Différences entre les versions de « Affaire Priore/Le rapport Bernard-Latarjet »

 
::* {{rouge|Elles avaient toutes reçu un plasmocytome par greffe. - Inexactitude.}}
::: {{rouge|Les expériences<ref name="EJA">{{Archives Priore|id=1x96_9Tm_oD93UEjqyxWbSxyeC54JORjW |auteur=E.J. Ambrose|titre= C.R. des expériences avec les tumeurs 6C3HED, ADJ PC5/A, ADJPC6/AA}}</ref> concernaient 4 types de cancers greffés, des tumeurs induites sur des rats par benzopyrène et trois types de cultures cellulaires in vitro !}}
 
{{citation bloc|''Citons les termes d'une lettre que le Docteur P. C. Koller, professeur de Cytogénétique à l'Université de Londres et chef de service au Chester Beatty Research Institute, écrivit le 4 mars 1966 : ". . De Bordeaux, '''toutes les souris nous revinrent sans tumeur'''. Elles nous parurent bizarres. Nous leur fîmes des greffes de peau en provenance de souris de leur lignée d'origine. Toutes les greffes furent rejetées. De cela nous avons conclu que ces souris n'étaient pas celles que nous avions envoyées à Bordeaux. Maintenant, Ambrose a été autorisé d'envoyer là - bas des rats porteurs d'une tumeur primitive induite par le benzopyrène. Je n'ai personnellement rien à voir dans tout ça, mais je commence à me faire du souci pour la réputation de notre Institut".''}}
 
::* {{rouge|... toutes les souris nous revinrent sans tumeur. - }}Faux
::: {{rouge|Seules 4 sur 10 d’un lot et 2 sur 10 d’un autre lot de souris<ref(29)< name="EJA" /ref> ne portaient ni marques d’identification ni tumeurs. Pour tous les autres animaux (rats et souris) il n’y avaient aucun problème d’identification, avec des tumeurs à divers stades de régression.}}
 
{{citation bloc|'''''Trois semaines plus tard''', Rivière vint faire une conférence à Londres au CBRI. Après sa conférence, Koller écrivit à nouveau une lettre dont voici un extrait:''}}
1 420

modifications