Différences entre les versions de « Photographie/Personnalités/C/Marie Étienne Gaston Chérau »

m
ortho
m (ortho)
 
Il fut un romancier en vue de la ''Belle Époque'', en lice pour le prix Goncourt, et photographe amateur. Gaston Chérau est devenu correspondant de guerre pour le compte du journal [[w:Le Matin|Le Matin]] lors du conflit italo-turc pour la Libye (1911 - 1912). Il débarqua à Tripoli après la vive émotion suscitée par la publication dans la presse internationale des photographies de civils massacrés par les soldats italiens. De septembre 1914 à la fin de l'hiver 1915, il fut reporter de guerre pour le journal ''L'Illustration'' en Belgique et dans le Nord de la France.
 
Il devint ensuite photographe de l'Armée française d'Orient à Salonique, puis en Syrie et en Égypte (1917), mais des crises de paludisme mirent fin prématurément à son engagement militaire. Il continua de manière régulière à publier. À partir de 1922, dans le cadre de l'[[w:Alliance française|Alliance française]], il donna des conférences sur la littérature française, en France mais aussi à l'étranger. Il fut élu membre de l'Académie Goncourt le 5 mai 1926, succèdantsuccédant à Élémir Bourges.
 
Gaston Chérau est mort le 20 avril 1937 des suites de la grippe, lors d'une tournée de conférences qui avait débuté le 5 janvier précédent. Il repose au cimetière de Prissac (Indre), le berceau de sa famille.
37

modifications