Différences entre les versions de « Guide de l'émulation vidéoludique/Fabriquer sa console rétro »

 
=== Distributions ===
Notez que la mise à jour vers la version 4.14 du noyau Linux fait chuter les performances des émulateurs. Il est conseillé de rester à la version 3.10 pour le moment.
* Retropie : Retropie est à la base plusieurs scripts qui permettent d'installer et de configurer plus ou moins automatiquement RetroArch et EmulationStation. C'est la solution de retrogaming la plus technique, mais une fois maîtrisée, ses possibilités sont très étendues.
* RecalBox
* Batocera : une RecalBox qui a pour objectif de fonctionner dès l'installation.
* ORA (Odroid) : une distribution spécialement conçue pour l'Odroid XU4. Excellente qualité, d'autant plus que les développeurs travaillent à optimiser et ajouter des émulateurs (par exemple pour Nintendo DS et Sega Saturn).
* Lakka : distribution de RetroArch, avec la même interface pas très rétro.
* GameStation Turbo (Odroid) : une distribution Debian pour Odroid, avec Kodi et EmulationStation. On a directement accès au bureau Mate, et les cœurs libretro et plusieurs jeux sont spécialement optimisés pour Odroid. Un des meilleurs choix pour disposer d'un bureau et compiler en plus ce que vous voulez. D'autres distributions (comme Ubuntu 18.04) sont meilleures pour un usage généraliste, mais peu pratiques pour l'installation d'émulateurs. PourGST lereste retrogaming,assez notez que la misecomplexe à jourconfigurer, verset lapas versionforcement 4.14plus duperformante noyau Linux fait chuter les performances des émulateurs. Il est conseillé de rester à la version 3.10 pour leque momentORA.
* Android
 
178

modifications