« Précis d'épistémologie/La recherche de la raison » : différence entre les versions

aucun résumé des modifications
Aucun résumé des modifications
Aucun résumé des modifications
 
Une heuristique est une méthode de résolution de problèmes qui explore l'espace des possibilités de solution en sélectionnant certaines qui semblent prometteuses (Newell & Simon 1972, Russell & Norvig 2010). L'apprentissage par l'exercice peut être considéré comme une résolution d'un problème fondée sur une heuristique simple. Le problème est défini par les objectifs que le savoir-faire désiré doit atteindre et par leurs conditions initiales. Les possibilités de solution sont les façons d'agir que l'on peut essayer. On commence par sélectionner une possibilité, pas trop mauvaise si possible, puis on expérimente des variations et on évalue leurs résultats. On modifie par étapes successives le savoir-faire initial en conservant les variations qui semblent nous rapprocher du savoir-faire désiré. On explore ainsi l'espace des possibles par petits pas, en passant d'une façon de faire à une autre qui semble l'améliorer. C'est une forme d'apprentissage par l'essai, l'erreur et la réussite.
 
La résolution de problèmes est comme une prière. On a un problème et on prie pour trouver la solution. On ne trouverait pas la solution si on n'avait pas prié. C'est la prière qui nous donne la solution.
 
== Chercher sans savoir ce qu'on cherche ==
(La suite est en cours de réécriture)
 
La résolution de problèmes est comme une prière. On a un problème et on prie pour trouver la solution. On ne trouverait pas la solution si on n'avait pas prié. C'est la prière qui nous donne la solution.
 
== Les problèmes théoriques ==
 
Résoudre des problèmes théoriques consiste à se servir du raisonnement pour augmenter notre savoir. Un problème cognitif est théorique lorsqu'on recherche par le raisonnement à répondre à une question. Si nous avons besoin d'observer ou d'expérimenter pour trouver une réponse, alors la question n'est pas un problème théorique. Le savoir préalable, l'énoncé de la question et nos facultés de raisonnement doivent suffire pour trouver la solution d'un problème théorique. S'il n'existe pas de raisonnement qui permette de répondre à la question, c'est que le problème théorique est mal poséidentifié, ou que sa (méta)solution est de ne pas avoir de solution.
 
Pour une question fermée, il n'y a que deux solutions possibles, oui ou non. Pour une question ouverte, la solution doit nommer ou décrire un ou plusieurs êtres qui satisfont aux conditions énoncées dans la question. Les êtres ainsi nommés ou décrits sont alors les solutions du problème. Pour qu'un problème théorique soit résolu, il faut énoncer ses solutions et les justifier, en donnant un raisonnement qui prouve qu'elles sont véritablement des solutions du problème.
 
Pour qu'un problème théorique soit bien poséidentifié il faut expliciter toutes les conditions du problème, y compris les principes qui nous serviront à raisonner pour le résoudre.
 
En général l'énoncé d'un problème n'est pas suffisamment explicite pour qu'il soit un problème théorique bien poséidentifié. Nous devons trouver ou choisir nous-mêmes les principes qui nous serviront à raisonner (Aristote, ''Topiques'').
 
L'acquisition du savoir par la résolution de problèmes théoriques exige un savoir préalable, déjà acquis, à partir duquel nous raisonnons. Grâce au raisonnement le savoir théorique déjà acquis est un tremplin pour acquérir davantage de savoir.
 
La résolution de problèmes théoriques est une façon de s'approcher de l'idéal d'intelligibilité. Plus nous savons raisonner pour répondre aux questions que nous nous posons sur la réalité, plus elle est intelligible .
 
== La critique est une heuristique ==
4 783

modifications