Différences entre les versions de « Les réseaux informatiques/Les protocoles de routage »

m
Tous les algorithmes de routage se basent sur les mêmes principes mathématiques, à savoir la théorie des graphes. Pour faire simple, ces algorithmes modélisent un réseau sous la forme d'un ensemble de points reliés par des flèches : les points représentent les routeurs et ordinateurs, alors que les flèches indiquent les liens entre ces routeurs. Un exemple de graphe est donné dans le dessin à votre droite. Le but de l'algorithme est de trouver un chemin dans ce graphe qui relie l'émetteur au destinataire. Pour cela, les tables de routage doivent être correctement initialisées avant le transfert.
 
Les algorithmes de routage peuvent aussi tenir compte des performances des différents chemins entre deux routeurs. La mise à jour des tables routage peutpermet permettrealors de trouver des chemins plus courts ou plus rapides pour acheminer une donnée à une IP précise. LesIl algorithmessuffit depour routagecela peuvent en effet être conçus pourde tenir compte des performancestemps desde différents cheminstransferts entre deux routeurs. IlsPour peuventcela aussiil repérersuffit lesd'associer cheminsà endommagéschaque flèche, quichaque nechemin fonctionnententre plusdeux (un routeur débranché ou en pannerouteurs, parun exemple),poids etqui trouverindique des routessa alternativesrapidité. LePlus réseaula sevitesse reconfigurede àtransfert chaqueest instantfaible pourentre queces le service soitdeux maintenurouteurs, etplus quece lesnombre performances soientsera conservéesfort. CettePour misechaque àchemin jour peut être gouvernée par un routeur centralidentifié, quil'algorithme communiqueadditionne auxle autres routeurs les informationstemps de mise à jour : on parle alorstransfert de routagechaque centraliséflèche. MaisLe c'est assez inefficace sur la plupart des réseauxbut de grandel'algorithme taille, dont internet, où un tel modeest de fonctionnementtrouver estle inadapté.chemin Dansqui ce cas,minimise le routage est un routage décentralisé : chaque routeur met à jour sa tabletemps de routage individuellementtransfert, sansqui interventionminimise d'unla routeursomme centralfinale.
 
Ils peuvent aussi repérer les chemins endommagés, qui ne fonctionnent plus (un routeur débranché ou en panne, par exemple), et trouver des routes alternatives. Le réseau se reconfigure à chaque instant pour que le service soit maintenu, et que les performances soient conservées. Cette mise à jour peut être gouvernée par un routeur central, qui communique aux autres routeurs les informations de mise à jour : on parle alors de routage centralisé. Mais c'est assez inefficace sur la plupart des réseaux de grande taille, dont internet, où un tel mode de fonctionnement est inadapté. Dans ce cas, le routage est un routage décentralisé : chaque routeur met à jour sa table de routage individuellement, sans intervention d'un routeur central.
 
{{NavChapitre | book=Les réseaux informatiques
38 272

modifications