« La politique monétaire/La courbe de Phillips » : différence entre les versions

m
: <math>\pi = \alpha_1 \cdot \pi_e + \alpha_2 \cdot (U - U_n) - \alpha_3 \cdot i_d + \alpha_3 \cdot i_e</math>
 
En clair, l'inflation dépend directement du taux d'intérêt, par le canal des taux de change, et indirectement par le biais de l'écart de production (la courbe IS). Le terme : <math>- \alpha_3 \cdot i_d</math> correspond au canal des taux de change direct. La nouvelle courbe de Phillips ne paye pas de mine, mais elle a des implications assez importantes. Elle permet notamment de voir comment les politiques monétaires de différents pays interagissent. Elle permet de savoir ce qui se passe quand un pays étranger change ses taux directeurs. Pour cela, nous allons prendre l'équation précédente et regrouper tous les termes "domestiques", dépendants de variables nationales, dans une inflation domestique <math>\pi_d</math> :
 
Cette nouvelle courbe de Phillips ne paye pas de mine, mais elle a des implications assez importantes. Elle permet notamment de voir comment les politiques monétaires de différents pays interagissent. Elle permet de savoir ce qui se passe quand un pays étranger change ses taux directeurs. Pour cela, nous allons prendre l'équation précédente et regrouper tous les termes "domestiques", dépendants de variables nationales, dans une inflation domestique <math>\pi_d</math> :
 
: <math>\pi = \pi_d + \alpha_3 \cdot i_e</math>
40 946

modifications