Différences entre versions de « Photographie/Personnalités/S/Alfred Stieglitz »

a
(a)
 
=== Georgia O'Keeffe et l'art moderne (1918 - 1924) ===
 
[[File:Stieglitz, Georgia O'Keeffe, 1918.jpg|thumb|Georgia O'Keeffe par Stieglitz, 1918]]
 
Au début de juin 1918, O'Keeffe déménagea du Texas à New York après que Stieglitz lui eut promis de lui fournir un studio tranquille où elle pourrait peindre. En l'espace d'un mois, il a pris la première des nombreuses photos d'elle nue dans l'appartement familial alors que sa femme Emmy était absente, mais celle-ci est revenue pendant que leur session était toujours en cours. Elle soupçonnait que quelque chose se passait entre eux deux depuis un moment et lui dit d'arrêter de la voir ou de sortir. Stieglitz est parti et a immédiatement trouvé une place dans la ville où lui et O'Keeffe pouvaient vivre ensemble. Ils ont dormi séparément pendant plus de deux semaines. À la fin du mois de juillet, ils étaient ensemble dans le même lit et, à la mi-août, lors de leur visite à Oaklawn, « ils étaient comme deux adolescents amoureux. Plusieurs fois par jour, ils montaient les escaliers jusqu'à leur chambre qu'ils commenceraient à se déshabiller en courant », dixit Richard Whelan.
VEUILLEZ NOTER : dans l'énoncé ci-dessus, les termes suivants deviennent rapidement « obsolètes » : ART, SCIENCE, BEAUTÉ, RELIGION, tout ISME, ABSTRACTION, FORME, PLASTICITÉ, OBJECTIVITÉ, SUBJECTIVITÉ, VIEUX MAÎTRES, ART MODERNE, PSYCHANALYSE, ESTHÉTIQUE, PHOTOGRAPHIE PICTORIALE, DÉMOCRATIE, CÉZANNE, "291", INTERDICTION. Le mot VÉRITÉ s'y est glissé mais il peut être rejeté par quiconque.
 
En 1922, Stieglitz organisa une grande exposition de peintures et de gravures de John Marin aux Anderson Galleries, suivie d'une immense vente aux enchères de près de deux cents tableaux de plus de quarante artistes américains, dont O'Keeffe. Dynamisé par cette activité, il s'est lancé dans l'une de ses entreprises les plus créatives et les plus inhabituelles - photographier une série d'études de nuages simplement pour leur forme et leur beauté. Il a dit : « Je voulais photographier les nuages pour découvrir ce que j'avais appris en quarante ans sur la photographie. Utiliser les nuages pour exposer ma philosophie de la vie - pour montrer que le succès de mes photographies n'était pas dû au sujet - pas à des arbres ou des visages spéciaux, ou des intérieurs, ou à des avantages particuliers - les nuages étaient là pour tous... »
{{en travaux}}
 
À la fin de l'été, il avait créé une série intitulée ''Music - A Sequence of Ten Cloud Photographs''. Au cours des douze années suivantes, il a pris des centaines de photographies de nuages sans aucun point de référence d'emplacement ou de direction. Ces photographies sont généralement reconnues comme étant les premières photographies abstraites intentionnellement, et elles demeurent parmi ses œuvres les plus puissantes.
Un portrait de Georgia O'Keeffe par Stieglitz
 
La mère de Stieglitz, Hedwig, est décédée en novembre 1922, et comme il l'avait fait avec son père, il a surmonté sa douleur par le travail. Il a passé du temps avec [[Paul Strand]] et sa nouvelle épouse Rebecca (Beck) ; il a examiné le travail d'un autre nouveau venu nommé [[Edward Weston]] et commencé à organiser une nouvelle exposition des œuvres d'O'Keeffe. Son exposition a ouvert ses portes au début de 1923 et Stieglitz a consacré une grande partie du printemps à la commercialisation de ses œuvres. Finalement, vingt de ses tableaux se sont vendus pour plus de 3 000 $. En été, O'Keeffe rechercha de nouveau la solitude dans le Sud-Ouest, et pour un long moment Stieglitz fut seul avec Beck Strand au lac George. Il a pris une série de photos d'elle nue et s'est vite entiché d'elle. Ils ont eu une brève liaison physique avant le retour d'O'Keeffe à l'automne. O'Keeffe savait ce qui s'était passé mais comme elle ne voyait pas la nouvelle amante de Stieglitz comme une menace sérieuse pour leur relation, elle a laissé passer les choses. Six ans plus tard, elle aura sa propre liaison avec Beck Strand au Nouveau-Mexique.
 
En 1924, le divorce de Stieglitz a finalement été approuvé par un juge et en moins de quatre mois, lui et O'Keeffe se sont mariés lors d'une petite cérémonie privée. Ils sont rentrés chez eux sans réception ni lune de miel. O'Keeffe a dit plus tard qu'ils se sont mariés pour aider à soulager les problèmes de Kitty, la fille de Stieglitz, qui à l'époque était traitée dans un sanatorium pour dépression et hallucinations. Pour le reste de leur vie ensemble, leur relation était, comme la biographe Benita Eisler le décrit, « une collusion... un système de transactions et de compromis, accepté tacitement et réalisé la plupart du temps sans échange de mots. Préférant l'évitement à la confrontation sur la plupart des questions, O'Keeffe était le principal agent de collusion au sein de leur couple ».
 
Au cours des années suivantes, O'Keeffe passa une grande partie de son temps à peindre au Nouveau-Mexique, tandis que Stieglitz quitta rarement New York, sauf l'été pour aller au lac George. O'Keeffe a dit plus tard : « Stieglitz était hypocondriaque et incapable de rester à plus de 80 km d'un médecin ».
 
Fin 1924, Stieglitz a fait don de 27 photographies au ''Boston Museum of Fine Arts''. C'était la première fois qu'un grand musée incluait des photographies dans ses collections permanentes. La même année, il a reçu la médaille de progrès de la [[Royal Photographic Society]] pour avoir fait progresser la photographie et le titre de membre honoraire (''Fellowship'') de la Société.
 
{{en travaux}}
 
== Galerie de photographies ==