« La politique monétaire/Les anticipations d'inflation » : différence entre les versions

m
(Page créée avec « On ne peut pas créer de théorie macroéconomique utiliser les grandes variables que sont le PIB, le niveau des prix, la masse monétaire, les taux, et ainsi de suite. L... »)
 
 
Avec des anticipations rationnelles, ''en absence de rigidités nominales'', l'inflation est prédite à la perfection et la politique monétaire n'a alors aucun effet. Celle-ci est parfaitement prédite par les agents économiques, qui s'adaptent et annule tout effet qu'elle aurait pu avoir. En théorie, seule l'inflation non-anticipée a un effet sur le PIB ou les taux réels. Certains auteurs ont réussi à rendre compte de l'existence d'un effet à court-terme de la politique monétaire tout en utilisant des anticipations rationnelles, mais cela demande d'ajouter des frictions dans les théories utilisées.
 
<noinclude>
{{NavChapitre | book=La politique monétaire
| prev=L'inflation
| prevText=L'inflation
| next=Les chefs d'orchestre : les banques centrales
| nextText=Les chefs d'orchestre : les banques centrales
}}
{{AutoCat}}
</noinclude>
40 947

modifications