Différences entre les versions de « Grec ancien/Locutions »

Aucun changement de taille ,  il y a 2 ans
:La montagne a accouché d’une souris.
 
;Ὡς μῆλον ἐν τοῖς ξύλοις τοῦ δρυμοῦ, οὕτως ἀδελφιδός μου ἀνὰ μέσον τῶν υἱῶν· ἐν τῇ σκιᾷ αὐτοῦ ἐπεθύμησα καὶ ἐκάθισα, καὶ καρπὸς αὐτοῦ γλυκὺς ἐν λάρυγγι μου.
;Ὦ ξεῖν᾿, ἀγγέλλειν Λακεδαιμονίοις ὅτι τῇδε κείμεθα τοῖς κείνων ῥήμασι πειθόμενοι.
:(Hôs mễlon en toîs xýlois toû drymoû, hoútôs adelphidós mou anà méson tỗn huiỗn ; en tễi skiâi autoû epethýmêsa kaì karpòs autoû glykỳs en láryngi mou.)
:(Ỗ xeîn᾿, angéllein Lakedaimoníois hóti tễide keímetha toîs keínôn rhếmasi peithómenoi.)
:Comme un pommier au milieu des arbres de la forêt, tel est mon bien-aimé parmi les jeunes hommes. J’ai désiré m’asseoir à son ombre, et son fruit est doux à mon palais. (en latin : ''Sicut malum inter ligna silvarum sic dilectus meus inter filios sub umbra illius quam desideraveram sedi et fructus eius dulcis gutturi meo.'')
:Ô étranger, annonce aux Lacédémoniens qu’ici nous gisons, obéissant aux ordres de ceux-ci. (en latin : ''Dic, hospes, Spartae nos te hic vidisse iacentes, dum sanctis patriae legibus obsequimur.'')
 
:C’est le troisième verset du chapitre 2 du ''Cantique des Cantiques''.
 
;Ὡς τυγχάνει.
:C’est une épitaphe attribuée au poète Simonide.
:(Hôs tynkhánei.)
:Comme cela se trouve, au hasard.
 
;Ὢ βάθος πλούτου καὶ σοφίας καὶ γνώσεως Θεοῦ! ὡς ἀνεξερεύνητα τὰ κρίματα αὐτοῦ καὶ ἀνεξιχνίαστοι αἱ ὁδοὶ αὐτοῦ!
:C’est le trente-troisième verset du onzième chapitre de l’''Épître aux Romains''.
 
;Ὡς μῆλον ἐν τοῖς ξύλοις τοῦ δρυμοῦ, οὕτως ἀδελφιδός μου ἀνὰ μέσον τῶν υἱῶν· ἐν τῇ σκιᾷ αὐτοῦ ἐπεθύμησα καὶ ἐκάθισα, καὶ καρπὸς αὐτοῦ γλυκὺς ἐν λάρυγγι μου.
:(Hôs mễlon en toîs xýlois toû drymoû, hoútôs adelphidós mou anà méson tỗn huiỗn ; en tễi skiâi autoû epethýmêsa kaì karpòs autoû glykỳs en láryngi mou.)
:Comme un pommier au milieu des arbres de la forêt, tel est mon bien-aimé parmi les jeunes hommes. J’ai désiré m’asseoir à son ombre, et son fruit est doux à mon palais. (en latin : ''Sicut malum inter ligna silvarum sic dilectus meus inter filios sub umbra illius quam desideraveram sedi et fructus eius dulcis gutturi meo.'')
 
:C’est le troisième verset du chapitre 2 du ''Cantique des Cantiques''.
 
;Ὡς τυγχάνει
:(Hôs tynkhánei)
:Comme cela se trouve, au hasard
 
;
:()
:Rien ne naît ni ne périt, mais des choses déjà existantes se combinent, puis se séparent de nouveau.
 
:Cette citation d’Anaxagore fut reprise par Antoine Lavoisier, à travers « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme. ».
 
;Ὦ ξεῖν᾿, ἀγγέλλειν Λακεδαιμονίοις ὅτι τῇδε κείμεθα τοῖς κείνων ῥήμασι πειθόμενοι.
:(Ỗ xeîn᾿, angéllein Lakedaimoníois hóti tễide keímetha toîs keínôn rhếmasi peithómenoi.)
:Ô étranger, annonce aux Lacédémoniens qu’ici nous gisons, obéissant aux ordres de ceux-ci. (en latin : ''Dic, hospes, Spartae nos te hic vidisse iacentes, dum sanctis patriae legibus obsequimur.'')
 
:C’est une épitaphe attribuée au poète Simonide.