Différences entre les versions de « Affaire Priore/Le rapport Bernard-Latarjet »

Il a fallu six semaines à la présidence pour se faire entendre par le secrétariat d’état à la recherche dirigé par [[w:fr:Pierre Aigrain|Pierre Aigrain]] ! Finalement, le 19 Mars 1981, au cours d’une réunion à huis clos, l’Académie des sciences prend connaissance officiellement d’une lettre de P. Aigrain, lui demandant, au nom du Président de la république, de former dans les plus brefs délais, une commission d’experts. Cette commission, présidée par P. Aigrain (assisté du Pr [[w:fr:Pierre Douzou|Pierre Douzou]] de la D.G.R.S.T.), a pour mission d’établir un protocole d’expérimentation rigoureux à mener par le C.R.E.S.S.A. avec l’appareil Priore.
 
La Commission ne fut pas facile à constituer. Le Pr [[w:fr:Robert Courrier|Robert Courrier]] se porte naturellement volontaire et le Pr. [[w:fr:Jean Bernard (médecin)|Jean Bernard]], très agacé de voir rebondir l’« Affaire Priore », est également volontaire. (Pour un aperçu de l’atmosphère à l’Académie voir<ref>{{Archives Priore|id=1JRcJT0ItnjM_S1okxmtrI6shhJTIXSO0|auteur=P. Chateaureynaud|titre=CR conversation avec M. Puel le 18 maars 1981}}</ref>, qui est un compte rendu de la conversation du 18 Mars 1981 entre M. Puel, secrétaire général (administratif) de l’Académie des sciences et P. Chateaureynaud). Il a fallu deux autres séances de l’Académie pour trouver les trois autres membres. Leurs noms furent tenus secrets, mais la presse<ref>{{Archives Priore|id=1iJzS22oe-JR9UyUxXbxvAzuyVSUYmGWn|auteur=Sud-Ouest le 12 avril 1981|titre=L'Affaire Priore: l'Armée tranchera}}<br/>{{Archives Priore|id=1bk3xINVxymqOfSLdPQ4Dta2El-WrOnXr|auteur=Var-Matin le 13 avril 1981|titre=Cancer: on reparle de l'Affaire Priore}}<br/>{{Archives Priore|id=1cDTjQB_DuXkeZIbvv08aD7qK-c84y-1u|auteur=Républicain Lorrain le 13 avril 1981|titre=Cancer: Enfin la vérité sur la découverte d'Antoine Priore}}<br/>{{Archives Priore|id=1sKLYvXolhE2sdPMLCjK7ghUDaxm0IEKE|auteur=Le Soir|titre=Cancer:Un traitement pris au sérieux}}<br/>{{Archives Priore|id=155ewJQ4S9hfDeD63wUjWqdQmRxxlS07b|auteur=Presse-Océane le 14 avril 1981|titre=Cancer: et si l'espoir venait de Bordeaux}}<br/>{{Archives Priore|id=11-peHsfWfX_v5e8muePaskL_05YT2Z03|auteur=Le Provençal le 4 avril 1981|titre=Cancer: essais officiels d'un appareil contesté}}<br/>{{Archives Priore|id=189GFtcZezNsQIeaagYqEABqJCoDxnSBT|auteur=Nord Littoral de Calais le 14 avril 1981|titre=Une commission officielle examine la découverte d'Antoine Priore}}<br/>{{Archives Priore|id=1zcnu0GemLvxfUvNetaISx8Ru4Z_kYnEJ|auteur=Le Meilleur le 24 avril 1981|titre=La machine à guérir le cance: expérimentée officiellement}}<br/>{{Archives Priore|id=1RwhUaNEj2uydIAcpM-5NLA4HadpqaPYc|auteur=Centre-Ouest en avril 1981|titre=Quinze anans après, le rayonnement Priore enfint reconnu ?}}<br/>{{Archives Priore|id=1Qid8NGpnaw1CaRNyn2oqVxpkma3XjZhd|auteur=L'Yonne républicain avril 1981|titre=1( ans de polémique}}</ref> a parlé de MM. [[w:fr:Marcel Bessis|Marcel Bessis]], [[w:fr:Raimond Castaing|Raimond Castaing]] et [[w:fr:Paul Germain (mathématicien)|Paul Germain]]. Nous savons que par la suite [[w:fr:Raymond Latarjet|Raymond Latarjet]] a également fait partie de la commission. Aussitôt constituée, celle-ci demande, et c'est la seule réunion de cette commission, un rapport de synthèse de l’Affaire Priore afin d’être en mesure de proposer un protocole expérimental pour le C.R.E.S.S.A. MM. J. Bernard et R. Latarjet se chargent de cette tâche. Ils ne donneront aucune suite jusqu’en mars 1982.
 
Entre temps, avec le changement politique à la tête du pays, le personnel de la présidence a changé. L’amiral Emeury est parti à la retraite. Il laisse<ref>{{Archives Priore|id=1erwDGEnFRkcWMBud15TpekhmjyM_aave|auteur=R. Pautrizel|titre=Journal - mai 1981}}</ref> le « Dossier Priore » à traiter ‘en priorité’ à son successeur.
Ce rapport écrit par J. Bernard et R. Latarjet (M. Puel, Secrétaire Général de l’Académie, révèle<ref>{{Archives Priore|id=10BnwNg2kQ1HS4N5sbibIoZx3zXS4rG0i|auteur=R. Pautrizel|titre=Journal - novembre 1982}}</ref> à P. Chateaureynaud, le 17 novembre 1982, que A-J. Berteaud avait aussi contribué à sa rédaction) fut remis, finalement, au ministre, en mars 1982.
 
Au cours d’une réunion entre R. Courrier, J. Bernard et R. Latarjet, tenue le 22 Mars, le Pr. Courrier relève quelques erreurs et omissions dans le ‘rapport préliminaire’ écrit par R. Latarjet. Il souhaite, en vain, que le ministre soit informé de ces omissions (compte rendu<ref>{{Archives Priore|id=116dXeAb6hBR5wZnDtbl8escTBwJiTPcq|auteur=R. Courrier|titre=CR réunion avec J. Bernard et R. Latarjet le 22 mars 1982}}</ref>) dans le « rapport préliminaire » écrit par Latarjet. MM. Bernard et Latarjet refuse de corriger le rapport et l'envoient directement au Ministre, sans passer par la commission de l'Académie des sciences qui l'avait commandé.
===Références===
{{colonnes|taille=30|
1 420

modifications