« La politique monétaire/La courbe de Phillips » : différence entre les versions

m
Aujourd'hui, les économistes reconnaissent une influence du chômage sur les salaires, sans pour autant accepter la formule vue plus haut. La formule exacte doit être plus compliquée, avec beaucoup plus de paramètres, et il est sans doute vain de chercher une formulation mathématique exacte de la relation entre salaires et chômage. Dans les faits, on peut se contenter d'une relation qualitative du genre :
 
: <math>\frac{\Delta W}{W} = W'_0 + f(U)</math>
 
Quel est le rapport avec l'inflation, me direz-vous ? Et bien il faut savoir que la croissance des salaires est fortement liée à l'inflation. La première raison à cela est que les entreprises doivent compenser la hausse des salaires, qui est un coût pour elles. Elles répercutent donc la hausse des salaires sur leurs prix. Au niveau macroéconomique, une hausse de la moyenne globale des salaires entraine donc une hausse de la moyenne des prix. Mais cela ne se traduit pas par une baisse de la production ou du PIB pour une raison simple : le PIB nominal augmente en proportion, vu qu'il est égal à la moyenne macroéconomique des salaires. La croissance des salaires entraîne une hausse des dépenses de même ampleur, qui compense l'impact sur la demande de la hausse des prix. Quoiqu'il en soit, la corrélation découverte par Phillips entre chômage et croissance des salaires s'extrapole en une relation entre taux de chômage et inflation. Un chômage bas entraîne une forte inflation, tandis qu'un chômage haut signifiera inflation basse. Cette relation entre inflation et chômage est appelée la '''courbe de Phillips'''.
====La relation inflation-chômage====
 
Reprenons l'équation de Phillips <math>\frac{\Delta W}{W} = W'_0 - f(U)</math> et injectons-la dans l'équation : <math>\pi = \frac{\Delta W}{W} - \frac{\Delta y}{y}</math> :
 
: <math>\pi = W'_0 - f(U) - \frac{\Delta y}{y}</math>
 
Le terme <math>W'_0 - \frac{\Delta y}{y}</math> correspond à la croissance des salaires nominaux qui ne dépend pas du taux d'emploi. On peut donc le regrouper dans un seul terme noté <math>\pi_0 = W'_0 - \frac{\Delta y}{y}</math>.
 
: <math>\pi = \pi_0 - f(U)</math>
 
On trouve donc une relation décroissante entre inflation et chômage.
40 947

modifications