« Neurosciences/Le système ventriculaire » : différence entre les versions

m
[[File:Mécanismes de production du LCS dans les plexus choroïdes.png|centre|vignette|upright=1.5|Mécanismes de production du LCS dans les plexus choroïdes]]
 
Le pH du liquide cérébrospinal est influencé par le fonctionnement des épendymocytes. Pour rappel, le pH dépend de la concentration en ions <chem>H+</chem> et <chem>HCO3-</chem>. Les schémas précédents montrent que les épendymocytes expulsent les ions <chem>H+</chem> et <chem>HCO3-</chem> dans le sang, et non dans le liquide cérébrospinal. On peut considérer que les épendymocytes sont imperméables aux ions <chem>H+</chem> et <chem>HCO3-</chem>. Par contre, le <chem>CO2</chem> passe facilement du sang au liquide cérébrospinal, et il peut alors réagir sur place pour donner des ions <chem>H+</chem> et <chem>HCO3-</chem>. En conséquence, les variations du pH du liquide céphalorachidien sont causées par des variations de la teneur en <chem>CO2</chem> de ce dernier, mais pas par les variations du pH sanguin. La conséquence est que toute variation du pH sanguin ne se répercute pas immédiatement sur le pH du liquide céphalorachidien, du moins pas immédiatement. Cela a des conséquences, comme on le verra dans le chapitre sur la respiration.
 
===La réabsorption du liquide cérébrospinal===
40 954

modifications