, chiffre d'affaires de 450 millions $ canadien en 2019), la rivière Péribonka a été désignée sur 80 kilomètres Forêt à Haute Valeur de Conservation (FHVC). Plusieurs autres secteurs d’intérêt écologique ont été identifiés par le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs et bénéficient d’une certaine protection administrative dont quatre secteurs d’intérêt faunique, neuf refuges biologiques, et quatre écosystèmes forestiers exceptionnels. Mais pour la plupart, ces zones de protection sont parcellaires, de dimension très réduite et précaires. De plus, il y a une dizaine d’années, un important bloc de protection du caribou des bois avait été établi par le MFFP dans la partie nord du territoire visé par le projet d’aire protégé. C’est ce bloc de protection qui est aujourd’hui menacé.
En juin 2011 dans le cadre de l’acquisition de la certification FSC (Conseil de Soutien de la Forêt) de deux
entreprises forestières, la rivière Péribonka a été désignée sur 80 kilomètres Forêt à
haute valeur de conservation (FHVC). Plusieurs autres secteurs d’intérêt écologique
ont été identifiés par le Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) et bénéficient d’une certaine protection administrative
dont quatre secteurs d’intérêt faunique, neuf refuges biologiques, et quatre
écosystèmes forestiers
exceptionnels. Mais pour la
plupart, ces zones de
protection sont parcellaires, de
dimension très réduite et
précaires. De plus, il y a une
dizaine d’années, un important
bloc de protection du caribou
des bois avait été établi par le
MFFP dans la partie nord du
territoire visé par le projet
d’aire protégé. C’est ce bloc de
protection qui est aujourd’hui menacé.
 
[[File:Rivière Péribonka Tente IMG 2279.jpg|thumb|Tentes au bord de la rivière Péribonka]]
En 2017, convaincu de la pertinence du projet qui avait reçu de nombreux appuis des organismes environnementaux, de l’industrie touristique ainsi que des citoyens, le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques élaborait un projet concret d’aire protégée de 268 km² dans le couloir visuel de la rivière Péribonka. En février 2018, le MELCC présentait ce projet au ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles qui reconnaissant la pertinence de celui-ci, donnait son accord pour sa réalisation. Parallèlement, le projet fut soumis au MFFP qui en date d’aujourd’hui, n’a encore donné aucune réponse enrayant ainsi le processus de mise en place de cette nouvelle aire protégée. C’est d’autant plus incompréhensible que les impacts négatifs sur la possibilité forestière sont négligeables en raison de la topographie escarpée du couloir visuel et des nombreuses zones déjà sous protection administrative.
Suite aux nombreux appuis des organismes environnementaux et touristiques, ainsi que
des citoyens, c'est en février 2018 que le Ministère de l'Énergie et des Ressources naturelles (MERN) donnait son accord au projet d’aire protégée de 268 km² dans le couloir
visuel de la rivière Péribonka présenté par le Ministère de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC). Parallèlement, le projet fut
soumis au Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) qui en date d’aujourd’hui, n’a encore donné aucune réponse empêchant
ainsi le processus de mise en place de cette nouvelle aire protégée.
 
Entretemps, dans un communiqué daté du 4 décembre 2019, le Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) annonçait
qu’il avait pris la décision d’abolir les mesures de protection du bloc caribou de la rivière
Péribonka pour donner ce territoire en pâture à l’industrie forestière. Si cette mesure
devait entrer en vigueur avant que l’aire protégée soit officialisée, c’est 41% de la
superficie de la nouvelle aire protégée qui serait dévastée par des coupes forestière.
C’est d’autant plus grave que ce territoire est celui qui abrite les forêts anciennes et les
forêts rares qui sont d’une valeur
inestimable. Laisser le Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) donner
ce territoire aux forestières serait un
désastre national car il constitue un
précieux patrimoine naturel en plus
d'héberger une espèce menacée, le caribou forestier,
que ce même ministère vient de faire
outrageusement disparaître pour le
profit des forestières.
 
[[File:Pied Gros Bouleau DSC00809.jpg|thumb|Le pied du gros bouleau jaune de 350 ans (Betula alleghaniensis, Swamp birch)]]
La municipalité de Lamarche avec le support de Tourisme Alma-Lac St-Jean et de la MRC Lac St-Jean Est travaille depuis deux ans à l’élaboration d’une stratégie de développement touristique de la rivière Péribonka axée sur les tendances porteuses que sont l’écotourisme et l’aventure douce. Mais il ne saurait y avoir de projet axé sur la mise en valeur d’une nature exceptionnelle sans mesures de protection adéquates de la ressource qui soutient le projet, c’est-à-dire l’attribution d’un statut légal et permanent qui puisse garantir la pérennité de son environnement naturel et qui lui donne le gage de qualité requise pour se démarquer au niveau international. Tourisme Alma-Lac St-Jean compte énormément sur ce projet pour asseoir son positionnement sur la scène du tourisme international. Ce projet prometteur peut sans conteste contribuer à la diversification économique d’une région qui en a grandement besoin en plus de contribuer à l’atteinte de la cible de 17% visée par le gouvernement dans une région qui affiche de graves carences en aires protégées.
 
[[File:Bouleau Jaune Tronc IMG 3182.jpg|thumb|Le plus gros bouleau jaune d'Amérique (Betula alleghaniensis, Swamp birch)]]
14

modifications