Différences entre les versions de « Affaire Priore/Le rapport Bernard-Latarjet »

Avec la pleine collaboration de Monsieur Priore, un travail approfondi fut effectué par les deux chargés de mission. Les résultats furent consignés dans un rapport remis à la DRME en juin 1971, dont les principaux résultats furent les suivants :
 
::* # Les signaux émis par l'appareil sont constitués par un mélange des fréquences incidentes (grossièrement une 17 mégahertz, une 9400 MHz, une basse fréquence) et d'un champ continu solénoïdal lentement pulsé entre 0 et 600 Gauss, à moins de 1 période par seconde.
::# Une corrélation nette existe entre l'intensité du signal à 9400 MHz et l'évolution de la parasitémie chez les souris. A ce sujet, les deux auteurs réussirent à modifier le niveau des micro-ondes agissant sur divers lots de souris et montrèrent qu'en dessous d'un certain niveau les souris mouraient toutes, alors qu'au dessus elles survivaient toutes.
 
 
Lignes 286 - 288 Une omission malveillante
MM. BERNARDBernard et LATARJETLatarjet omettent de mentionner que le Pr. A. LWOFFLwoff (Prix Nobel de Médecine) ne donna sa caution à l’expérimentation de PAUTRIZELPautrizel qu’après avoir étudié le rapport de la Commission de contrôle de mai 1969<ref>Comm contrôle</ref>, présidée par le Pr. R. CAMBARCambar, dont il n’est pas question ici. Le Pr. PAUTRIZELPautrizel obtint, non pas deux mais quatre contrats avec la DRME ! Voir les diverses conventions<ref> (46)</ref>. Aucune mention n’est faite des rapports sur les expériences biologiques<ref> (47)</ref> exigés à la fin de ces contrats de recherche.
 
Ligne 290 L’ensemble des travaux ... l’objet d’un rapport INSERM ... Minimisation malveillante
Le document cité<ref> (48)</ref> était un bref résumé (5 pages) des travaux accomplis entre 1969 et 1971, écrit par le Pr. R. PAUTRIZELPautrizel pour M. BAILLYBailly du BOISBois de la D.G.R.S.T. et pour le Colonel GANASGanas de la D.R.M.E.<ref> (49)</ref>, par contre, les résultats des expériences biologiques faites pour le compte de la D.R.M.E. font l’objet d’un rapport de plus de 50 pages. De plus, MM. J. BERNARDBernard et R. LATARJETLatarjet qui écrivent leur rapport en Mars 1982 occultent tous les travaux faits par le Pr. R. PAUTRIZELPautrizel et ses collaborateurs entre 1971 et 1980 et qui ont donné lieu à 16 publications supplémentaires<ref>Publications</ref> !
 
Ligne 292 Une omission malveillante
Les lignes 101 - 168 du rapport sont consacrées à une rumeur de fraude scientifique. Il est donc très étonnant que MM. BERNARDBernard et LATARJETLatarjet, soucieux de rigueur scientifique, ne fassent pas état des travaux de la commission de contrôle, présidée par M. le Pr. R. CAMBARCambar. Celle-ci a répété l’expérience de base du Pr. PAUTRIZELPautriel en mai et juin 1969 dans des conditions excluant toute possibilité de ‘substitution« substitution d’animaux’d’animaux ». Les travaux de cette commission<ref> (50)</ref> étaient connus de MM. BERNARDBernard et LATARJETLatarjet. Rappelons en outre que, lors de la réunion de la commission de l’Académie des sciences, le 22 mars 1981, le Pr. R. COURRIERCourrier<ref/ (51)</ref> a expressément demandé que les travaux et les conclusions de la Commission CAMBARCambar soient inclus dans le rapport de MM. BERNARDBernard et LATARJETLatarjet. Ce qui ne fut jamais fait !
 
Lignes 295 - 297 Propos incohérents
 
Ligne 301 .... et un physicien bordelais A. M. Bottreau ... Propos un peu méprisant
A.-J. BERTEAUDBerteaud (C.N.R.S. de Thiais) est cité en étant directeur de recherches au C.N.R.S., etc., A.-M. BOTTREAUBottreau était, à cette époque, maître de recherches au C.N.R.S., spécialiste en hyperfréquences et plasmas, mais de Bordeaux...
 
Ligne 312 Avec la pleine collaboration de Monsieur Priore... Propos contradictoire
 
Ligne 331 ... les conclusions du rapport... Inexactitude
Le texte cité dans les lignes 333 à 373 est extrait du §5 du rapport final<ref> (52)</ref> de BERTEAUDBerteaud et BOTTREAUBottreau qui s’intitule ‘Perspectives« Perspectives ultérieures pour la recherche en physique’physique ». Il ne s’agit donc pas de ‘Conclusions’« Conclusions ».
 
Lignes 333 - 370 Redondance
1 420

modifications