« Cosmologie/Les processus de baryogenèse et nucléosynthèse » : différence entre les versions

m
: <math>Y = \frac{2 \times (n_n/n_p)}{1 + (n_n/n_p)}</math>
 
On a vu dans la section précédente que le le rapport protons/neutrons suite au big-bang est de <math>1 \over 7</math>. En utilisant cette valeur, on trouve que <math>Y \approx \frac{1}{4}</math>, ce qui veut dire que 75% de la masse de l'univers est composé d'hydrogène et 25% d'hélium-4. Cette valeur est très proche de la valeur observée. A l'heure actuelle, 74% de la masse de l'univers est composée d'hydrogène et 25% d'hélium-4, le reste se partageant le 1 % restant.
 
Précisons qu'il s'agit d'un pourcentage en masse, non en nombre d'atomes. Si on raisonne en nombre d'atomes, les choses sont différentes. Rappelons que le rapport protons/neutrons est de 1/7. Cela veut dire que sur 16 baryons, 2 sont des neutrons et 14 sont des protons (ce qui est équivalent à dire que sur 8 baryons, 1 est un neutron et 7 sont des protons). Avec ces 16 baryons, on peut créer un atome d'hélium-4 avec 2 neutrons et 2 protons, ce qui laisse 12 protons. On a donc 12 noyaux d’hydrogènes pour un noyau d'hélium-4. Mais un noyau d'hélium-4 étant approximativement 4 fois plus massif qu'un noyau d'hydrogène. Si on veut retrouver le rapport en terme de masse, il faut diviser le nombre de noyaux d'hydrogène par 4 pour utiliser la même unité de masse. En faisant cela, on retrouve le pourcentage de 75%/25% mentionné auparavant.
 
==Le découplage des photons et neutrinos==
39 555

modifications