« Technologie/Éléments théoriques et pratiques/Résistance des matériaux » : différence entre les versions

Dans le domaine élastique, les déformations sont très faibles, elles ne modifient pas les actions mécaniques calculées par la statique (hypothèse des solides indéformables).
 
* '''Hypothèse de Navier-Bernouilli''' : Les sections planes et droites (normales à la ligne moyenne) avant déformation, restent planes et droites après déformation (normales à ligne moyenne déformée).
 
* '''Hypothèse de Barré de Saint-Venant''' : Dans une section droite S ''éloignée de la zone où les charges sont appliquées'', la répartition des déformations et des contraintes ne dépend que des éléments de réduction du [[w;:torseur|torseur]] des actions mécaniques appliquées. Par contre, dans une section droite S ''proche de la zone où les charges sont appliquées'', la répartition des déformations et des contraintes dépend de la répartition des charges appliquées.
 
* '''Superposition des déformations et des contraintes''' : La déformation/contrainte en un point M de la poutre due à plusieurs actions mécaniques est égale à la somme des déformations/contraintes dues à chaque action mécanique prise isolément.
 
 
Utilisateur anonyme