Différences entre les versions de « Neurosciences/Les méthodes pour étudier le cerveau »

m
aucun résumé de modification
m
m
==Les méthodes directes==
 
Les technologies que nous allons voir dans ce qui suit sont des techniques dites directes : elles mesurent l'activité électrique ou physiologique des neurones directement, sans passer par une mesure indirecte. Elles sont à opposer aux méthodes indirectes, comme l'imagerie médicale, qui mesurent un paramètre qui est indirectement relié à l'activité du cerveau. Par exemple, mesurer le flux sanguin cérébral ou sa consommation en oxygèneque nous donne des indications sur les aires cérébrales les plus activesverrons oudans lesla moinssection utiliséessuivante. Les méthodes directes sont au nombre incroyable de 2 : l'électroencéphalographie et la magnéto-encéphalographie. Elles mesurent toutes les deux l'activité électrique du cerveau, mais elles ne font par des méthodes légèrement différentes.
 
===L’électroencéphalographie===
 
==Les méthodes indirectes==
 
Les méthodes directes, vues dans la section précédente, sont à opposer aux méthodes indirectes, comme l'imagerie médicale. Ces dernières ne mesurent pas directement l'activité des neurones, mais mesurent un paramètre qui y est indirectement relié. Par exemple, mesurer le flux sanguin cérébral ou sa consommation en oxygène nous donne des indications sur les aires cérébrales les plus actives ou les moins utilisées. Les deux méthodes indirectes principales sont l'imagerie par résonance magnétique et la tomographie par émission de positrons.
 
===L'imagerie par résonance magnétique===
38 276

modifications