« Les cartes graphiques/Les processeurs de shaders » : différence entre les versions

m
Les instructions des processeurs SIMD sont des instructions vectorielles : elles travaillent sur des vecteurs, des ensembles de plusieurs nombres entiers ou nombres flottants placés les uns à côté des autres, le tout ayant une taille fixe. Une instruction de calcul vectoriel va traiter chacune des données du vecteur indépendamment des autres. Par exemple, une instruction d'addition vectorielle va additionner ensemble les données qui sont à la même place dans deux vecteurs, et placer le résultat dans un autre vecteur, à la même place. Quand on exécute une instruction sur un vecteur, les données présentes dans ce vecteur sont traitées simultanément.
 
[[File:Instructions SIMD.png|centre|vignette|upright=2.0|Instructions SIMD]]
 
La première carte graphique commerciale destinée aux gamers à disposer d'une unité de vertex programmable est la Geforce 3. Celui-ci respectait le format de vertex shader 1.1. L'ensemble des informations à savoir sur cette unité est disponible dans l'article "A user programmable vertex engine", disponible sur le net. Le processeur de cette carte était capable de gérer un seul type de données : les nombres flottants de norme IEEE754. Toutes les informations concernant la coordonnée d'une vertice, voire ses différentes couleurs, doivent être encodées en utilisant ces flottants. De nos jours, les processeurs de vertices sont capables de gérer des nombres entiers, et les instructions qui vont avec. Ce processeur est capable d’exécuter 17 instructions différentes. Voici la liste de ces instructions :
40 957

modifications