Différences entre versions de « Photographie/Personnalités/S/Alfred Stieglitz »

(a)
Au cours des années suivantes, O'Keeffe passa une grande partie de son temps à peindre au Nouveau-Mexique, tandis que Stieglitz quitta rarement New York, sauf l'été pour aller au lac George. O'Keeffe a dit plus tard : « Stieglitz était hypocondriaque et incapable de rester à plus de 80 km d'un médecin ».
 
Fin 1924, Stieglitz a fait don de 27 photographies au ''Boston Museum of Fine Arts''. C'était la première fois qu'un grand musée incluait des photographies dans ses collections permanentes. La même année, il a reçu la médaille de progrès de la [[Royal Photographic Society]] pour avoir fait progresser la photographie et le titre de membre honoraire (''Fellowship'') de la Société.
 
== ''The Intimate Gallery'' et ''An American Place'' (1925 – 1937) ==
 
En 1925, Stieglitz fut invité par les ''Anderson Galleries'' à monter l'une des plus grandes expositions d'art américain, intitulée ''Alfred Stieglitz Presents Seven Americans : 159 Paintings, Photographs, and Things, Recent and Never Before Publicly Shown by Arthur G. Dove, Marsden Hartley, John Marin, Charles Demuth, Paul Strand, Georgia O'Keeffe et Alfred Stieglitz''. Une seule petite toile de O'Keeffe a été vendue pendant les trois semaines de l'exposition.
 
Peu après, Stieglitz s'est vu proposer de continuer à utiliser l'une des salles des ''Anderson Galleries'', qu'il avait utilisées pour une série d'expositions de certains des mêmes artistes de l'exposition Seven Americans. En décembre 1925, il ouvrit sa nouvelle galerie, baptisée publiquement ''The Intimate Gallery'' mais qui fut surnommée par Stieglitz ''The Room'' en raison de sa petite taille. Au cours des quatre années suivantes, il monta seize expositions d'œuvres de Marin, Dove, Hartley, O'Keeffe et Strand, ainsi que des expositions individuelles de Gaston Lachaise, Oscar Bluemner et Francis Picabia. Pendant ce temps, Stieglitz a cultivé une relation avec le nouveau collectionneur d'art Duncan Phillips, qui avait acheté plusieurs œuvres par l'intermédiaire de ''The Intimate Gallery''.
 
En 1927, Stieglitz s'éprit de Dorothy Norman, 22 ans, qui faisait alors du bénévolat à la galerie et ils tombèrent amoureux. Norman était mariée et avait un enfant, mais elle venait à la galerie presque tous les jours.
 
O'Keeffe a accepté l'offre de Mabel Dodge de venir au Nouveau Mexique pour l'été. Stieglitz profita de son absence pour commencer à photographier Norman et à lui enseigner les aspects techniques de l'impression. En peu de temps, ils sont devenus amants, mais même après que leur relation physique eut diminué quelques années plus tard, ils ont continué à travailler ensemble, à chaque absence d'O'Keeffe, jusqu'à la mort de Stieglitz en 1946.
 
Au début de 1929, Stieglitz a appris que le bâtiment qui abritait la salle serait démoli plus tard dans l'année. Après une dernière exposition du travail de Demuth en mai, il s'est retiré au lac George pour l'été, épuisé et déprimé. Les Strand ont amassé près de seize mille dollars pour procurer une nouvelle galerie à Stieglitz, qui a réagi durement en disant qu'il était temps pour les ''jeunes'' de faire une partie du travail qu'il avait fait pendant tant d'années. Bien que Stieglitz se soit finalement excusé et ait accepté leur générosité, cet incident a marqué le début de la fin de leur longue et étroite relation.
 
Traduit avec www.DeepL.com/Translator
 
{{en travaux}}