Différences entre les versions de « Neurosciences/L'épissage synaptique, l'élimination des synapses inutiles »

m
m
* À l'opposé, l'élagage synaptique du cerveau mature élimine des boutons synaptiques en trop, mais laisse les axones en place. A la rigueur, il peut éliminer des synapses qui connectent des neurones proches, des axones de courte distance, mais ce cas est plus rare que l'élimination de boutons internes à une synapse. On parle alors d''''élagage synaptique de petite échelle'''.
 
Le premier a surtout lieu lors du développement, alors que le second s'observe tout le temps et est plus visible à l'âge adulte. Cette différence correspondrait à une différence fonctionnelle. L'élagage de longue distance sert à mettre en place les connexions et aires cérébrales importantes, à organiser l'anatomie du système nerveux. À l'inverse, l'élagage à petite distance est impliqué dans l'apprentissage et la mémoire. Son utilité principale est de ''tuner'' les réseaux de neurones locaux pour les rendre plus efficaces. Il aurait surtout lieu lors du sommeil, et plus précisément lors du sommeil dit paradoxal (une phase du sommeil riche en rêves où l'on observe une forte activité électrique), et jouerait un rôle dans l'oubli de certains souvenirs parasites. Les observations semblent indiquer que le sommeil paradoxal est une phase où l'élagage synaptique bat à plein, relativement à l'état l'éveil. Mais la recherche sur le sujet est encore balbutiante, aussi je n'en parlerais pas plus ici.
 
==L'élagage synaptique développemental==
37 646

modifications