Différences entre les versions de « Photographie/Personnalités/N/Helmut Newton »

Citation d'un article de Michel Guerrin paru dans le journal ''Le Monde'' du 20 mars 2004 :
 
''Pendant des années, le photographe a cherché un point de chute en France pour ses archives, en vain. Juste avant sa mort, le 23 janvier, il a tenté de donner à l’État cinquante de ses images, mais les discussions sur leur exposition ont tourné au fiasco. C'est finalement Berlin qui a hérité du cadeau.
 
L'affaire est navrante. Elle a eu lieu quelques mois avant qu'Helmut Newton, roi de la mode, du portrait et du porno chic, un des photographes les plus célèbres au monde, ne meure, le 23 janvier à Hollywood, à l'âge de 83 ans. Newton, qui a réalisé la majorité de son œuvre pour le Vogue français, a voulu donner une cinquantaine de ses images à la France. Joli cadeau. Surtout quand on sait que certaines de ses icônes atteignent 400 000 dollars pièce. Les négociations ont fini en fiasco.
 
Dans l'affaire de la donation en France, « Helmut ne s'est pas senti aimé et s'est dit trompé », accuse José Alvarez. Le ministre de la culture, Jean-Jacques Aillagon, a dit dans Le Monde du 31 janvier qu'il souhaitait « rendre hommage » à Newton pour l'ouverture du Jeu de paume. Beaucoup d'observateurs pensent que ce serait désormais « le sommet du ridicule ». Et il n'est pas sûr que June Newton apprécie. Le groupe de presse américain Conde Nast (Vogue) envisage, pour sa part, un hommage à
Newton le 5 juillet à Paris, pendant les défilés de mode. Il aurait lieu au Théâtre du Palais-Royal. Juste en face du ministère de la culture''.