Différences entre les versions de « Climat et écocitoyens/Les AMAP »

m
La première AMAP a été créée à Aubagne (Bouches du Rhône) en 2001, et début 2009 on recensait déjà 1200 AMAP regroupant environ
m (using AWB)
m (La première AMAP a été créée à Aubagne (Bouches du Rhône) en 2001, et début 2009 on recensait déjà 1200 AMAP regroupant environ)
Il s’agit d’une vente directe puisque toutes les semaines, les clients viennent chercher leur panier de légumes (mais également fruits, œufs, fromage, viande) en échange d’une adhésion versée à l’avance.
 
Dans les AMAP, il existe une vraie relation d’échange entre le producteur et les consommateurs car ces derniers peuvent exprimer leurs remarques, questions, (in)satisfaction, idées et initiatives pour améliorer le fonctionnement du projet et le producteur se doit d’être réceptif en prenant en compte ses remarques. Certains consommateurs s’impliquent même davantage en aidant le producteur à s’installer ou en participant à des chantiers ponctuels comme le désherbage. La première AMAP a été créecréée à [[w:fr:Aubagne|Aubagne]] (Bouches du Rhône) en 2001, et début 2009 on recensait déjà 1200 AMAP regroupant environ 60 000 familles. Les consommateurs doivent accepter les aléas de la production (exemple : absence d’un légume sur une année) mais en contrepartie, ils disposent de produits frais, la plupart du temps bio et sont assurés de la traçabilité du produit (une demande importante qui a joué dans le succès des AMAP dans un contexte d’insécurité alimentaire).
 
En outre, un certain nombre de ces consommateurs revendiquent aussi leur démarche comme une action citoyenne qui soutient un producteur local grâce à un prix juste. Les producteurs, de leur côté, apprécient la sécurité financière procurée par l’achat à l’avance des produits ainsi que le contact social généré par les relations avec les consommateurs qui va souvent au-delà d’un simple aspect commercial.
325

modifications