Différences entre versions de « Photographie/Personnalités/S/Alfred Stieglitz »

« Nous cherchons la vérité ultime... Nous croyons que si l'on apprend aux gens à apprécier le beau côté de leur quotidien, à prendre conscience de toute la beauté qui les entoure constamment, ils doivent progressivement approcher cet idéal. Car la beauté est la vérité ultime et la vérité, la liberté. »
 
<center>
 
<gallery widths="240px" heights="240px">
Averses de printemps, l'entraîneur (1902) de Stieglitz
Stieglitz-SpringShowers.jpg|Spring Showers, The Coach, 1902
 
Stieglitz-GoingtotheStart.jpg|Going to the Start, 1904
</gallery>
</center>
 
Stieglitz déclarait qu'il s'affranchissait non seulement des restrictions artistiques générales de l'époque, mais aussi tout spécialement de la surveillance officielle du ''Camera Club''. Le spectacle a débuté au ''Arts Club'' au début du mois de mars 1902 et a ilconnu un succès immédiat.