Différences entre les versions de « Affaire Priore/Le rapport Bernard-Latarjet »

 
::* {{rouge|Trois semaines plus tard, ... - Faux.}}
::: {{rouge|Trois semaines après le 4 mars on est vers la fin du mois de mars, or, les expériences qui sont attribuées à Pr Pautrizel (le professeur d’immunologie de Bordeaux) ont débutées seulement le 6 mai 1966<ref>{{Archives Priore|id=1BQ3lDGG6xnENnWKOk9aI8C-ol7OWxXeN |auteur=A-N. Pautrizel|titre=Cahier de laboratoire du 3 mai 1966 a}}</ref>. Donc, le Pr. Latarjet ne cite pas les propos du Dr. Koller. En effet le Pr. Latarjet a toujours refusé de montrer la lettre à quiconque.<ref>(30)</ref>}}.
 
{{citation bloc|''"A son retour de Paris, Haddow m'a dit que les expériences de Bordeaux lui semblaient suspectes et que nous devrions nous tenir à l'écart.''
 
::* {{rouge|.... décida de se retirer. - Omission volontaire}}
::: {{rouge|MM. Bernard et Latarjet veulent donner l’impression que le Pr. Haddow a agit de manière totalement indépendante, mais la lettre<ref>(31){{Archives Priore|id=1JH98b8OvCz0hXAKLA0T6HWIWIxPFBZM6|auteur=E-J. Ambrose|titre=Lettre adressée à R. Pautrizel le 12 octobre 1966}}</ref> du Pr. Ambrose explique clairement que le Pr Haddow a eu peur que son nom ne soit mêlé à une fraude scientifique précisément après les conversations qu’il y eues à Paris avec R. Latarjet, et que les expériences avec l'appareil Priore vont être faites par le Pr. Latarjet...}}
 
{{citation bloc|''"J'ai été quelque peu déçu par le déroulement des expériences de Bordeaux, et je me demande s'il est vraiment nécessaire que le CBRI continue d'y participer. J'ai cru comprendre que la question dans son ensemble va être étudiée à l'initiative du Gouvernement Français, par le Docteur Seligmann et par d'autres. Il m’apparaît qu'ainsi le problème entier sera très convenablement étudié par vous - mêmes et par vos collègues français, et je considère que pour l'instant le CBRI ne devrait pas participer plus longtemps".''}}
1 420

modifications