« La politique monétaire/Le modèle CC/LM » : différence entre les versions

m
aucun résumé des modifications
mAucun résumé des modifications
mAucun résumé des modifications
Le modèle IS/LM est très simple sur de nombreux points et de nombreuses extensions ont tenté de palier cette grande simplicité qui fait la force pédagogique de ce modèle. Parmi ces extensions, celles qui ajoutent un système bancaire au modèle sont assez importantes, du moins pour l'étude de la politique monétaire. Dans ce chapitre, nous allons voir quelques modèles assez simples, dont le modèle CC-LM de Bernanke et Blinder.
 
Nous verronsavions vu il y a quelques chapitre dans quelques chapitres que la politiquecréation monétaire influence l'offre de crédit de la part des banques. Pour résumer, desce tauxqui faiblesporte stimulentle l'activiténom économiquede (encanal augmentant l'offre dedu crédit), alors que des taux hauts la ralentissent. Si on traduit cela dans le langage des mathématiques, on retrouve ni plus ni moins qu'une courbe IS. En théorie, une modélisation assez fine du canal du crédit devrait permettre de retrouver une courbe IS après quelques développements mathématiques. Ce n'est ni plus ni moins que ce qu'on fait Bernanke et Blinder, dans leur article daté de 1988. Ils ont élaboré un modèle qui décrit le canal du crédit, à l'exception du canal du rationnement du crédit, et qui a pour résultat une courbe IS décroissante (entre autres résultats). Pour ce faire, le modèle part du bilan des banques, fait quelques hypothèses et arrive à retrouver cette courbe IS spéciale après moult calculs.
 
==Les hypothèses de base du modèle==
40 947

modifications